Le Ticket Mode
Culture Musique Portraits d'artistes

G-Dragon : the show must go on

Connaissez-vous la Kpop avec ses girls et boys bands qui font fureur ? Cette vague sud-coréenne qui, depuis quelques années, déferle sur la jeunesse française au rythme des sons de Bigbang, Super Junior, Infini-t, 2N1 et bien d’autres. Les victimes sont nombreuses, et pour ne rien vous cacher, le ticket mode en fait partie !

Jeudi soir, Le Ticket Mode a pu profiter d’un concert inédit (et d’un coup de vieux qui va avec, avouons-le …) : G-Dragon, leader du groupe BigBang, s’est produit pour la première fois en solo à Paris, dans le cadre de sa tournée mondiale, intitulée “ACT III. M.O.T.T.E“, abréviation de Moment of Truth The End. Une salle comble (et pas des moindres) pour un concert rythmé à l’AccorHotels Arena, rien que ça ! La foule est en effervescence, moyenne d’âge 16 ans … (coup de vieux, le retour).

nautiljon

C’est en collaboration avec le directeur créatif Willo Perron que G-Dragon a imaginé cette tournée. Un show à la hauteur du personnage, haut en couleurs ! Une ambiance de folie et des mises en scène qui se succèdent au rythme des solos. Une seule ligne conductrice imposée : le rouge à la fois provocateur et passionné pour un chanteur sud-coréen fulgurant. Le tout supplanté par des tenues de scène, dignes d’un défilé de mode. Bref le ton est donné dès le premier acte. Autant dire que Kwon Ji-yong, n’a rien perdu de son charisme, il offre deux heures trente de spectacle où se succèdent des titres emblématiques tels que « Heart Breaker », « Breath », « Michigo », « Crayon », mais également de nouvelles chansons dont « Middle Fingers-Up », « Bullshit » et « Untitled » extraites de son nouvel album Kwon Ji-yong.

le ticket mode

G-Dragon signe-t-il le retour de la vague Hallyu (ndlr vague culturelle d’origine sud-coréenne) en France ? Un vent de nouveautés, qui peut redonner du souffle au mouvement de la K-pop en perte de vitesse. Un événement qui tombe à pique pour notre chanteur féru de mode, puisqu’il a lieu aux mêmes dates que la Fashion Week parisienne. Un hasard dites-vous ? Pas si sûr !

Pour en savoir plus :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

When they see us : un regard sur la discrimination raciale et ethnique américaine

Aurore ESCAMILLA

Nan Goldin, une photographe engagée

Marjorie Bordenave

Le quotidien plus virtuel que réel dans Ready Player One

Estelle Pereira

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des