Le Ticket Mode

Les chasubles monacales, le blanc virginal, le cuir amoureusement coupé, la silhouette dessinée d’un trait. COS réinvente les basiques d’un vestiaire épuré et fonctionnel qui n’oublie pas ses racines scandinaves.
Épisode.

COS, Printemps 2020, source : Pinterest

Chaque marque a ses mythologies, ses fétiches qu’elle transmet comme un art de vivre, une protection. COS, ‘collection of style’, se démarque de la fast fashion avec son esprit minimal et se place en deçà du luxe par son positionnement milieu de gamme. Lancée en 2007 comme sous-branche du géant H&M, COS s’adosse au design comme fer de lance. Les clients de la marque y attachent en effet une grande importance. L’esthétique visuelle du monde qu’on côtoie est aussi essentielle que la beauté des matières que l’on porte.

COS essentials, source : Pinterest

Pensé comme un outil fonctionnel, l’habit COS se tient souvent d’une pièce, et se porte avec une simplissime évidence. L’endroit où s’implante la boutique a aussi son poids : l’arrivée de COS en 2009 en plein Marais prend tout son sens. Architecture du geste.

COS homme, source : PInterest

Le soin apporté au choix des matières est complété par un amour du détail, de la position d’une poche, de la finition d’une couture, très important pour la directrice artistique Karin Gustafsson. Elle pense le vêtement comme un objet, loin des exigences que vit le corps. Les lignes sont monacales, sans méandres, austères. Allié à une conscience écologique forte, ‘buy better, keep forever’, la collection de style dessine un vestiaire oversize, élémentaire et nonchalant.

COS 2020, source : Pinterest

L’art et le design font partie intrinsèque des inspirations de la marque. Elle s’en nourrit, collabore avec des artistes, l’infuse dans les magasins, exprime un art de vivre en plus des vêtements. COS rejoint ma vision de la mode, en tant qu’art qui côtoie les arts. J’aime aussi le fait que les habits COS n’appellent à rien d’autre que d’habiller des corps, et des corps qui restent libres.

COS essentials, source : Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

The Other Way by Julie Revert

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Les ensembles, le pied de nez androgyne

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Natacha Ramsay-Levi, la nouvelle imprévue à la tête de Chloé

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des