Le Ticket Mode

Rafaël Nadal #vamos, Roger Federer, Björn Borg, André Agassi, John Mc Enroe mais aussi Steffi Graf, Serena & Venus Williams, Martina Hingis, Amélie Moresmo nombreux sont les champions à avoir mordu la poussière de notre belle terre battue, celle de Roland-Garros. Mais quelles sont les origines de ce tournoi légendaire, partie du patrimoine français ?

©tennis temple

De l’envolée des avions à l’envolée des balles #çaplanepourmoi

©giphy, M. Roger Federer

Alors je n’ai pas perdu la tête avec le titre de ce chapitre, rassurez-vous.  Mais, saviez-vous que Roland Garros était un aviateur ? Maintenant, oui, sauf que vous ignoriez sûrement que cet ancien membre du Stade Français, joueur de rugby était aussi amateur de tennis. Ah oui alors là, nous avons vraiment passé un cap, que dis-je, une péninsule ! #Cyranosortdececorps Mais pour ma part, je trouve que ces 2 sports incluent la gentlemen attitude ! Bref, ce pionnier de l’aviation disparu au combat en tant que lieutenant lors de la première guerre mondiale. Pour cela, merci Monsieur Garros !

©Wikipédia, M. Roland Garros

Jeu

©giphy, M. Rafael Nadal

Le tournoi a donc commencé par une compétition franco-américaine. En septembre 1927, à Philadelphie, les 4 mousquetaires : Brugnon, Borotra, Lacoste, Cochet gagnent la bataille à coup d’épée, ou plus communément, la coupe Davis à coup de raquette de tennis. Les américains, mauvais perdants, veulent alors ramener la coupe à la maison. Allez les bleus, allez ! Ainsi, Paris édifie un stade pour une rencontre l’année suivante, en Juillet 1928. En revanche, le chauvinisme frappe face à l’appellation de ce tournoi et le Stade français impose le fait que le stade devra se nommer comme l’un de ses membres, simple comme bonsoir, feu Monsieur Roland Garros !

©Libération, les 4 mousquetaires

Set

©giphy, Rafael Nadal

Grimpez alors dans mon lanceur automatique de balles pour atterrir au début 19ème siècle. NDLR: Enfin si je suis pilote, nous sommes mal barrés les enfants !

1891, création des championnats de France sur terre battue réservés aux seuls joueurs inscrits des clubs français. Les matchs s’alternent entre le Stade Français, le Parc de Saint-Cloud, le Racing Club de France. Une véritable course d’orientation dites moi ! D’ailleurs, de 1903 à 1914 Max Decugis remportera 8 fois ce fameux championnat.

©tasselloafer, M. Max Decugis

1925, naissance des « Internationaux de France », notre légendaire compétition prend enfin forme ! Et c’est peu de le dire car ces dames entrent dans le court. “Vous les femmes, tant de charmes..”, Julio Iglesias, 1979. Sans oublier que le tennis a été un sport précurseur dans l’accueil de ces dernières en tournoi. Suzanne Rachel Flore Leglen, surnommée la Divine, triompha en tant que première star internationale du tennis féminin en remportant le tournoi chaque année de 1920 à 1926. Puis comment ne pas citer la bien nommée Margaret Court. En effet, cette joueuse australienne demeure la plus titrée. Elle compte à son actif 64 titres en Grand Chelem entre 1959 et 1975 en simple, double dames et double mixte.

©rds.ca, Mme Margaret Court

Et Match

1968, le professionnalisme du tennis décolle enfin pour notre plus grand bonheur. #happyfrenchies

©giphy, M. Rafel Nadal

1979, il faut pousser les murs pour plus de courts car la compétition prend une dimension vraiment importante. La superficie est ainsi doublée, nous passons alors de 5 à 10. 1986, 1992 & 1994 connaîtront les mêmes succès. Roland-Garros est dorénavant composé de 20 courts soit 8.5 hectares.

©Plan de Paris

Ace

©giphy, M. Roger Federer

Plusieurs tendances et styles de jeu feront leurs entrées au fil des années sur cette ocre terre. Les anglo-saxons après la 2ème guerre mondiale se font la part belle tandis que les français signent et persistent. #papyfaitdelarésistance Mais, le vent chaud de l’Espagne souffle depuis les 90’s. Rafael Nadal, la fusée de Mallorca, poursuit l’apogée ibérique en étant le meilleur joueur sur terre battue, l’un des meilleurs joueurs de simple de tous les temps et l’un des plus philanthropes. Mais, comment parler de Nadal sans parler de Federer. Roger Federer, l’aigle royal, petit suisse qui brille par un style diamétralement opposé à celui de notre taureau espagnol, est, tout comme son «fidèle compagnon de court », exemple & réussite. Il détient à ce jour le record de 310 semaines à la première place de l’ATP World Tour. Sans oublier que notre cheval fougueux serbe, Novak Djokovic, n’a pas lancé ses dernières balles.

©Le Monde, M. Novac Djokovic

Mais qu’en sera-t-il du nouvel « air », de la « next gen » avec des nouveaux vents venus des 4 continents : le grec Stefanos Tsitsipas, l’italien Matteo Berrettini, les canadiens Denios Shapovalov & Félix Auger-Aliassime, l’allemand Alexander Zverev ou encore l’australien Nick Kyrgios. To be continued… Faites vos jeux Messieurs Dames, rien de va plus !

Coup droit

©Alexandra Briez

Avant de terminer sur non pas une, mais 2 citations, je vous recommande fortement peu importe votre amour ou non du tennis de lire le livre « Open » d’André Agassi, personnellement j’ai adoré, un vrai récit de vie, Bravo à M. André Agassi.

©giphy, Les Grands Roger Federer et Rafael Nadal #fedal

« On gagne plus avec le cœur, avec la volonté qu’avec autre chose ».

Rafael Nadal

« C’est bien d’être quelqu’un d’important, mais c’est plus important d’être quelqu’un de bien ».

Roger Federer
Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

La petite histoire #49 le Beaujolais Nouveau

Alexandra BRIEZ

La petite histoire #58 : l’humour

Aurore ESCAMILLA

La petite histoire #2 : les Converses

Aurore ESCAMILLA

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des