Le Ticket Mode
Enquête Sexo Société

Le Ticket Coquin #3 : la masturbation, sujet tabou ?

D’après une récente étude de la marque de sextoys Tenga, 8 Français sur 10 déclarent se masturber. Un chiffre qui semble plutôt honorable et pourtant, nous sommes derrières nos voisins anglais, allemands et espagnols.

Bien que nous autres habitants du pays de la romance bénéficions d’une réputation de dieux de sexe et de l’amour auprès des autres nationalités, il faut avouer que certains sujets et pratiques restent encore trop tabou aujourd’hui. La masturbation en fait partie, bien qu’elle soit plus tue chez la femme que chez l’homme.

Masturbation masculine VS féminine

Qu’elle soit masculine ou féminine, la masturbation participe à l’épanouissement sexuel de chacun et peut se pratiquer seul(e) ou à plusieurs. On commence bien souvent à la découvrir à la puberté, moment où l’on découvre réellement son corps.

Si l’adolescent en parle librement avant de la pratiquer, l’adolescente elle la découvre seule. Cela peut expliquer le décalage qui peut exister entre la sexualité de l’homme et de la femme, notamment sur la connaissance de ce leur fait du bien et les pousse à jouir. D’après l’étude Sexual Behavior in the Human Male du Rapport Kinsey, seules 62 à 82 % des femmes des sociétés occidentales avouent avoir déjà eu recours à la masturbation, contre 90 à 95 % des hommes. Une disparité effarante.

Souvent, la masturbation peut renvoyer à une pratique sale ou culpabilisante. La religion l’a d’ailleurs pendant très longtemps interdite et jugée comme aliénante.

La masturbation pendant le confinement

D’après une récente étude menée par l’IFOP, le confinement a eu un réel impact sur la vie sexuelle et l’intimité des Français qui se sont très peu voire pas du tout adonnés aux plaisirs charnels. En effet, 44% des interrogés (célibataires ou en couple) ont répondu ne pas avoir eu de rapport sexuel entre mars et avril.

Et la masturbation dans tout ça ?

Selon cette même étude, elle a (encore une fois) surtout concerné les hommes. Néanmoins, il est intéressant d’observer que pour les personnes en couple, la promiscuité avec l’autre a souvent créé un frein sur la pratique de la masturbation en solitaire. Pourtant, des acteurs du porno et de l’érotisme avaient mis les bouchées doubles pour satisfaire nos pulsions les plus coquines.

A lire : Sextoys, les hommes aussi ont droit au plaisir !

Vers une évolution des pratiques sexuelles

Soyez rassurés, ce n’est pas la fin des haricots, bien au contraire. D’après le rapport de Tenga sur les plaisirs solitaires et les sextoys, 24% des Français interrogés réfractaires à la masturbation se sont laissés tenter par les jouets pour adultes et continuent à en profiter aujourd’hui.

Malgré une ouverture d’esprit plus marqué et une volonté d’ouvrir le débat et de libérer la parole sur la masturbation, la France a encore de gros progrès à faire. D’après Tenga, 72% des Français pensent que la société gagnerait à en parler plus librement et déplorent notre système d’éducation sexuelle actuel.

Ne pourrait-on finalement pas trouver notre bonheur dans les films et/ou séries sur le sujet qui sont de plus en plus nombreux ? Lorsque l’on voit que la série Sex Education fait partie des programmes les plus regardés sur les plateformes de vidéos (baromètre des programmes les plus regardées sur les plateformes de vidéo à la demande par abonnement du Centre national du cinéma), on se dit qu’il y a de l’espoir.

Vivons heureux, masturbons-nous. On vous laisse sur ce comparatif des signes en matière de masturbation, bisous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Fête des pères : notre sélection de cadeaux 2020

Aurore ESCAMILLA

Saint-Valentin : love is in the air ?

Le Ticket Mode Team

“Basique”, le buzz made in Orelsan

Lorry Mosin

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des