Le Ticket Mode
Culture Enquête Réseaux sociaux

La petite enquête sur les réseaux sociaux #3 : #OnVeutDuVrai !

Après le comming out et la politique, une nouvelle vibe positive envahie Instagram. Fin mai 2019, deux influenceuses, Julie Bourges (Douze Février) et Louise Aubéry (My Better Self) lancent le hashtag #OnVeutDuVrai qui fait écho au body positivisme, l’acceptation de soi et de son corps. Retour sur ce qui est rapidement devenu le relais du ressenti d’une génération.

L’origine #OnVeutDuVrai

Tout a commencé lorsque le 19 mai 2019 Louise pose sur une photo avec une amie influenceuse, Pauline du compte Pausitiveworld, sur laquelle elles apparaissent simplement vêtues de sous-vêtements avec la légende “All bodies are good bodies”. Un cliché en phase avec l’ère du bodypostivisme, qui récoltera rapidement de nombreux likes. Pourtant, Louise se verra évincée d’un voyage de presse auquel elle était conviée,  la marque jugeant cette publication « pas très marketing ».

Choquée par cette attitude, Louise décide de prendre la parole à travers des stories, racontant sa mésaventure et sa vision des choses. Elle sera soutenue par les autres influenceuses invitées, qui décideront de boycotter l’événement.

Julie Bourges, touchée par cette histoire, décide de réagir en lançant avec Louise le hashtag #OnVeutDuVrai. Le but : inciter leur communauté et la sphère Instagram à partager en masse des photos et des témoignages, afin de casser les stéréotypes et de montrer qu’il n’y a pas un corps, mais des corps et des histoires de vie.

Rappelons qu’aujourd’hui, l’image du corps et de soi est un maux qui touche bon nombre d’hommes et de femmes, et notamment la jeune génération. Bien que la communauté “bodypositive” envahisse de plus en plus les réseaux sociaux, pour certains cela reste une mode, un hashtag de plus à ajouter sous son post. La guerre du corps et de la confiance en soi est loin d’être gagnée, apprenons à voir au delà du corps sculpté et élancé. Le plus important étant d’être en bonne santé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Humm, tu sens cette bonne odeur de…. !

Marion Verger

Le passé trouble d’Albus Dumbledore dans Les Animaux fantastiques, les crimes de Grindelwald

Estelle Pereira

La petite histoire #7: les escarpins

Coralie Baumes

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des