Le Ticket Mode
Société Voyages

“Les mal aimées de la Chine”

Le marché du célibat en Chine est prédominant résultant de nombreuses décennies de la politique de l’enfant unique. Aujourd’hui, on assiste à une surpopulation masculine et trop peu de femmes en Chine. Une tendance que le gouvernement souhaite inverser en incitant les jeunes femmes à se marier très tôt.

Arte – Les mal-aimées de la Chine

Le reportage diffusé par Arte sur les femmes célibataires chinoises, réalisé par Shosh Shlam et Hilla Medalia, retrace le parcours de 3 jeunes femmes en quête d’amour mais surtout de mariage. Dans l’Empire du Milieu, les femmes sont en minorité résultant d’une décennie de politique de l’enfant unique imposée par le gouvernement communiste chinois incitant ainsi les familles à avoir un garçon.

En 2016, le régime a permis aux couples chinois d’avoir un deuxième enfant. En cause, une surpopulation de jeunes hommes au détriment de jeunes femmes. Des hommes qui ne pourront se marier. Un déséquilibre qui, selon la Banque mondiale, serait estimer à une répartition par sexe de 115,4 garçons pour 100 filles. Aujourd’hui, on dénombre 40 millions d’hommes de plus que de femmes.

Aujourd’hui, le gouvernement chinois encourage les familles et les jeunes femmes à se marier très jeune pour ainsi parer à ce déséquilibre. Une pression sociale et familiale qui pousse ces femmes à mener un véritable parcours du combattant pour trouver l’homme qui partagera leur vie et sera le futur père de leurs enfants.

Une pression que ces 3 femmes ne gèrent pas de la même manière. En effet, plus l’âge avance plus les femmes célibataires viennent à en devenir en marge de la société. Au-délà de l’âge de 25 ans, ces jeunes femmes célibataires sont qualifiées de “celles qui restent” en référence aux perles qu’on délaisse. Une société qui devient de plus en plus oppressante et qui les incitent à se marier avant l’âge de 25 ans. A Beijing, il existe même un “marché aux célibataires” où on rencontre mères, pères ou célibataires venant faire la rencontre de leurs futures belles-filles. Un marché qui vend des profils et annonces de futurs mariés.

https://i2.wp.com/media.paperblog.fr/i/323/3236405/celibataires-chine-L-1.jpeg?w=1400
https://www.paperblog.fr/3236405/les-celibataires-en-chine/

Le gouvernement met en place toutes sortes de mesures visant à aider les célibataires à rencontrer leur âme-soeur en organisant des speed-dating grandeur nature ou en inscrivant une multitude de lois pour lutter contre le divorce. La société chinoise propose aux femmes de prendre des cours pour devenir une “bonne épouse” ou pour “chasser les maîtresses” de leurs maris.

Certaines femmes qui ne se reconnaissent pas dans ce systèmeet veulent d’affranchir de ses traditions. Mais face à une société très conservatrice et un Etat culpabilisateur, elles sont vouées à quitter la Chine, c’est le cas de l’une des femmes du reportage qui décide de quitter l’oppression sociale sur le mariage et quitter sa famille pour vivre plus “librement” et ainsi vivre son célibat comme elle l’entend. Selon cette dernière, la Chine ne permet pas de réussir professionnellement ou socialement et d’être reconnu comme telle dans la société si on ne se marie pas tôt. Une tradition qui pèse sur les jeunes femmes et leurs familles.

Documentaire disponible jusqu’au 8 septembre 2020.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Faire un break sans se ruiner !

Aurore ESCAMILLA

Et si le tourisme de masse était un fléau ?

Vanina Istria

Le Ticket Voyage : un week-end de 3 jours à Bilbao

Coline Pautier

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des