Le Ticket Mode
Cinéma Culture Enquête

Tenet – Et si vous étiez le protagoniste ?

Self-taught visionnaire : réalisateur, producteur hors norme, du genre historique à la fiction, il défie la gravité, transforme les questions physiques en réponses aux échos multiples pour apporter des réponses philosophiques entre deux scènes d’action, le tout compilé en blockbusters (trop ?) éblouissants : voici le credo de Christopher Nolan. Le dernier bijou en lice du box office, Tenet soulève des énigmes auxquelles on n’est pas sûr d’avoir les réponses, mais le dénouement semble clair : c’est le protagoniste qui détient les clés. Libre d’interprétation, il y a des messages dans Tenet qui ne laissent pas indifférents… Qu’est-ce que Tenet nous apprend ? Sommes-nous des protagonistes ignorants ? Quelle philosophie se cache dans ce scénario ?

L’entropie : le désordre maitre-mot

Immersion à Kiev, escapade à Bombay, arrivée surprise à Oslo, il semble que nous faisons partie d’une prise d’otages… Il est difficile de situer le début de la fin : dans quelle dimension sommes-nous ? A qui avons affaire ? Quel est le but du protagoniste ? Ambiance sombre, et incertaine… Balles qui arrivent du futur ? Réalités qui convergent, mais où sommes-nous ? A qui avons-nous affaire ? Et ce tableau d’Arepo ? Tous les noeuds se lient, et rien ne peut faire face à la colère de Sator … C’est lui qui détient les cartes : le temps, le plutonium, le desespoir le plus cinglant…  Générations futures combattantes, changements climatiques au coeur des conversations, pour récupérer la Terre, à laquelle Sator promet un sort plus que meutrier. C’est donc lui qu’il faut arrêter… Cette entropie familière : question de gravité ou problème causés par les humains ?

We live in a twilight world and there are no friends at dusk.

Whitman

I am the protagonist.

Alors que les opérations inversées et normales se multiplient, on comprend petit à petit que les rouages du temps et le hasard sont les éléments centraux de la narration : chaque version de soi existe dans le passé, mais quel élément réunit de multiples réalités ? Conscience ? La volonté ? L’ instinct ? ce n’est pas aussi simple.

Mais si l’amour transcendait toutes ces théories physiques ? Et si l’orchestration soudaine de tout ça n’était que le fruit d’une seule conscience ? Chaque action provoque une cause à effet, l’entropie est le maitre-mot de l’univers et l’énergie ne se perd plus. Mais alors le protagonsite aurait créé cette opération ? Et à la lumière de tout cela, est-ce qu’il n’y a pas une corrélation avec une destinée provoquée par nos actions ? et initiée par nos pensées ? Mais le free will ? la volonté existent-ils réellement ? Après tout, “What happens, happened”… Mais pouvons-nous changer le cours des choses ? Une chose est sûre, vous êtes le protagoniste.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Rana Plaza, six années après le drame

Alexandra Reynaud

Noël, une fête commerciale ?

Aurore ESCAMILLA

La petite histoire #28 : le sapin de Noël

Marion Vuebat

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des