Le Ticket Mode

Depuis les premiers hommes ornés d’os et les pharaons de pierreries, les bijoux n’ont jamais été réservés seulement aux femmes. Aujourd’hui, le rap a ramené ce clinquant qui rythme le streetwear de ses chaînes déliées et qui fait des princes de ses adeptes.

La façon de s’habiller et l’ornementation pose le pouvoir d’un homme ou d’une femme. La Préhistoire a vu les premiers hommes porter des colliers d’os pour montrer leur rang de chef, et l’Antiquité a connu un débordement excessif de pendentifs soutenant médaillons et pierres précieuses, étalés au cou des hommes et des femmes. Bracelets et torques encerclent bras et poignets, et les toges sont retenues par des fibules, petites attaches d’or qui placent des touches de lumière entre les voiles colorés.

Les bijoux sont présents tout au long de l’Histoire du monde. Chaque civilisation s’approprie cet instrument de pouvoir différemment, mais lui donne toujours importance, attention et coquetterie. Au XVIème siècle en France, le roi Henri IV affiche de somptueuses boucles d’oreilles, accessoire typiquement féminin qu’il porte en majesté et sans gêne aucune. Evêques et rois portent bagues de pouvoir pour imprimer leur sceau et ainsi exposer leur noblesse et leur pouvoir. Et de tout temps, les Joyaux de la Couronne de France renferment de lourdes parures anciennes gardées de siècle en siècle, que les rois et reines exhibent pour les cérémonies officielles ou au quotidien comme Louis XIV.

Le XIXème siècle voit la mode masculine s’épurer et se simplifier au maximum. Les bijoux disparaissent avec les perruques et le maquillage. Il faut attendre le réveil mythique du rap eighties pour voir apparaître un excès de chaînes et de boucles dorées au cou des stars montantes. L’homme artiste se réapproprie la puissance significatrice de l’or et se pare d’une abondance de bijoux. Le but n’est pas de montrer délicatesse et finesse mais de déployer au maximum virilité, pouvoir, force et de montrer au public une potentialité sans faille. Musique et mode étant naturellement entremêlés, les bijoux masculins ont été remis au sommet, au même titre que les créoles pour les filles, les Jordans et les larges shorts de basket. Piercings, bagues et pendentifs fleurissent sur le corps et dans les cheveux, indifféremment entre masculin et féminin.

       

Aujourd’hui, le bijou bracelet, piercing, bague ou collier réunit garçons et filles sous le signe de l’androgynie. Chez l’homme, il code la tenue, apporte la touche discrète ou extravagante qui illumine la sobriété. Des icônes de style comme Pharrell Williams et les Migos arborent une quantité fantastique de bijoux qui se fondent parfaitement dans leurs tenues excentriques. Gris-gris, talismans, ou caprices tintinnabulants ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Mannequins virtuels, la fin du modeling traditionnel ?

Maÿlis Magon de la Villehuchet

LES INTEMPORELS #1 : La rubanophilie.

Maÿlis Magon de la Villehuchet

LES INTEMPORELS #6 : Manifeste de la foulardise

Maÿlis Magon de la Villehuchet

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des