Le Ticket Mode
Non classé

Leçon de style : Carrie Bradshaw

Héroïne de la série fin nineties Sex and the City, Carrie Bradshaw est inspirante de créativité en matière de mode. Elle ose les volants, le tulle et toutes les couleurs.
Revue de style d’une audacieuse.

Incarnée par l’actrice Sarah Jessica Parker, c’est la new-yorkaise la plus extravagante de Manhattan, elle en arpente les rues juchée sur des talons Dolce et nous donne l’impression en 2018 d’être déjà en retard sur la mode. Carrie Bradshaw est d’une modernité effarante déjà à la fin des années 90 : elle associe ses sneakers New Balance avec un pantalon de tailleur à rayures et un manteau bleu électrique sans perdre une once de dignité. Entre nous, peut-être que sa crinière bouclée y est pour quelque chose.

                                       

Sinon, Carrie est une inconditionnelle des chaussures haut perchées, qu’elle accorde à sa collection impressionnante de robes. Nos préférées ? Son insouciante jupe en tulle, sa robe blanche ornée d’une énorme fleur d’hibiscus, et toutes celles en satin à fines bretelles qui nous rappellent que sortir nos nuisettes le jour n’a jamais été une invention des années 2010.

                                                  

Ecrivaine le jour, reine des soirées mondaines la nuit, Carrie switche entre les uniformes en un claquement de doigts. Son style est indescriptible et inimitable pour la variété d’univers qu’il propose : parisienne, gypsy, working girl, princesse, garçonne, reine bohème, ou juste décontractée avec un tee-shirt (avec David Bowie dessus quand même). Mais comment cette diversité ne verse-t-elle jamais dans le mauvais goût ? Les premières raisons qui viennent : Carrie assume ses magnifiques cheveux blonds bouclés comme une partie intrinsèque de son vestiaire, son maquillage est généralement nude, sauf quand un beau lipstick rouge surgit à l’improviste, le tout saupoudré d’un effortless qu’on soupçonnerait presque français.

                                     

Personnage fictif mais source d’inspiration sans fin, Carrie Bradshaw navigue librement entre les époques et représente l’illustration d’un pont entre deux décennies de folies stylistiques.

Dernière chose, elle porte le manteau de fourrure comme une seconde peau, et pour ça, 1000 points d’amour.

                                       

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

“Gagner ou apprendre”

Jess Parisot

Bloqués devant l’écran

Benoit Rouilly

Et Dieu…créa la femme

Jess Parisot

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des