Le Ticket Mode
Culture Histoire Voyages

Mythes et légendes : la magie de la Bretagne

Après Paris et l’île de la Réunion, si nous partions en quête des légendes qui ont fait l’histoire de nos régions ? Zoom sur la Bretagne, qui en plus d’accueillir en son sein de nombreux chauvins, nous fait voyager à travers sa féérie.

Source : YouTube

La magie de Noël

Si chaque pays, région ou ville a ses croyances et traditions, la Bretagne ne fait pas exception. Alors qu’elle fut un temps emplie de magie et d’êtres extraordinaires (fées, sorcières ou encore ogres), Noël permettait également de nombreux miracles. Pendant que les 12 coups de minuit sonnaient, les menhirs sortaient de terre pour aller se désaltérer. Les hommes en profitaient alors pour aller découvrir les trésors qu’ils laissaient à découvert dans leur emplacement. Durant la nuit, nul sort ne pouvait être délivré : les esprits sataniques tels que les sorcières ou les korrigans ne pouvaient faire le mal.

Bienvenue en enfer

Quelque part dans le Finistère se trouvent les monts d’Arrée, un massif qui culmine la Bretagne et fait l’objet de nombreux folklores bretons. La légende raconte qu’en son centre se trouverait le Yeun Ellez, soit la porte des Enfers. Si vous êtes de balade dans le coin, vous pourrez apercevoir sur de nombreux ossuaires l’Ankou, personnification de la mort en Bretagne. Ce serviteur de l’au-delà se balade avec une charrette grinçante afin de faire passer les âmes vers le monde des morts.

PS : la légende raconte que, si vous sentez la cape d’Ankou vous frôler les pieds sous la table à Noël, vous mourrez dans l’année. Vous êtes prévenus.

Source photo : huelgoat ses chaos granitiques

Mona Kerbili, fille de la terre

Mona était une très belle femme, simple fille de pécheur mais courtisée de tous. Elle se fit remarquer par le Roi des Morgans, peuple vivant sous l’eau, connu pour sa beauté. Fou amoureux, il décida de l’emporter avec lui dans son palais au fond de l’eau. Il ne fallu pas longtemps pour que son fils tombe amoureux de Mona lui aussi et la demande en mariage. Pour éviter tout problème, le Roi décida de tuer Mona et de marier son fils à la plus belle des Morganès. Aussi, le Roi imagina un cruel scenario : il demanda à Mona d’accompagner les jeunes mariés dans leur chambre nuptiale et de tenir dans ses mains un cierge. Lorsque celui-ci serait entièrement consumé, elle mourrait. Le prince ayant compris le plan de son père, demanda à sa nouvelle femme de tenir le cierge à la place de Mona lorsque ce dernier était pratiquement consumé. Alors le roi entra et la tua, pensant qu’il s’agissait de Mona.

Vous vous demandez ce qu’il arriva ensuite ? Le roi finit par accepter l’union de Mona et du prince. Quelques temps plus tard Mona, à qui la Bretagne manquait, remonta à la surface et oublia sa vie sous l’eau. Le prince devenu roi revint la chercher et on ne la vit plus jamais.

Source photo : RROYZZ Editions

Naïa la sorcière de Rochefort-en-Terre

C’est à Rochefort-en-Terre que vivait Naïa, une sorcière crainte et respectée de tous. On lui prêtait plusieurs pouvoirs : l’ubiquité (possibilité d’être présente dans plusieurs lieux, parfois en même temps), la lecture de l’avenir et des lignes dans la main ou encore la communication avec l’au-delà, notamment avec l’esprit de “Gnâmi”, un puissant démon qu’elle invoquait souvent pour jeter des mauvais sorts. Naïa a vécu jusqu’en 1920 et a fait l’objet de nombreuses enquêtes. Elle a aujourd’hui une exposition consacrée à son histoire dans le musée des arts de l’imaginaire fantastique de Rochefort-en-Terre.

Source photo : bzh boutique

Arthur et la table ronde

Vous avez tous certainement déjà entendu parlé d’Arthur et de la table ronde, mais saviez-vous que ce dernier était roi des grande et petite Bretagne ? La légende raconte que c’est Merlin qui usa de sa magie pour le faire naître afin de gouverner et d’unifier la Bretagne. La suite vous la connaissez : Arthur réussi à extraire Excalibur de la pierre, épousa Guenièvre et fonda la table ronde pour partir à la recherche du graal. Si vous vous rendez au Chateau de Camper, situé en plein coeur de la forêt Brocéliande, vous pourrez y retrouver les traces qu’ont laissé Arthur et les autres aventurier du graal.

Source photo : EtaleTaCulture
Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Mieux que le foodporn, le parc d’attraction 100% food ! Bienvenue chez FICO Eataly World

Marine Saint-Vanne

La petite histoire #45 : le Lynchburg Lemonade

Alexandra BRIEZ

Top 5 des commentaires quand t’as pas Facebook

MJ

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des