Le Ticket Mode
Culture Théâtre

Voyage dans le temps avec La folle et inconvenante histoire des femmes

Samedi soir, l’automne est doux à Paris. En chemin pour le théâtre Funambule Montmartre, nous nous apprêtons à découvrir la femme et son histoire sous un nouvel œil. Nous entrons dans la salle et le bruit ambiant se meurt. La foule est captivée par le rideau qui s’ouvre sur Diane Prost… En compagnie d’un cercueil !

La folle et inconvenante histoire des femmes débute sur un dialogue entre Sacha et sa grand-mère tout juste décédée. Tiraillée à l’idée de n’avoir pas pu parler librement de sa sexualité à celle dont elle était la plus proche, Sacha décide par pointer du doigt cette société dans laquelle il est difficile de parler de son homosexualité. A travers un livre d’histoire légué par sa grand-mère, elle donne alors la parole à des personnages féminins (réels ou fictifs, hétérosexuels ou homosexuels) qui, entre humour et engagement, se feront les témoins de leur histoire, celle des femmes.

Peut-on rire de tout ?

C’est sur le ton de l’humour que Diane Prost a décidé de faire son chemin de croix pour La folle et inconvenante histoire des femmes. Pourtant, derrière les caricatures, les sobriquets et les références sexuelles se cache un message puissant qui s’adresse à toutes et tous.

« Mais les femmes, on a droit à quoi nous les femmes ? A part à avoir honte du corps qu’on nous a donné… »

Sacha, La folle et inconvenante histoire des femmes

« Ce n’est pas parce que l’on ne parle pas des choses qu’elles n’existent pas »

Au commencement de cette pièce, une volonté de Diane Prost de connaitre les différentes façons dont l’homosexualité féminine avait été perçue dans l’Histoire et de comprendre la haine qu’elle avait pu susciter.

Au fur et à mesure de ses recherches, la comédienne s’aperçoit qu’il existe très peu d’informations sur le relations homosexuelles entre femmes dans la mesure où autrefois, le mot “femme” s’apparentait déjà comme un gros mot.

Ni une ni deux, Diane Prost décide d’en parler et demande à Laura Léoni, dramaturge et scénariste, de l’accompagner sur l’écriture pour donner vie à ses mots.

Il est important de dire, partager, nous devons nous souvenir. Car en oubliant le passé, nous pouvons nous retrouver à faire les mêmes erreurs.

Diane Prost

Pourquoi aller voir La folle et inconvenante histoire des femmes

Derrière ce titre ne se cache pas un message moral mais plutôt, une envie de rendre hommage et de donner vie aux femmes qui ont traversé l’histoire, leurs souvenirs. Diane Prost apparaît simplement vêtue d’un ensemble de nuit et d’un déshabillé avec lequel elle joue pour représenter avec brio différentes périodes de l’Histoire. La comédienne allie monologues, danse, chant et échanges avec des projections animées qui rendent cette pièce unique en son genre.

Aller voir La folle et inconvenante histoire des femmes permet de passer un bon moment, mais aussi, d’aller se coucher moins bête le soir en ayant appris plein de choses qui, jusqu’alors, étaient passées sous silence.

La folle et inconvenante histoire des femmes © DR

La folle et inconvenante histoire des femmes, théâtre du Funambule Montmartre
Du mercredi au samedi à 19h ou 21h (en alternance) et le dimanche à 20h.

Jusqu’au 3 janvier 2021.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Top 5 des commentaires quand t’as pas Facebook

MJ

En 2017 direction le Japon ! (1)

MJ

Everybody knows : Tout le monde sait que Farhadi est le plus grand cinéaste persan vivant

Benoit Rouilly

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des