Like

Wonder Woman : pari tenu pour un film attendu

Nouveau film signé DC Comics, Wonder Woman était attendu avec impatience et prudence. Après le flop de Green Lantern (2011) et Batman vs Superman (2013), il lui appartenait de redorer le blason de l’univers cinématographique DC avant l’arrivée de La Ligue des justiciers. Pari réussi.

 

Sortie le 7 juin 2017, le reboot de Wonder Woman était un des films les plus attendus de l’année. Signé DC Comics, l’interrogation quant à la réussite de l’adaptation de l’héroïne mi-déesse, mi-amazone n’en restait que plus palpable. Pourtant, le succès est au rendez-vous, avec une première place au box-office américain la semaine de sa sortie, et celle de film le plus commenté sur Twitter en 2017, aux Etats-Unis. Avec plus de 100 millions de dollars (89 millions d’euros) récoltés dès le week-end de sa sortie, il marque une grande première pour un film réalisé par une femme. En effet, par son travail, Patty Jenkins a permis à Wonder Woman d’être rapidement vu comme l’affirmation de la femme, dans l’univers des comics. Un trait de caractéristique qui lui a valu l’attention d’un public féminin, parfois peu adepte de ce genre.

©mondocine.net

L’histoire : Entre mythologie grecque et allemands ennemis

Fille de Zeus et d’Hippolyte, reine des amazones, Diana a été forgée dans l’argile. Guerrière dans le sang, elle est entraînée comme tel, afin d’être prête à la guerre si Arès menace le monde. Les amazones vivent ainsi en paix sur une île au milieu de l’océan, à l’abri des regards. Un calme troublé le jour où un avion vient s’échouer sur les côtes du paradis préservé, alors que la Première Guerre mondiale ravage le monde. La princesse des amazones devient alors Diana Prince, et apprend à devenir Wonder Woman aux côtés du soldat échoué, Steve Trevor. Son but, tuer Arès.

Un Pari réussi pour Wonder woman

Le premier point positif, et non des moindres, s’incarne dans la performance à couper le souffle de Gal Gadot, dans une interprétation sans faute de Wonder Woman. L’actrice arrive à saisir toutes les facettes du personnage avec une aisance exemplaire. De sa force et de sa combativité, jusqu’à sa tendance à défendre l’amour comme arme ultime, en passant par sa naïveté, rien n’est oublié. L’aspect humoristique donné à ce dernier trait est par ailleurs plus qu’agréable tout au long du long-métrage.

De plus, les phases de combat, les scènes de bataille, sont très bien chorégraphiées. Un point assez rare pour être souligné. Malgré cela, la qualité des effets spéciaux reste parfois douteuse, ce qui est dommage pour une grosse production. Pour autant, cette caractéristique n’enlève rien à la qualité du film.

 

La qualité des costumes est également au rendez-vous comme celle du casting. Mention spéciale à Robin Wright, tante de Diana (Antiope), qui se bat pour qu’elle puisse s’épanouir et devenir la femme qu’elle doit être. Si certains, pour ne pas dire certaines, déplorent l’histoire d’amour avec Steve Trevor (Chris Pine), cette dernière découle directement des comics et est bien exploitée. En effet, si le film est posé sur un personnage féminin, il n’en reste pas moins que l’amour est, dans une l’histoire originale, un point clé. Ce dernier ne pouvait ainsi être supprimé au bon vouloir de la réalisatrice, sous peine de s’attirer les foudres des fans.

Enfin, la musique reste un gros point positif pour ce film, dont les titres restent facilement en tête. Elle compenserait presque l’absence de scène bonus, véritable tragédie pour les fans.

 

©dccomics.com

3 questions à un fan : Le film par rapport aux comics

Tes attentes concernant le film, et si elles sont satisfaites : 

Mes attentes sont satisfaites car le film reçoit de bonnes critiques et l’actrice Gal Gadot incarne très bien ce que je sais du personnage entre naïveté, espoir et esprit guerrier ! Je ne suis pas un fan de la Première Guerre mondiale mais on est dans la pure origine story et c’est un bon film d’origine story à mon gout. De plus pas mal de clins d’œils se glissent de-ci de-là et c’est bien vu de la part de la réalisatrice !

Les points positifs et négatifs du film : 

J’ai beaucoup apprécié le changement de ton opérer dans ce film, tout en gardant l’esprit DC qui présente ses héros comme le panthéon des dieux. Il y a également un grand respect du personnage et de son but. En effet, son combat pour l’amour va bien plus loin dans les comics, au point qu’elle devienne un émissaire de l’amour, comme Green Lantern avec la volonté. Enfin, le film est self-contained, il se centre sur Wonder woman et ne fait pas vraiment de rapprochement avec les autres films DC, comme dans l’univers Marvel, en dehors de Bruce Wayne et la photo au début.

Pour le négatif, un peu trop de séquences au ralenti et on sent un peu trop la patte de Snyder à la fin quand tout explose. Les CGI (effets spéciaux) en force ça fait un peu comme ce qui avait été reproché à Batman v Superman. Un peu déçu de la fin qui ne colle pas vraiment aux comics. (Passage coupé pour éviter les spoils).
Le film en un mot : Pouvoir !

 

Propos de David.Y,  22ans

©allocine.fr

Bilan

Au final, le film Wonder Woman a été plus que bien reçu par le public, mais également par les critiques. Sur le site américain Rotten Tomatoes, qui mesure et classe les films et séries en fonction des critiques des professionnels, Wonder Woman a reçu 93% d’avis positifs. De plus, il a d’ores et déjà établi un nouveau record de recettes pour un film réalisé par une femme, jusque-là détenu par Sam Taylor-Johnson pour 50 Nuances de Grey.

Le long-métrage est ainsi l’assurance d’un bon moment de détente et l’annonce de beaux-jours à venir pour les films de super-héros.

 

Maintenant….. Le décompte est lancé pour La Ligue des justiciers !

Rendez-vous sur Hellocoton !