Le Ticket Mode
Non classé

Benefit Cosmetics fait le buzz grâce à sa nouvelle…

Égérie ! Collaborer avec des mannequins, des people ou des influenceuses beauté ? Monnaie courante pour les grandes marques. Benefit Cosmetics, qui appartient au groupe LVMH en a bien les moyens. Mais c’est la carte de la différenciation qu’a voulu, cette fois-ci, jouer la marque, en choisissant Kate Grant, une mannequin atteinte de la trisomie 21.

Benefit Cosmetics, une histoire de famille

En 1976, les jumelles Jean (décédée la semaine dernière) et Jane Ford, make-up artistes se lancent le défi d’ouvrir une boutique de maquillage avec une approche décalée de la beauté où elles prônent la bonne humeur.  Elles en font leur marque de fabrication, en véhiculant que “rire est la meilleure des cosmétiques“. Le succès est au rendez-vous pour Benefit Cosmetics, si bien que l’enseigne est rachetée par le groupe LVMH en 1999. Complété par les deux filles et nièces des fondatrices, le duo originel devenu quatuor ne manque pas d’ingéniosité. Ambiance pin-up des années 50, les packaging colorés dont raffolent les adolescentes se distinguent dans les rayons. Aujourd’hui numéro 1 du maquillage pour sourcils, Benefit Cosmetics profite d’un marché fleurissant, amplifié par l’obsession du selfie parfait.

pop-up shop benefit cosmetic
Pop-up Shop de Benefit Cosmetics, source : Instagram @benefitcosmetics

Girl power & inclusion des différences

À l’heure où la révolution du body positive a largement pénétré les coulisses de la mode et de la beauté, certaines marques peinent pourtant à intégrer cette dimension réaliste… Benefit Cosmetics frappe fort en annonçant sa nouvelle collaboration avec Kate Grant, atteinte de trisomie 21. Une belle façon de favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap…

benefit cosmetics Kate Grant
Source : Instagram @benefitcosmetics

Kate Grant, le rêve d’une petite fille

Cette Irlandaise de 20 ans, atteinte de trisomie 21, n’est pas arrivée chez Benefit par hasard. Passionnée de mode et de beauté depuis l’enfance, elle n’a cessé d’exprimer son désir d’être mannequin. Et c’est grâce au soutien de sa mère – relayé sur Facebook – qu’elle réussit à participer à la Belfast Fashion Week à l’âge de 16 ans. En août dernier, elle devient la première femme porteuse de trisomie 21 à remporter le Teen Ultimate Beauty of the World (catégorie beauté intérieure et extérieure). Aujourd’hui, la campagne pour Benefit est une belle victoire pour la jeune femme… qui compte plus de vingt-cinq mille abonnés sur Instagram !

benefit cosmetics kate grant
Source : Instagram @benefitcosmetics

À chacun son combat

Si les préoccupations environnementales ne semblent pas au cœur des discussions, la marque a choisi son combat. Avec son programme Bold is Beautiful, elle œuvre pour l’indépendance et l’éducation des femmes. En parallèle, le choix de Kate Grant comme égérie affirme une volonté d’inclure la différence… et profite à l’enseigne, qui réalise un magnifique buzz médiatique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Mode et monarchie : l’androgyne dans tous ses états

Marjorie Bordenave

Et si on parlait self-care ?

Fatou Tigana

La petite histoire #34 : le Grand Palais

Elodie Honorine

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des