Le Ticket Mode
Histoire de vie Sexo

À toi qui deviens une femme

Quand tu n’es encore qu’une enfant, insouciante, tu joues à la maman, tu n’as qu’une hâte, être une grande, une femme. Puis tu deviens une adolescente, tu grandis, tu changes, tu évolues, tu es plus proche de devenir la femme que tu as toujours envié. Tu te sens à la fois envieuse et apeurée, parce que finalement, devenir une femme implique beaucoup de changements, pas toujours faciles à gérer.

Un corps qui se transforme

À l’adolescence ton corps va commencer à changer, plus ou moins rapidement : c’est la puberté, tu deviens une femme. Tu vas découvrir le calvaire des règles, tu vas commencer à avoir des formes, des seins, des fesses, des hanches ; et tu vas avoir tes premiers poils. Ton corps va changer très rapidement et tu ressentiras peut-être une sorte de décalage : on pensera que tu as 17 ans alors qu’en réalité, tu n’en as encore que 13. Je te l’accorde, ce n’est pas tous les jours tout rose, et ton entourage ne manquera pas de te le faire remarquer. Mais, même si tous ces changements sont encore abstraits pour toi, n’oublies pas qu’ils sont nécessaires pour que tu puisses à ton tour donner la vie un jour si tu le souhaites.

Un regard qui change

Ton corps de femme entraînera également un changement dans le regard que les hommes portent sur toi. Tous ne seront pas très délicats, mais tu te rendras compte qu’il peut y avoir des exceptions. Tu apprendras de nouvelles notions comme la beauté et l’attirance et sauras au fil du temps, valoriser  les personnes qui sauront mêler plaisir et respect. Mais ces personnes restent rares, et tu apprendras que le regard de certains hommes peut aussi se révéler très blessant. Certains te feront savoir que tu n’es pas à leur goût de manière pas toujours appréciable, d’autres au contraire, que tu l’es un peu trop. L’ensemble de ces regards participeront à la construction de ton identité de femme. Mais si je peux te donner un conseil, c’est d’expulser de ta vie ceux qui ne t’apportent rien de bon. 

La découverte de la sexualité

C’est d’ailleurs à cet âge que tu vas commencer à penser à la sexualité. Tu vas peut-être rencontrer ton premier amour, puis tu te demanderas si c’est la personne avec laquelle tu vas pouvoir faire ta première fois. Des tonnes de questions te passeront par la tête : est-elle assez bien pour toi ? Est-ce que ça va bien se passer ?… Ça peut-être angoissant la première fois que l’on fait l’amour tu sais, c’est pour cette raison que tu dois surtout être prête et sûre de toi le jour où tu décideras de passer à l’acte ; faire « comme tout le monde » n’apporte pas toujours de bonnes choses. Et puis tu sais, la sexualité c’est surtout une redécouverte de ton propre corps.

Une nouvelle place au sein de la famille

Cette transition entre l’enfance et l’âge adulte va par ailleurs façonner ton caractère et tes réactions ne seront pas toujours comprises des autres. Les relations avec ton entourage pourront alors se révéler compliquées. Tu ne te sentiras pas toujours à ta place, ce qui te rendra parfois agressive. Tu te rebelles. Et tu as l’impression de perdre ta place d’enfant au sein de la famille. Mais tu veux aussi que l’on te traite comme la femme que tu deviens. Bien que cette situation soit compliquée à gérer, elle finira par s’arranger le jour où tu auras trouvé ta place et appris à te connaître. Ne sois pas trop pressée de grandir.

L’école, qui peut parfois être un véritable calvaire

Tu iras au collège, puis au lycée ; et tu te rendras compte que tout n’est pas si beau et rose qu’en primaire. Tu seras entourée d’adolescents qui, comme toi, grandiront à leur rythme et traverseront les mêmes étapes que toi. Tu sais, tout le monde ne vit pas l’adolescence de la même manière. Certains auront beaucoup de mal à trouver leur place, à comprendre qui ils sont, ou encore à accepter ces changements. Certains réagiront peut-être de manière méchante ou agressive. Mais rien n’autorise ces réactions, alors si un jour quelqu’un cherche à te faire du mal ou à te dénigrer, ne restes pas les bras croisés à encaisser : parles en autour de toi.

Enfin, la chose essentielle à garder en tête : tu as le choix d’être qui tu veux être. Les canons de beauté n’existent pas, aussi, ne te compare jamais aux autres femmes ou jeunes femmes qui t’entourent. Tu es belle, mais tu l’es avant tout pour toi avant de l’être pour les autres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related posts

Être un homme en 2019, c’est pas toujours facile

Aurore ESCAMILLA

Féministe : 3 moyens de s’engager

Fatou Tigana

Un bout d’histoire de vie: Cœurs d’ici et d’ailleurs – Episode 2

Ric

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des