2

Zone de confort : viens, on fait un saut en parachute !


La zone de confort est l’état psychologique le plus mis à l’épreuve de nos jours. La quitter provoque le plus grand bonheur ou la plus grosse anxiété… Zone à risques ou zone de miracles ? Comment arrêter de prétendre que l’abandonner est aussi simple ? Comment se préparer à bousculer son existence ?

Ah ! sacrée zone de confort !

Il était un temps où…

La zone de confort était aussi convoitée qu’admirée. A la poursuite de sa zone de confort, on allait conquérir ses rêves il semblait. Elle créait presque un état de félicité suprême.

” Ah toi aussi t’as trouvé ta zone de confort ? ”
” Bah ouais c’est bon, c’est officiel ! ”
” Génial ! Elle est de quel côté ? ça fait longtemps ?”
” Bah écoute ça fait quelques mois, on est devenus inséparables…”
” Mes félicitations, je vous souhaite le meilleur !”

Brené Brown, chercheure à l’Université de Houston et auteure de  “The Gifts of Imperfection” (Hazelden, 2010), professe que la zone de confort c’est : “ Ce lieu où nos incertitudes, nos manques et nos vulnérabilités se minimisent …Ce lieu où nous pouvons survivre avec le minimum d’argent, de nourriture, de talent et d’amour”. En résumé la zone de confort vous donne l’illusion d’être détenteur du contrôle de votre vie.

Après tout qui n’a pas pas rêvé de terminer ses études, trouver l’amour de sa vie grâce à l’ami(e) d’un ami(e), décrocher ce CDI, contracter un prêt pour un appart, un autre pour la voiture, voyager en tant que blogueuse trop stylée et être payée pour le faire, se rouler dans le sable parce qu’on vient d’acheter sa maison à Turks and Caicos et une autre à Zanzibar, devenir gardien(ne) de flamants roses aux Bahamas…

Oups et voilà que je m’égare…

https://www.youtube.com/watch?v=3rk6_Ax0mQo

Je vois déjà venir les roulements de yeux face à la peinture de ce cliché tellement galvaudé qu’il en perd son sens et son utilité ! ( Oui mais à ma plus grande déception les clichés continuent d’arpenter nos esprits et donc en théorie ils existent…Je pense donc je suis ?  Non ? bon ok …)

Elle vient d’où la zone de confort ?

Inconsciemment,  la zone de confort est devenu ce squatteur invisible  dans lequel vous avez stocké vos anciens rêves, ceux de vos parents, ceux de vos grands-parents, ceux de vos amis et donc accessoirement ceux de la société.

A 12 ans, je me rappelle avoir déclaré à mon grand-père que je serais médecin. J’avais choisi où implanter mon cabinet et j’avais déjà investi dans un agenda pour mes patients. Il y avait bien une chose que je n’avais pas anticipé : le ramdam que susciterait un changement de décision auprès de ma congrégation familiale. ( En attendant, je suis peut être devenue médecin de la pensée ? des mots ? non ? Bon on va peut-être attendre un peu avant de leur faire la blague…).

Pourquoi existe-t-elle ?

Tout simplement parce qu’on veut être tranquille à jamais financièrement, on veut se réveiller dorloté avec nos habitudes. Le but voulu est de perpétuer des générations d’humains capables de réaliser les projections de vie les plus pragmatiques possible. La société prend un malin plaisir à immatriculer tout cela. Et vous ? Vous étiquetez toute votre vie dans cette zone.

Comment s’insinue-t-elle dans votre vie ? 

En passant, bravo, vous faîtes partie de la génération où le confort est devenu le mot d’ordre : tout est instantané, le temps se défragmente de plus en plus et bientôt vous serez contraints de sympathiser avec les intelligences artificielles ( Ok, je suis démasquée. Rien ne sert faire durer le suspens, on en parlera très bientôt… ). En bref, tout s’automatise.

Mais c’est bien ça le problème : on devient des automates par la même occasion.

Si vous devez devenir l’esclave d’un statut social, emprisonné dans les rêves d’autrui, emporté par une seule, unique définition bienveillante et erronée du succès qui est sans cesse promulguée, faîtes en sorte que cette décision vous appartienne et qu’elle ait été prise en pleine conscience.

www.forbes.com

Nos pensées déterminent chaque action. Ecoutez bien : tout ce qui émane de vos pensées crée votre réalité. Inconsciemment tous vos doutes et vos craintes sont donc stockés dans la zone de confort ( c’est la complexe machinerie du cerveau, vous vous souvenez ? ).

Lorsque vous pensez être à l’abri de la peur et de l’anxiété, vous invitez la zone de confort dans votre vie et  vous n’avez même pas encore terminé de lire cette phrase qu’elle s’est déjà intégrée dans votre système comme le virus qu’elle est vouée à devenir.

Pour les dubitatifs

J’ai conscience que cette discussion est agréable pour vous.  Mais, je ne le nie pas : accepter le changement et l’appliquer c’est une autre histoire.

Une étude réalisée en 1908 par Robert M. Yerkes et John D. Dodson montre qu’après un certain seuil d’anxiété atteint, le choc est tel, que notre performance se détériore. ( non, non je n’ironise pas la situation en faisant allusion aux capacités d’un animal de laboratoire ).

Nos égos ne sont pas nourris de la même manière. On ne s’endort pas avec les mêmes contes et si vous arrivez à trouver la paix parce que votre zone de confort c’est le bonheur ultime, je vous félicite, on a besoin de gens comme vous.

Pour les moins tranquilles :  quitter sa zone de confort demandera effort et préparation…

Les instructions à bord : à lire sans aucune appréhension

Pour vous, j’organise un saut en parachute improvisé ( charmant n’est-ce pas ?… ).

Mesdames et messieurs,

Bonjour, ici, la commandante de bord Mademoiselle Tigana. Mon équipage et moi-même avons l’honneur de vous accueillir à bord de ce vol en direction de l’au-delà.

  • Je ne m’assure ni de votre sécurité ni de votre confort durant ce vol à destination des cieux.
  • Veuillez vous détendre et desserrer votre ceinture de sécurité.
  • Je vous informe que vos parcours de vie écrits doivent être placés dans les coffres ou sous les sièges devant vous.
  • Les téléphones portables et le programme Netflix doivent être impérativement mis de côté à bord et ce, jusqu’à votre arrivée à destination.
  • Les démonstrations de sécurité vont vous êtres présentées, n’y accordez aucune attention, elles ne vous seront d’aucune utilité où nous allons.
  • Je vous rappelle qu’il est strictement interdit de faire demi-tour… ( N’essayez pas de vous enfuir, nous avons vos passeports ).
  • En cas de  stress, aucune identité temporaire ne vous sera remise.

https://www.youtube.com/watch?v=pFptt7Cargc

N’essayez pas de vous accrochez à vos anciennes habitudes, vous ralentiriez l’expérience.

Ready ? Go !

Un retour dans le passé : Retrouvez  votre jardin secret

Pour commencer vous devez revenir en enfance. Quel est votre rêve le plus insensé ?  ? Notez le quelque part, et formulez vos objectifs par des affirmations. Si vous ne savez pas, ce n’est pas grave, questionnez-vous sur les choses que vous avez réellement envie de faire ou visualisez la personne que vous voulez devenir. ( moi aussi je voulais faire chorégraphe en Antarctique hein )… Vous venez de créez votre liste.

https://www.youtube.com/watch?v=9f5zD7ZSNpQ

Le travail quotidien : se débarrasser de votre routine

Une fois que cette liste est établie, vous allez vous rendre compte que certaines affirmations sont prioritaires, d’autres peuvent prendre plus de temps à accomplir… Votre travail est d’affiner votre liste et de l’améliorer. Peu après, répartissez vos objectifs sur le temps ( sur un mois et un an pour commencer ).

Accueillir le doute et l’incertitude : apprendre à se contrôler 

Quitter sa zone de confort c’est parcourir un catalogue d’émotions qu’on avait décidé de laisser au fond du tiroir. Vous savez la peur de dire ce que vous pensez quand c’est vraiment, vraiment nécessaire de le faire… La peur de laisser derrière soi des relations qui n’ont plus de sens, la peur d’abandonner votre 9h-17h et de monter votre propre entreprise, la peur d’assumer votre style de cow-boy. En résumé l’appréhension face aux éventuelles difficultés et déceptions. Pourtant vous adorez cuisiner, vous avez un brin de voix qui ne laisse personne insensible, vous composez dans votre temps libre. Et vous avez vraiment envie de vous rendre au next level ( non, non pas celui-là ).

Vous avez déjà sauté donc techniquement vous ne pouvez pas revenir en arrière…

On commence par se donner des pauses, on cultive la patience et on accepte qu’une aussi grande aventure se doit d’être challengée. Les obstacles  et le jugement des autres montreront leur nez, le cocon de la sécurité disparaîtra…Mais accrochez-vous on crashe bientôt… euh on atterrit bientôt je veux dire !

https://www.youtube.com/watch?v=pFptt7Cargc

Motivez des troupes et apprenez à solliciter de l’aide

Vous suivez encore ? Oui ? Impressionnant !

Changer vos habitudes ? C’est déjà fait ! Il va donc falloir rejoindre  des cercles de personnes qui vivent la même expérience. Acceptez la solitude pendant quelque temps, ça fait partie du deal…N’ayez aucune crainte à privilégier des moments de silence, de coupure et d’intimité avec vous-mêmes. Les réponses s’expriment seules dans ces moments. Rendez vous à des meet-up, à des conférences. Envoyez des mails, rencontrez et faîtes le premier pas.

Tout cela est nécessaire parce que de nouvelles portes vont s’ouvrir mais il va falloir les trouver et oser y frapper ( surtout ne cognez pas : il n’est pas nécessaire de forcer, une solution existe face à quelconque problème ).

Durant cette belle aventure, il est primordial d’offrir de l’aide comme vous pouvez à ceux qui ont en besoin, vous vivez une expérience magnifique mais ne réconfortez pas trop vite votre ego : motivez un ami, invitez vos proches à se lancer, apprenez à  écouter et conseillez. La ligne entre l’égocentrisme et l’amour-propre est très fine.

Certaines portes ne vont pas s’ouvrir

Je l’ai déjà dit vous ne pouvez pas revenir en arrière. Sauter de la zone de confort requiert de ne pas en créer une autre : c’est le pacte.

Il faudra donc faire face à vos déceptions, il est probable que certains de vos objectifs ne puissent pas être réalisés. Ce qu’il y a de magique dans cette étape, c’est que vous pensez à faire des choses auxquelles vous n’aviez jamais pensé. Maintenant je peux vous l’avouer :  la liste était juste un moyen de vous faire sauter…

L’atterrissage en douceur

Mesdames et messieurs nous abordons notre descente !

Pour beaucoup d’entre vous, cette étape est préliminaire, vous savez déjà ce qui vient de se passer. Certains  ne pourront plus jamais atterrir… Il y a d’autres paradis terrestres à explorer.

Veuillez regarder au dessus de vous : cette zone de confort que vous avez enfin quitté…

https://www.youtube.com/watch?v=pFptt7Cargc

A très bientôt mes chers passagers.

PS : l’auteure de cet article est un peu barrée, n’hésitez donc pas à la signaler autour de vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !