Le Ticket Mode

Mode et futur se conjuguent à l’éthique. WeDressFair propose des alternatives nécessaires et actuelles aux enjeux de consommation responsable dans l’industrie du textile. Rencontre avec Antoine Coulaud et Marie Nguyen, acteurs d’un destin fashion écologique.

Lancés respectivement dans la finance et la bio-technologie, Antoine et Marie se sont réorientés vers une quête de sens professionnelle. Ils l’ont trouvé dans leur quotidien déjà marqué par de petits gestes éco-responsables. Marie s’habille en friperies ou achète du neuf mais durable. Antoine pense pérennité avant d’acheter, et préfère mettre un coût sur un tee-shirt de bonne qualité plutôt que de s’en procurer dix par mois. Sachant que l’industrie du textile est la deuxième plus polluante au monde après celle du pétrole, il était tout naturel pour eux d’essayer de changer les choses à leur échelle. Antoine et Marie joignent leurs efforts lors de la formation en six mois dispensée par l’association Ticket for Change qui accompagne soixante porteurs de projets sociaux par an.

WeDressFair, c’est la mise en place d’un catalogue complet de marques éthiques sur une plate-forme en ligne. Cela signifie un gain de temps, car on a une véritable innovation par rapport aux blogs qui proposaient seulement du référencement, et puis évidemment une exposition indispensable de marques éthiques triées sur le volet selon trois critères :

    • une transparence totale : être 100% éthique est impossible aujourd’hui, mais il s’agit d’être honnête autant sur le positif que sur le négatif, comme les imperfections de la chaîne de production par exemple.
    • un engagement social fort.
  • un engagement environnemental précis.

WeDressFair met en avant ces marques pour combattre les conditions environnementales et sociales de l’industrie textile : le travail des enfants, l’insalubrité, les femmes payées en dessous du minimum vital, mais aussi les rivières polluées et l’utilisation massive des pesticides. Pour le moment, le site ne présente que des marques françaises mais le but est de s’ouvrir prochainement vers un marché plus européen. Parmi celles présentes, on a Hopaal qui propose une mode recyclée, ou Bhallot avec des sacs en toile de jute d’une résistance idéale. Antoine et Marie déplorent néanmoins l’absence de marques éthiques avec des gammes basiques, comme des tops pour des femmes actives et pointues. A bon entendeur…

WeDressFair, c’est un site marchand qui donne toute son importance aux détails de la fabrication du vêtement. Pour chaque pièce, des précisions sur les raisons écologiques du produit, s’il est made in France, éco-responsable, durable etc. Le site de WeDressFair constitue l’intermédiaire entre le consommateur et la marque qui se charge de l’empaquetage et de l’envoi du produit.

WeDressFair répond à un désir très actuel : on a compris depuis une vingtaine d’années l’importance d’une alimentation plus durable et respectueuse. Il est temps de faire de même pour les vêtements que nous portons. Si on aime réellement la mode, il devrait être primordial de s’intéresser à la fabrication de la pièce, aux conditions de travail mises en place et à l’impact environnemental que cela implique. Aujourd’hui, mode rime aussi avec valeurs. C’est le moyen de les montrer, en consommant moins, mais mieux.

WeDressFair, what’s next ? Le site sera lancé début avril dès la fin de la campagne de crowdfunding, avec le but d’exposer le plus de marques possibles tout en développant la plate-forme. Antoine et Marie désirent également faire partie du mouvement annuel de la Fashion Revolution (#whomademyclothes du 23 au 29 avril 2018) et aider la sensibilisation autour de cet engagement fort. On leur souhaite chance, amour et solidarité.

Pour suivre ce projet pépite, c’est par là :

Instagram : https://www.instagram.com/wedressfair/?hl=fr

Facebook : http://https://www.facebook.com/wedressfair/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Natacha Ramsay-Levi, la nouvelle imprévue à la tête de Chloé

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Fahaid Sanober, créateur à la poursuite du temps qui passe

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Ode au style parisien

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des