Le Ticket Mode
Culture Voyages

Tenerife, le printemps éternel !

Petite bulle d’air qui permet de laisser place à l’oxygène vivifiant de la montagne et des embruns du littoral espagnol. Billet d’avion en main, direction Tenerife juste avant le confinement, c’est ce qu’on appelle de la… bref vous m’avez compris.

Tenerife se trouve dans les Îles Canaries qui font partie de l’Espagne mais qui se situe à deux pas du Maroc à la nage.

Cette destination est appréciée par les touristes car elle offre deux possibilités de voyage :

Option 1: Tenerife sud où vous pouvez réserver un hôtel avec vue sur la mer en faisant le lézard sur la plage. Petite précision la plupart des plages sont couvertes de sables noires qui s’expliquent par les terres volcaniques qui refoulent cette île.

Option 2: Tenerife nord qui vous demande de vous équiper de vos chaussures de randonnées avec crème solaire et casquette ou bob pour sillonner les nombreuses ballades qui s’offrent à vous.

J’ai donc choisi de visiter la partie nord de l’île qui semblait plus en phase avec mon envie de découvrir la partie sauvage de l’île. Je vous conseille de louer une voiture en étant sur place, ce sera plus confortable pour découvrir les villes aux alentours. Sachant qu’il faut compter 1h/1h30 pour parcourir l’île du nord au sud en « ligne droite ». L’île fourmille d’endroits en retrait entre nuage et végétation.

J’ai planté ma tente ou plutôt réserver une location à La Orotava, c’est une ville très calme où il fait bon vivre, le temps est très vite changeant, la brume laisse rapidement place au soleil.

Villa Victoria
Hôtel Rural Victoria

Il est donc plaisant de poser ses valises et de partir à pied parcourir la ville, se plonger dans ses ruelles et vivre l’instant.

Les locaux sont très sympathiques, vous vous retrouvez à bafouiller du spanench, pour demander à manger ou commander un verre. D’ailleurs je vous donne une bonne adresse Venezzia, un bistro très sympa pour manger des bocadillos (sandwich avec pain toasté) et autres spécialités.

Rue dans la Laguna
San Cristòbal de la Laguna
Patio à la Laguna

Ma ville coup de cœur a été la Laguna où les couleurs baignent dans ces différentes habitations, le centre historique est très agréable à découvrir à pied, il y a des restaurants pour tous les goûts et ses places sublimes tranchent avec leurs imposantes églises. Après une dorada ( avec modération bien sûr) en terrasse, vous êtes parés pour lacer vos chaussures de rando et vous perdre dans les terres.

En sortie de ville, les routes sont truffées de randonnées donc je vous laisse faire votre choix. Pour ma part, j’ai opté pour le circuit Chinyero qui vous permet de faire le tour de ce volcan. L’ascension débute dans une forêt de pins, ce décor vous paraît même familier, typique des Landes. Puis vous découvrez un paysage moins verdoyant et plus désertique. Plus vous grimpez et plus la roche est omniprésente avec cette terre grise volcanique.

Sur la route du Chinyero
Le Chinyero
Le Chinyero et ses roches volcaniques

Que serait Tenerife sans son célèbre volcan le Teide qui est à 3718m d’altitude. Ce volcan a été créé suite à l’accumulation de coulées de lave, on dit que c’est un « stratovolcan ». Le parc national du Teide est reconnu comme patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2007. Il semblerait que les conditions environnementales et géologiques soient comparables à la planète Mars. 

Le parc national du Teide

Avant toute aventure, je tiens à préciser que vous devez avoir une autorisation pour planter votre drapeau sur le sommet du Teide. Plus sérieusement il vous est possible d’accéder au sommet avant 9h, après vous devez obligatoirement disposer d’une autorisation.

J’avais prévu de faire son ascension en deux jours, grimper le premier jour (8h de rando) puis dormir dans un refuge pour découvrir le pic aux aurores. Sauf qu’avec les restrictions actuelles, j’ai préféré ne pas prendre de risque. Rassurez-vous la plupart du trajet peut être effectué à l’aide du télésiège. Cela vous demandera 1h voire moins pour être récompensé par ce spectacle somptueux.

Finalement j’ai décidé de gravir son petit frère qui est le Pico Viejo, 3135m d’altitude où nous pouvons voir toute la chaîne de montagne et son grand frère le Teide.

Le Teide (à droite de la photo)

Je ne vous cache pas que j’ai laissé quelques cl de sueur avant de gravir ce sommet, mon téléphone m’a annoncé que j’avais fait 23 km et franchi environ 292 étages. Après ce petit effort, vous êtes généreusement gratifiés par la vue imprenable qu’offre ce paysage et sa mer de nuages. 

Petit conseil : Méfiez vous des balisages de randonnées à Tenerife, ils sont assez traîtres parfois. Votre gps pourra être votre meilleur allié ! 

Bref si vous cherchez une île paisible pour lire un bon bouquin devant des paysages digne d’un film et faire des randonnées à vous couper le sifflet, foncez!

Sur le pico Viejo
Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Nuit européenne des musées : 14ème édition !

Elodie Honorine

Oui je la veux !

Marion Verger

When they see us : un regard sur la discrimination raciale et ethnique américaine

Aurore ESCAMILLA

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des