Le Ticket Mode
Culture Décryptage en musique Musique

Lettre à Kery James

«Banlieusard et fier de l’être. On est pas condamné à l’échec ». Cette phrase qui raisonnait dans nos têtes plus jeunes. Oh que oui! Aujourd’hui, nous sommes fiers d’être professeur de mathématiques et entrepreneur pour l’un, dans la finance pour l’autre. Beaucoup comprendront de qui l’on parle. Pour les autres, il s’agit d’un des plus grands noms du rap français. Mais pas seulement car c’est un grand homme. Toi Kery James qui a su avec tes textes, tes discours motiver tout une jeunesse.

 Aujourd’hui nous voulons te rendre hommage. Tu nous as écrit lettre à mon public alors nous allons te répondre en t’écrivant “Lettre à Kery James”.

Source: Youtube

Lettre au rappeur engagé

28 décembre 1977 tu vois le jour. Voilà une semaine que tu as soufflé ta quarante deuxième bougie. Nous souhaitons te rendre hommage pour fêter cela. Car comme le dit Médine dans un son à ton honneur: “on a pas quitté notre statut d’auditeur, la trentaine et toujours au stade du kiffeur“. 

Kery, tu nous as tant donné, tu nous donnes encore tant et dans différents domaines. De Ideal Junior à ta carrière solo en passant par la Mafia K’1 Fry. Tu as réalisé tellement de classiques, tellement de sons qui glacent le sang. Tu as toujours osé, pris la plume pour dénoncer, pour nous motiver, nous défendre. Quand il y a 21 ans tu sortais Hardcore, un des morceaux  phares de notre jeunesse. Quand en 2012 tu sors Lettre à la République.  Morceau polémique qui t’a valut des problèmes. Mais toi tu restes droit et digne, tu ne rentres pas dans les attaques des politiciens ou des journalistes télévisés. Enfin un rappeur qui est le même dans la vie et dans ses morceaux. Tu ne fais pas le gangster pourtant on connait ton environnement. Tu ne fais pas le miséreux pourtant on connait ton enfance. Tu ne fais pas le prétentieux pourtant tu as rempli Bercy. 

On pourrait citer quasiment l’intégralité de ta discographie mais laissons les gens la découvrir par eux même. Sache le Kery, tes mots parlent à des millions de personnes, la banlieue est derrière toi et pas seulement. Merci pour tout. Merci de nous avoir mis en lumière et montré que l’on pouvait être fier !

Quelques sons à écouter sans modération : 

Source: Youtube

Lettre à Kery James: l’homme

Difficile de t’écrire sans parler de ton investissement envers la jeunesse. Avant tout chose, nous devons rappeler ta jeunesse difficile, tes choix de vie qui te paraissaient impossibles autrement.
Aujourd’hui, la donne a changé. Ta notoriété et ton argent te permettent d’agir. Tu es présent pour les autres sous différentes formes.
Tu décides ainsi de contribuer au projet musical d’un professeur de mathématiques qui enseigne dans des collèges d’un réseau d’éducation prioritaire. L’idée est de produire une musique et un clip sur une notion mathématique sur fond d’une de tes mélodies. Le projet aboutit et il en ressort une belle collaboration entre élèves et professeur.

 

Tu nous prouves ton engagement et ton grand cœur encore une fois avec la bourse d’études ACES (Apprendre, Comprendre, Entreprendre et Servir) pour des étudiants. En effet, depuis 2007, avec la création de ton association, tu proposes du soutien scolaire aux enfants défavorisés. « L’émancipation et l’indépendance passent par le savoir et le travail ». Cette bourse proposée par l’association aux jeunes des quartiers populaires est un coup de pouce pour financer les études supérieures. L’association est parrainée par le footballeur Franck Ribery ainsi que le basketteur Evan Fournier.

« Le combat continue ; la savoir est une arme »

Lettre à Kery James: le cinéaste

En cette fin d’année 2019, tu nous montres une nouvelle corde de ton arc. Tu nous proposes un film qui s’inclut dans la philosophie de ton morceau « Banlieusards » sorti il y a maintenant 10 ans. Il s’agit de l’histoire de trois frères vivant dans la banlieue du 94. Chacun prend un chemin de vie différent et ces choix auront des conséquences dans les vies des uns et des autres.
Pour ce film, tu es à la fois acteur et réalisateur. Tu t’associes à Leïla Sy pour nous proposer une parenthèse de quatre vies dans une banlieue : les trois frères et leur mère. Au travers de vos images, vous dites avoir voulu montrer les combats, les réussites, les difficultés, les peines, les joies, ….en bref un quotidien de la vie en banlieue.
Cinq années auront été nécessaire pour aller au bout de ton projet artistique. En effet, les diffuseurs refusaient d’acheter ton œuvre. La plateforme Netflix a été ton choix final pour sortir ton tout premier film.
La forme est transcrite au travers des images tournées dans les quartiers de banlieue. Tu disais sur le plateau de l’émission Clique que les images sont volontairement lumineuses afin de donner une autre dimension au fond du film qui se veut au final dramatique.

Source: Youtube

Kery, sache que tu es la fierté d’un département car grâce à toi tout le monde sait que le 94 c’est le Barca. Tu es le porte parole des racailles comme ils aiment nous appeler.  Mais peu importe l’image qu’ils donnent de nous, nous sommes tous banlieusards et fiers de l’être. Car comme tu le dit depuis le début: le combat continue et continuera.

Kery, c’est avec une grande fierté que nous avons voulu t’écrire ces quelques mots, pour te montrer que ton public te remercie et qu’au delà des playlists tu es dans le cœur de beaucoup. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Nelson Mandela: 100 ans d’histoire

Ric

Jeannette devient Jeanne d’Arc

Benoit Rouilly

Un bout d’histoire de vie: mémoires d’enfant – Episode 2

Ric

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des