Le Ticket Mode
Culture Lecture Livres

Le Ticket Mode se livre #18

Entre thriller et science-fiction, vous n’allez pas regretter la sélection de nos book-addicts pour ce mois de Mai. Vous allez pouvoir vous évader et penser à votre prochaine sortie en toutes connaissances de cause et peut-être même imaginer un nouveau monde… Affaire à suivre !

La sélection de Fanny

Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

A des lecteurs avertis : n’espérez pas un one shot sans prise de tête, ce livre continuera à vous hanter, même une fois terminé ! Vous ne pourrez pas arrêter d’y penser tant que l’énigme de Franck Thilliez n’est pas résolue. Et croyez-moi, vous allez la tourner dans tous les sens… Voilà qui est dit ! Et sérieusement, prenez ça au pied de la lettre. Ce livre m’a complètement retourné la tête.

Peut-être avez-vous déjà cherché sur internet l’explication de fin d’un film ? Ici, vous chercherez certainement l’explication du début d’un livre. Une histoire, dans l’histoire, d’une histoire. Un effet miroir digne d’Inception. Tout s’entremêle. Si une fois le livre refermé on comprend la première phrase, on résout le mystère final, on comprend/réalise les indices semés, bref tout s’imbrique, la préface, elle, reste sans explications… Pourquoi ne pas directement avoir publié ce livre sans préface ? Ces quelques pages donnent une toute autre dimension au livre et c’est un case tête. Si Franck Thilliez voulait semer le doute, c’est réussi. Y a-t-il réellement un rapport avec l’histoire ? Ou est-ce dans notre tête que nous voulons à tout prix qu’il y ait un ? En attendant, il réussit une nouvelle fois un coup de génie et ne nous laisse nullement pas déçu. Une chose est sûre, si vous lisez ce livre, je suis preneuse de toutes théories, quelles qu’elles soient ! 

Résumé :

Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans le coffre, le corps d’une femme. A la station-service où a été vu le conducteur pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule.

Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. Sa vie ? Un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’Inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire des quatre années écoulées.

Dans le vent, le sable et le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui, vers quoi se tourner, quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ?

Soldier Spy – Tom Marcus

Détermination, ténacité, courage, ça résume ce qui me vient à l’esprit. En toute franchise, il y a des tonnes d’autres mots pour définir cette histoire, SON histoire, mais ceux-là me paraissent être les plus pertinents. Sachez une chose sur Soldier Spy, c’est une histoire vraie. Tom Marcus a travaillé comme espion durant de nombreuses années et nous délivre son quotidien. Autant vous dire que ça case les codes des films d’action sur des agents secrets super sexy. Ici, on oublie le glamour, place à la réalité.

Tom Marcus nous plonge littéralement au cœur du MI5, le service de renseignement britannique. De son enfance à son recrutement comme espion, en passant par ses années d’armée, tout y est. Il est intéressant de voir la formation d’un agent de surveillance, leur quotidien, l’origine de leur mission, mais surtout leurs prises de risques. C’est un sujet que l’on traite peu tant il est sensible. Ainsi Soldier Spy m’apparaît comme une véritable mine d’or. Au fil des pages, on ressent toutes ses pressions, ses angoisses, ses doutes. Tous les sentiments qui s’abattent jour et nuit sur lui. Il y a aussi des moments de joies, de rire et d’amour. L’amour de son pays, pour lequel il se dévoue corps et âme. Mais aussi, celui de sa famille, une relation complexe mais primordiale. A travers une écriture simple, sans artifices, il décrit son métier, l’obsession qu’il a de ce dernier mais aussi sa noirceur. Tom Marcus nous prouve que l’on peut s’en sortir. Il suffit simplement de s’en donner les moyens. Partir de rien et gravir les échelons (dans tous les sens du terme) ce n’est pas que dans les films. Rien n’est une fatalité, il faut juste y croire et persévérer. On a besoin de personne, nous nous suffisons à nous même. Son parcours, c’est ce que j’appelle un destin incroyable. Une leçon de vie.

Résumé :

Tom Marcus a été recruté par le MI5 à la suite des attentats de Londres, le 7 juillet 2005. Après 5 ans passés sous couverture dans les opérations spéciales en Irlande du Nord, il va apporter aux services secrets britanniques une réponse efficace aux besoins de sécurité.

Après des mois d’entraînement – de la conduite à grande vitesse, à la préparation physique, en passant par les techniques de surveillance – Tom Marcus nous confronte à ses missions. Un monde sous haute tension pour prévenir à temps des attaques terroristes, protéger les infrastructures du pays et stopper les espions étrangers qui tentent de voler les secrets de la couronne britannique. Des décisions prises en une fraction de seconde avec des conséquences parfois mortelle.

Dans ce livre haletant, suivez Tom dans ses plus périlleuses missions. Ressentez la peur et l’importance du bagage émotionnel qu’il doit porter. Un récit intense et poignant.

Le bookclub de Marjorie

La ferme aux animaux de George Orwell

Afficher l’image source

Une révolution ne peut-elle pas conduire qu’à un changement de maître ? C’est toute la réflexion de l’auteur autour de cette satire de la révolution russe de 1917. Un livre bien écrit et bien pensé qui donne matière à réflexion, notamment en cette période de post-confinement. Est-ce que nous allons changer nos comportements, nos modes de vie et nos modes d’achats ou allons-nous tout simplement retourner à nos vies d’avant.

Ce livre aborde l’étape de la révolution de tous les aniamux de la ferme qui évolue vers la montée au pouvoir de Napoléon, un cochon qui prend le lead sur cette révolution. Très vite, il va prendre goût au pouvoir et éliminer tous les opposants à ses idées. Il va très vite imposer un régime de répression. L’auteur met en scène l’Histoire au travers des animaux telle une fable de La Fontaine tout en dénonçant le régime soviétique.

Résumé :

“Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : “Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d’alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux.”Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : “Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres.””

Le meilleur des mondes, Aldous Huxley

Afficher l’image source

Dans une société future, les bébés sont conçus dans des éprouvettes et sont destinés à appartenir à l’une des catégories suivants : les Alpha (l’élite), les Bétas (les exécutants), les Gammas (les employés subalternes), les Deltas et les Epsilons (destinés aux travaux pénibles). Une société où être maître de son destin se résume à accepter ton destin tel qu’il a été pensé pour toi.

L’auteur présente la dictature presque parfaite aux allures de démocratie. Cette prison dorée est pensée pour qu’aucun habitant ne s’y évade, un lieu où la consommation et le divertissement sont au centre d’une nouvelle forme d’esclavagisme, un monde où les humains n’aurait que “l’amour de leur servitude” et le bonheur comme seule finalité et émotion autorisé.

Résumé :

“Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains ” sauvages ” dans des réserves. La culture in vitro des fœtus a engendré le règne des ” Alphas “, génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…”

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

We wear culture, la mode à portée de clic

Marjorie Bordenave

Disco, vous avez dit Disco?

Ric

Mortal Engines, effets spéciaux époustouflants pour un scénario banal

Estelle Pereira

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des