Le Ticket Mode
Non classé

Diversification alimentaire:mode d’emploi

You need to add a widget, row, or prebuilt layout before you’ll see anything here. 🙂

Parmi les grandes étapes de la vie de bébé, il y en a une qui inquiète particulièrement les parents : la diversification alimentaire. En effet, nous ne sommes pas destinés à nous nourrir exclusivement de lait, il est donc indispensable d’apprendre à manger de tout. Quand commencer ? Par quoi ? On fait le point.

Quand commencer la diversification alimentaire ?

On peut introduire quelques purées de légumes lorsque bébé a 4 mois révolus, pas avant. On peut attendre jusqu’à 6 mois si l’enfant est nourri au sein. Après, tout est une question de ressenti. Si votre enfant est allaité mais semble intéressé par le contenu de votre assiette, n’hésitez pas à essayer les purées même si il n’a pas encore 6 mois. De même, il se peut que vous tentiez les légumes à 4 mois et que bébé n’apprécie pas. Dans ce cas, mieux vaut réessayer un peu plus tard. Chaque enfant va à son rythme et il est important de ne pas forcer les choses au risque de provoquer chez lui une phobie alimentaire. En revanche, si à 6 mois bébé refuse toujours les légumes et fruits, consultez votre pédiatre pour écarter tout problème.

Source: idkids.fr

Comment et par quoi commencer ?

Le mieux est de commencer par les légumes. Certains préconisent la carotte ou le potiron qui sont plus appréciés des bébés grâce à leur petit goût sucré. Là aussi, à vous de voir. Les fruits viendront quelques semaines après pour éviter que votre enfant ne boude les légumes pour ne manger que des fruits. Les purées préparées doivent être très lisses dans un premier temps et deviendront de plus en plus grossières pour finalement habituer l’enfant à manger des morceaux. Il est préférable de ne donner qu’un seul légume à la fois pour que bébé découvre en découvre le goût « naturel » et en petites quantités qui seront complétées par du lait. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile végétale (ex : mélange 4 huiles).

Et si bébé refuse ?

Il se peut que votre enfant refuse ce que vous lui donnez au début. Deux solutions : soit il n’est pas prêt, soit il n’aime pas le goût du légume. Dans les deux cas il et inutile de le forcer. Retentez l’expérience plus tard. Manger est nécessaire pour vivre mais cela doit aussi être un plaisir et il est important de ne pas en dégoûter votre enfant en l’obligeant à avaler des choses qui ne lui plaisent pas. Imaginez si on vous fourrait dans la bouche une énorme cuillère remplie d’une chose que vous n’aimez pas… Veillez aussi à instaurer une ambiance joyeuse autour du repas. En vous voyant calme et souriant(e), bébé sera plus disposé à goûter et manger ce que vous lui proposez.

Source: idkids.fr

Y a t il des aliments interdits ?

Beaucoup de livres et sites internet proposent des tableaux récapitulant les aliments à donner à bébé en fonction de son âge. Les premiers mois, on évite les choux qui peuvent causer des ballonnements par exemple. Aucun aliment n’est vraiment interdit, tout est une question d’âge finalement. Le miel est en revanche interdit la première année de bébé à cause du risque de botulisme. Les formages au lait cru également à cause des risques de salmonelle. On déconseille aussi les légumineuses avant 18 mois car elles sont mal digérées par les touts petits.

Et les morceaux ?

Quels parents n’ont pas frémis la première fois qu’ils ont vu leur enfant avec un morceau de biscuit dans la bouche ? C’est une étape délicate mais très importante. Il est essentiel de procéder par étapes. On rend les purées de bébé de moins en moins lisses jusqu’à lui donner des petits morceaux. En théorie en tout cas. En effet, certains bébés peuvent brûler certaines étapes et préférer les morceaux du jour au lendemain. Encore une fois tout est une question de feeling. En étant un peu attentif, on peut vite voir si bébé est prêt à attaquer les morceaux. Dès 6 mois, n’hésitez pas lui proposer des croûtes de pain au goûter pour qu’il s’entraîne et voyez comme il se comporte. Si vous avez vraiment peur, raisonnez vous et faites lui confiance. Si vous lui transmettez votre peur il risque de rejeter les morceaux. Et sachez que, comme la nature est bien faite, les bébés ont un réflexe nauséeux qui les protège en partie du risque de fausse route.

De toute façon, pour bien démarrer la diversification alimentaire, mieux vaut suivre les conseils de son pédiatre. Posez lui le maximum de questions et une fois lancés, écoutez votre intuition et observez votre enfant. Tout devrait bien se passer. Et qui sait, peut être que vous vous lancerez même dans la Diversification Menée par l’Enfant (DME) ? Mais çà, çà sera le sujet d’un autre article…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Respire !

Léa Dutertre

Les indispensables tendances et éthiques à avoir dans ton dressing

Le Ticket Mode Team

Armand & Colette, la nouvelle brocante 2.0

Marjorie Bordenave

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des