Le Ticket Mode
La Petite Histoire

La petite histoire #80 : le Trench-Coat

Le trench-coat est de ceux qui ont l’histoire la plus chargée. Initialement masculin, il est devenu un véritable “it” de la mode féminine.

Il était une fois un tissu résistant à l’eau

Le terme trench-coat (signifiant littéralement “manteau de tranchée”), est apparu pour la première fois à l’époque de la Première Guerre mondiale, puisqu’il doit son nom aux soldats qui le portaient. Néanmoins, l’origine de ce manteau à coupe droite remonte à bien plus longtemps.

En effet, le trench-coat est fortement inspiré des imperméables britanniques Hancock du début des années 1820. Fabriqué en coton caoutchouté, ce vêtement conçu par Charles Macintosh et Thomas Hancock était apprécié pour sa résistance à l’eau. Il était, à l’époque, destiné aux gentlemen occupés par l’équitation, la pêche ou encore la chasse. 

Le trench coat popularisé durant la 1ère Guerre Mondiale

SOURCE PHOTO : Mr Finch

En 1853 John Emary, un tailleur du quartier de Mayfair réétudiera ce manteau pour le rendre plus respirant et imperméable. Cette nouvelle pièce prendra le nom de son entreprise : Aquascutum.

Au même moment ou presque, Thomas Burberry, fondateur de la marque éponyme, sera lui aussi inspiré par cette pièce. Il créera une étoffe plus légère appelée gabardine qui, en 1914, prendra le nom de trench-coat après que l’armée américaine ait passé une commande pour protéger ses officiers des intempéries.

Bien qu’Aquascutum et Burberry s’octroient “l’invention” du trench-coat de la Première Guerre mondiale, il est important de souligner qu’ils ne sont qu’à l’origine de sa popularisation.

Des tranchées jusqu’aux podiums

Durant la guerre, l’image de l’officier élégamment vêtu de son trench-coat tandis qu’il sauvait le monde, a renforcé l’attachement qu’avaient les soldats pour cette pièce.  C’est la raison pour laquelle, une fois de retour à la maison, ils ont continué le porter. 

De couleur kaki pour un bon camouflage, équipé de rabats-tempêtes aux épaules, d’une cape dans le dos, de pattes de serrage aux poignets, ou encore d’une doublure chaude et détachable, le trench-coat de la Première Guerre mondiale s’est bonifié avec le temps en subissant une véritable transformation. 

Avec le travail de marques telles que Burberry et Aquascutum,  le trench-coat a évolué en s’imposant sur le marché du prêt à porter pour hommes. Ce manteau qui était un symbole de distinction et de reconnaissance a conquis de nouveaux coeurs, allant jusqu’à toucher une nouvelle cible : les femmes fatales et glamour d’Hollywood.

Le trench coat, un vêtement unisexe

Le trench-coat fera de nombreuses apparitions sur les grands écrans : détectives, gangsters, femmes fatales ou encore hommes influents, tout le monde l’adopte. Cette diversité de profils contribuera à faire évoluer l’histoire du trench et sa place dans la société. De simple outil, il s’imposera comme un objet de mode, allant parfois jusqu’à symboliser des courants, figures ou mouvements. 

Aujourd’hui encore, Burberry continue d’être le chef de file de la production du trench, allant jusqu’à le faire défiler sur les podiums du monde entier. D’autres créateurs et stylistes s’attèlent eux aussi depuis plusieurs décennies à remasteriser le trench à leur manière : coloré, ceinturé, oversize… Il est loin le temps où ses couleurs étaient destinées au camouflage sur les champs de bataille !

Si l’on devait personnifier le trench, il s’agirait d’une personnalité puissante, intrépide, courageuse et mystérieuse à la fois, à l’image des icônes qui ont fait sa réputation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

La petite histoire #71 : Halloween

Alexandra BRIEZ

La petite histoire #55 : le langage des fleurs

Alexandra BRIEZ

La petite histoire #9 : la lingerie

Aurore ESCAMILLA

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des