Le Ticket Mode
Culture Musique Portraits d'artistes

Nina Simone, la musicienne aux multiples facettes

Enfermé chacun chez soi, tel est notre quotidien et votre quotidien. Il y en a qui travaillent, d’autres qui s’occupent comme ils peuvent et encore d’autres qui s’activent jour et nuit pour sauver le monde. Il y a Superman, Batman et nos héros du quotidien. Assis face au soleil, en relation via messenger, on discute avec Ric. C’est l’heure de penser à notre rubrique musicale du mois. La Musique est heureusement présente pour nous accompagner, nous faire danser, nous aider à extérioriser, nous motiver pendant les séances de sport, de yoga dans le salon ou le jardin. On réfléchit, on discute, comment va ta famille et la tienne ? Encore cinq semaines confinés mais pour quoi ? “Une nouvelle aube, un nouveau jour, une nouvelle vie“. – Un petit ricanement amical, t’es bien philosophique Jess non ? – En anglais, ça donnerait….”It’s a new dawn, it’s a new day, it’s a new life” et je pense…Nina Simone ! Je te suis à 100%. Après Césaria Evora, si nous partions à la rencontre d’une autre grande dame de la Musique et du monde ? En route !

Avant toute discussion, il est encore une fois primordial de connaitre l’univers de l’artiste dont nous parlons. Aussi, nous allons débuter avec un son que vous avez sans doute entendu quelque part. C’est parti pour un aperçu de la musique de notre artiste du jour, Nina Simone avec ce morceau si “sexy”.

Source: Youtube

Nina Simone, sa vie

En 1933, la petite ville de Tryon en Caroline du Nord voit naître la petite Eunice Kathleen Waymon qui sera connue plus tard sous le nom de Nina Simone. Elle débute très tôt dans la musique avec l’apprentissage du piano dès l’âge de trois ans. Ses premières performances se déroulent dans l’église locale protestante de la ville où elle habite avec sa famille.

Elle semble avoir des facilités à la fois pour le chant et pour la piano. Mais, sa famille est pauvre et ne lui permet pas de nourrir ses dispositions. La jeune fille a eu la chance d’avoir dans son entourage des mécènes qui lui donneront l’opportunité de développer ses talents. En effet, la patronne de sa mère associée à des voisins de sa ville natale va créer un fond pour financer des études dans la musique, du moins pour acquérir les bases.

Sa vie est tournée autour de la musique avec des formations avec différents artistes ou dans des écoles. Nina apprend à jouer et chanter en même temps. Elle racontera notamment que dans sa jeunesse, il y a ce patron de bar qui pour l’embaucher lui suggère de faire les deux en même temps.

Son parcours musical est rempli de singles et/ou d’albums qui ont un grand succès et d’autres qui fonctionnent moins bien, semble t-il du fait de son engagement dans la lutte pour les droits civiques des individus. 

Source: Youtube
Puis vient le grand changement….

Au début des années 1970, Nina quitte son pays pour s’installer et vivre entre autres à la Barbade, au Liberia, en Suisse, Hollande avant de définitivement s’installer dans le sud de la France. Des déboires avec la justice ou le fisc de son pays natal sont à l’origine de ces déplacements. Elle continuera ainsi sa carrière en Europe avant de s’éteindre en 2003 dans ce petit village français qui l’aura accueilli.

Elle enregistre une cinquantaine d’albums dans sa carrière et sera une icône dans l’engagement politique au travers de la musique. 

Nina, sa musique

Source: Youtube

Lorsque vous tapez Nina Simone dans votre moteur de recherche, vous allez voir qu’elle est considérée en premier lieu comme pianiste. Comme expliqué précédemment, c’est sa première passion, son premier talent. Son rêve était de devenir la première concertiste classique noire. Malheureusement, le talent et le mérite n’étaient pas les seuls facteurs qui entraient en compte à l’époque. Sa couleur de peau fut un frein quant à l’obtention d’une bourse pour entrer à la Curtis Institute de Philadelphie. Que faire quand pour une simple couleur de peau, votre rêve s’envole ? Elle est alors embauché dans des cabarets d’Atlantic City avant d’être repérée par un manager. Ainsi, sa carrière de chanteuse commence avec son premier album Little girl blue. Nous sommes alors en 1957. Sur cet album figure le magnifique son “Love me or leave me”.

Source: Youtube

Sa voix comme son interlude au piano sont magnifiques. Ce son serait suffisant à montrer le talent de Nina Simone. Même si son premier succès viendra d’un autre morceau de l’album “I love you Porgy”.

Source: Youtube

En seulement quelques sons, la magie opère. Le génie de cette femme est indéniable. Mais nous ne pouvons pas nous contenter de faire une liste à la Prévert de ses innombrables succès. Il y en a eu tellemment. Nous pouvons citer par exemple Nobody’s fault but mine ou Four Women ou encore I Put A Spell on You.

C’est ce qui permet d’affirmer que c’est l’une des plus grandes artiste du XXe siècle. Seulement, comme beaucoup, on se demande dans quelle catégorie la placer ?

Un véritable couteau suisse de la musique

Il y a les interprètes, les compositeurs, les producteurs, les musiciens et puis il y a les autres… Ceux qui savent tout faire, les inclassables. Nina Simone fait partie de cette catégorie. Car simplement avec un piano, elle est capable de nous transporter. Mais elle sait aussi chanter et quelle voix. On l’associe majoritairement au jazz même si cela peut paraître réducteur au vu de son talent. C’est d’ailleurs sa force. Imaginez-vous dans la salle, face à cette femme qui passe du jazz au blues, du gospel à la soul. C’est déjà difficile d’être reconnu dans un genre mais imaginez dans plusieurs ? Sa plus belle démonstration de sa capacité à évoluer dans différents genres ? Son interprétation de “Ne me quitte pas” en 1992 au Festival de Jazz de Montréal.

Source: Youtube

Nina, ses combats

A l’instar de Césaria Evoria ou encore Ella Fitzgerald, Nina Simone fait partie des grandes artistes féminines qui ont marqué la musique par leur présence et leur engagement envers les plus lésés. 

Elle raconte que sa forte volonté de lutter contre l’injustice lui vient d’un événement survenu dans sa première décennie de vie. En effet, elle doit se produire pour la première fois dans l’église locale de sa ville. Ses parents fiers se placent au premier rang et sont délogés vers le fond au profit de “blancs”. Elle refusera de jouer et chanter tant que ses parents n’auront pas repris leur place.

Source: Youtube

Nina est très engagée. Beaucoup de ses musiques sont revendicatrices et défendent une cause. Et quand ce n’est pas elle qui est derrière la plume, elle sait reprendre des musiques pour les transformer en chef d’oeuvre. Nina Simone vit dans une Amérique où la ségrégation raciale est présente et libre. Son principal combat a semblé être celui pour les droits civiques des Noirs dans cet Amérique si divisé. Elle le fera au travers de sa musique mais aussi de ses fréquentations.

Son terrain de prédilection n’est pas le divertissement. La musique semble clairement être pour elle un outil pour s’exprimer. Elle a du talent et la notoriété. Elle le met au service de ce qui important pour elle. Son image sera longtemps celle de l’artiste écorchée vive et toujours en colère contre l’oppresseur invisible ou non.

Nina Simone est un grand nom de la Musique dans le monde. Son influence dans le milieu est indéniable. C’est ainsi qu’on retrouve sa musique dans plusieurs films, séries ou encore jeux vidéos comme Intouchables ou Louise Wimmer. Des artistes connus – Common ou Timbaland – utilisent des samples de ses sons. Pour ma petite histoire, son nom de scène fait ressortir l’originalité de cette femme. En effet, elle ne veut pas que ses parents apprennent qu’elle joue de la musique profane. C’est pourquoi elle choisira un nom de scène. Nina en référence à niña – “petite fille” en espagnol – et Simone – en hommage à l’actrice française Simone Signoret. Un surnom original pour une artiste hors-norme. Merci d’avoir enchanté notre univers musical avec ce talent et cette dévotion à l’être humain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

“Love for rêver” à la rencontre de Achbé

Jess Parisot

Un live concert pour le Joker à la Seine Musicale à Paris

Aurore ESCAMILLA

Lacs de Plitvice, un cœur de paradis au milieu de la Croatie

Lorry Mosin

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des