Le Ticket Mode
Le p'tit mot de Maÿlis

FASHION REVIEW #10 : Défilé Chanel Métiers d’art 2019

Le 4 décembre dernier, la maison Chanel rendait hommage comme chaque année à ses multiples collaboration artisanales, celles des métiers d’art. Je vous parle de brodeurs, plumassiers, cuirassiers, corsetiers, chapeliers, bottiers, joailliers etc dont le travail a été présenté dans un fabuleux décor rappelant le bureau très privé de Gabrielle.
Contemplation.

Métiers d’art Chanel 2019

On commence par s’éblouir du mythique escalier Art Déco que dévalent les mannequins et où s’asseyait Coco pour observer la réaction des spectateurs réunis en bas. Virginie Viard continue sur sa lancée du retour aux racines. Entre Gabrielle et Karl se joue un héritage précieux et savamment renouvelé par la directrice artistique. Tout y est, les livres anciens, les tentures et broderies exotiques. Le Grand Palais abrite une fois de plus un tour de magie.

Métiers d’art Chanel 2019

Les silhouettes s’avancent, les hanches nues ceinturées de chaînes d’or, les cous parés de perles, les poignets et les oreilles se font des clins d’oeil. Les camélias sont de sortie et font la ronde dans l’espace répercuté des miroirs. Le tailoring est respecté à la couture près, avec un tweed blanc cassé, les jupes sont encore plus chanceuses que d’habitude (si t’as la réf t’es chaud) et flirtent avec la cheville elle aussi cerclée par le velours de l’escarpin. Bref, les références iconiques de la maison sont mises à l’honneur.

Métiers d’art Chanel 2019

Références classiques, oui, mais retravaillées avec l’impertinence de la jeunesse. Les seins sont nus sous le blazer, les hanches prennent l’air, les sautoirs en perle s’embrassent et jouent sur la peau dénudée. Une sensualité aussi, dans la transparence des mousselines rosées comme une chair de Degas. Certaines combinaisons sont entièrement rebrodées de sequins et scintillent au gré du mouvement imprimé des pas. 

Métiers d’art Chanel 2019

Les bijoux sont asymétriques comme on aime, les yeux sont sertis de cristaux au creux de l’oeil et fardés d’aplats argentés. Déesses de l’Egypte ancienne de satin vêtues, princesses nuageuses d’un sultanat rêvé, fées légères et perlées. Mention spéciale à la maison Lemarié qui signe un paletot de plumes déguisées en pétales de fleur. Beauté pure de l’artisanat d’art. 

Métiers d’art Chanel 2019
Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

REVUE D’EXPO : Mobilier d’architectes de 1960 à 2020 à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Réflexion sur le coup de soleil

Maÿlis Magon de la Villehuchet

FASHION REVIEW #1 : Mosaert (Stromae x Repetto) ou l’imprimé en luxuriance

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des