Le Ticket Mode
Culture Décryptage en musique Musique

RnB vous avez dit Rnb ?

12 ans, tu entres en 5ème. Toujours prêt à rire et mettre l’ambiance, la classe te surnomme “le fanfaron”. Passionné de musique, tu es toujours là à chantonner ou improviser quelques mesures. Fin d’année, Maya organise une boom avec toute la classe. Ton cœur bat secrètement pour elle. Tu te prépares avec une musique d’ambiance. Le Rap est délaissé au profit d’un petit son plus approprié : Angel de Amanda Perez. Tu t’imagines avec elle, te balader, une belle histoire. C’est assez marrant car on associe souvent le RnB à une ambiance romantique. Mais c’est quoi le RnB ? Reprise des découvertes des genres musicaux avec celui qui est peut être moins connu dans l’hexagone mais populaire outre Atlantique ! I.M.M.E.R.S.I.O.N !

Aux origines du RnB

Avec mon acolyte d’écriture, notre premier article commun, dans cette rubrique, avait comme sujet le Rap et nous nous sommes vite rendus compte que nous étions des adeptes des concepts originaux et de l’histoire dans tous nos sujets d’écriture . Certains nous traiterons de “puristes”. Et pourtant, nous sommes ouverts à l’évolution et à la découverte. Le principe même de la musique est bien le partage et la création…et cette dernière passe par le mélange des genres et des styles. 

Il est donc important de placer le contexte. Aujourd’hui, le RnB ou R’n’B ou R&B se définit comme le “Rythm and Blues”. On parle alors d’abréviation. Néanmoins, le Rythm and Blues originel des années 40 était une toute autre musique. Sa traduction littérale nous parle de “rythme et mélancolie”. Elle fait référence à une musique propre aux musiciens du Gospel et du Jazz. Le Rythm and Blues va évoluer en piochant dans les sonorités et la musicalité d’autres genres avant de devenir le R&B actuel. 

Avec des inspirations venues de la Soul, du Disco et de la Funk, le RnB initial se développe et se dynamise pour devenir de plus en plus une “musique qui se danse”. Avec les années, le Hip Hop laisse également sa marque à ce genre et au final on arrive au RnB connu de nos jours. Un vrai melting pot musical !

Les grands noms….

Nous voilà plus informé sur ce genre particulier qui mélange différentes sonorités et que beaucoup ont du mal à classer. Qui ne s’est pas retrouvé confronté à cette question : c’est du Rap ou du RnB ? Aujourd’hui Internet répond à nos questions, mais le débat pouvait s’enflammer pour défendre ses opinions.

Les genres évoluent avec le temps, les lieux, des caractéristiques autres mais il y a toujours un commencement. Ceux qui l’écoutent encore sont dépeints comme “puriste” – nous en parlions plus haut. Chacun son avis mais commençons par le début.

Chuck Willis : le propagateur du genre

Retour vers le passé et plus précisément 70 ans en arrière. 1950, Chuck Willis domine le classement du Billboard et est considéré comme l’un des plus grands musiciens du genre. Il permettra au RnB de connaitre une belle expansion et reste un pionner.

Source: Youtube
Ruth Brown : Queen of RnB

Reine du RnB et dominatrice de la scène pendant les années 50, elle restera l’une des voix marquante du genre avec Lavern Baker. Originaire de Virginie, elle débutera sa carrière sur la scène new-yorkaise et marquera son temps par une voix puissante et mémorable marquée par un autre genre musical qu’est le gospel.

Les plus connus des anciens

Le titre n’est pas forcément parlant mais vous allez vite comprendre. Nous avons d’abord parlé des pionniers, de ceux qui ont permis de faire connaitre le RnB. “Malheureusement”, ce ne sont pas forcément les plus connus pour les moins érudits du genre. Alors que si l’on vous parle de Ray Charles, James Brown, vous sautez tout de suite de votre chaise pour dire : “je connais !“. Certains diront qu’ils sont plus “récents”, nous diront qu’ils ont eu plus de visibilité. Mais il est vrai que c’est difficile de passer à côté de leur musique tant elle est magnifique, tant elle nous fait vibrer et bouger. Ils auront chacun permis au Rhythm and Blues de s’étendre encore plus et de donner naissance à de nouveaux genres.

Les plus connus des nouveaux

En soixante dix années, le genre a fortement évolué pour un RnB plus contemporain pourrons nous dire. Mais cela n’enlève rien aux talents des nouveaux arrivants. Ils font avec leurs temps et les envies des adeptes. C’est d’ailleurs ce RnB là que nous connaissons davantage, qui nous est plus familier. On ne peut pas évoquer le RnB sans penser à Mary J Blige avec par exemple Family Affair, aux Boy 2 Men ou encore à Usher avec U got it bad. Ils ont rythmé nos soirées sur des sons ambiancés ou conquis nos cœurs au rythme de belles histoires sur une mélodie romantique.

Source: Youtube
Et le RnB français?

En France, le RnB est certes populaire grâce aux artistes cités précédemment mais nos représentants nationaux sont moins nombreux, moins connus. Cela est sûrement dû au fait que l’on a du mal encore à valider certaines paroles jugées trop “light” ou sans grand sens. Heureusement tout de même, certains se distinguent ou se sont distingués.

Pour finir, nous vous partageons un coup de coeur d’un artiste moins connu mais très talentueux et notamment un morceau écouté en boucle (par Jess).

L’expérience de la rédaction

La petite histoire de Ric…

Le RnB est la musique des booms, la musique des “love story”. On se souvient que c’était sur ces sons qu’on se rapprochait des filles qui nous plaisaient.  Ce genre marque la période de l’adolescence où les hormones sont en ébullition. Le RnB aide à adoucir le côté “bad boy” avec la musique chantée et les voix de femmes. A l’époque, l’idée était qu’écouter du RnB donnait une image de “lover” chère à ces demoiselles de nos corps. Que ne ferions-nous pas pour vous? Dans notre hommage à la musique, nous parlions de l’influence de celle-ci dans nos vies. Il est indéniable qu’elle aura bercé toute cette jeunesse qui a soif de découvrir et de vivre. 

La petite histoire de Jess…

Dans mes expériences, j’ai plusieurs fois nommé mes deux grands frères qui ont joué un rôle prépondérant dans ma passion pour le Rap. Ensuite j’ai foncé tête baissée en solitaire, à la découverte de nouveaux groupes. Mais quand on en écoute au quotidien, il est naturel de s’aventurer vers d’autres genres.

Petit, comme évoqué dans l’article sur la Mafia K’1 Fry, j’étais souvent en famille et plus particulièrement chez ma tante avec ma cousine d’un an mon aîné. Quand je voulais mettre Skyrock et Générations elle était sur Ado. Plus orientée RnB, c’est elle qui m’a fait découvrir ce genre musical. Pour ma part j’étais habitué à en entendre seulement dans les refrains de rap, les connexions se faisant quasiment sur tous les albums à cette époque. Mais une chanson entière pas vraiment. Puis elle m’a fait découvrir Mary J Blige, Usher et j’en passe. Voilà que je me mettais à improviser quelques pas de danse en m’ambiançant. La bonne époque ! Mais le morceau phare de notre jeunesse en commun restera quand même RnB 2 rue de Matt Houston… Indémodable!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Musique : le passé est toujours présent

Jess Parisot

Féministe : 3 moyens de s’engager

Fatou Tigana

Mortal Engines, effets spéciaux époustouflants pour un scénario banal

Estelle Pereira

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des