Like

Vêtements compressifs et sport, ce qu’il faut savoir pour en tirer les bénéfices.

Under Armour, Skins, Reebok… On ne compte plus les marques qui ont sorti leur ligne de vêtements compressifs. De plus en plus, sportifs de haut niveau ou non, s’affichent avec ce type de vêtements. Quel est leur intérêt dans la performance, dans l’entrainement, la récupération ? Sont-ils adaptés à tout le monde ? On vous propose un bout de réponse.

La compression c’est quoi ?

Commençons par le début si vous le voulez bien. Certes, cette paire de chaussettes flashy irait à merveille avec votre short. Mais le critère esthétique n’est pas le seul qui doit entrer en compte dans votre processus d’achat. En effet, il est important de différencier les produits, à commencer par les produits de compression et de contention.

Le principe de la compression est l’application d’une pression constante sur une partie du corps déterminée, les jambes la majorité du temps. Cette pression continue empêche le système veineux de se dilater et améliore le retour veineux.

source image : materiel-medical-marais.com

A l’inverse, le processus de contention est intermittent, la compression a lieu lors de la phase de contraction musculaire et est presque absente lorsque le muscle est au repos.  Ceci est rendu possible grâce à la présence de bandes inextensibles. Ce fonctionnement en deux temps permet de créer un effet “pompe” facilitant le retour veineux.
A noter que lors d’un effort, le mollet, par ses contractions à forte intensité, joue déjà ce rôle de pompe, il n’est donc pas forcément utile de doubler ce processus. Ainsi, la contention s’adresse plutôt aux personnes souffrant de problèmes circulatoires ou celles qui passent leur journée à piétiner. Elle intervient à ce moment comme une solution médicale.

Vous l’avez donc compris, nous nous intéresserons qu’à la compression, et c’est déjà pas mal. En attendant, si votre métier de vendeur/se, coiffeur/se, infirmier/e et j’en passe, vous oblige à rester debout de longues heures, n’hésitez pas à parler contention avec un spécialiste pour garder de belles gambettes!

Quand porter du compressif ?

A l’effort

A l’heure actuelle, les études scientifiques ne démontrent pas clairement une augmentation de la performance directement liée au port de vêtements de compression. Néanmoins, en raison du maintient musculaire qu’assure ce type de produit, les mouvements oscillatoires des muscles compressés sont réduits. A long terme, fatigue musculaire et crampes sont retardées. J’insiste sur le “A long terme”, la compression s’avère bénéfique si vous produisez un effort d’endurance dans la mesure où elle va jouer un rôle d’assistance quand les premiers signes de fatigue se feront ressentir. Attention, ne demandez pas non plus à votre manchon ou chaussette de tout faire ! Vous avez beau mettre les meilleurs manchons du marché, si votre préparation est insuffisante ou si vous ne vous hydratez pas correctement, ils ne pourront, hélas, rien pour vous.

On parle beaucoup du bas de corps, mais il existe également des vêtements de compression pour le haut du corps. Ils peuvent être utile selon l’activité que vous pratiquez. Autrement dit, si votre activité fait intervenir vos bras de façon intense alors oui vous pourrez ressentir du positif. Dans tous les cas, sachez que la compression, puisqu’elle empêche le système circulatoire de se dilater, augmentant ainsi le débit, est également une solution pour lutter contre le froid. Il n’est pas rare de voir des coureurs avec des manchons sur les avants bras, vous savez pourquoi maintenant!

A l’entraînement

De manière générale, c’est non. Cependant, c’est une mauvaise tactique que d’arriver le jour J avec un nouvel équipement sans l’avoir testé au préalable. Il est donc effectivement préférable d’avoir porté son vêtement en amont afin d’habituer votre corps à cette nouvelle sensation, au risque de voir des effets contraires se manifester. Par contre on se contente simplement de cette période d’acclimatation. La compression à l’entraînement ne doit pas faire l’objet d’un usage régulier. On a dit un peu plus haut que la compression apportait au muscle une assistance non négligeable, si cette assistance devient systématique, le muscle va s’habituer à “moins travailler” et deviendra moins performant intrinsèquement

en récupération

C’est un grand oui ! C’est en effet après l’effort que l’utilisation de vos vêtements de compression va s’avérer la plus bénéfique. Et quand je dis après l’effort, c’est immédiatement après l’effort. Que cela soit après une compétition, ou après un gros entrainement, là il n’y a pas de restriction, la seule consigne est de les porter au minimum 2h.
La compression qui participe à un meilleur retour veineux va contribuer éliminer de façon plus rapide les toxines et déchets produits et accumulés durant l’effort. Le résultat est sans appel : jambes plus légères, moins de courbatures, retour plus rapide au niveau de performance maximal…

dernières choses

Ces accessoires peuvent être utiles si vous êtes en recherche d’optimisation de votre performance et/ou récupération, ou si vous vous alignez sur des épreuves longues (semi, marathon, trails, triathlons…).
Si vous souhaitez investir faites le correctement et prenez le temps d’étudier tous les modèles proposés que cela soit dans leur forme (manchons ou chaussettes) ou dans leur fonctionnement (compression progressive ou régressive). Il est également important de prendre vos mesures de la façon la plus précise possible afin d’avoir un produit qui correspond parfaitement à votre morphologie, et non pas un garrot ou une chaussette flottante.
Nombreux sont ceux qui lui reconnaissent un impact psychologique, voir placebo. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que le facteur de performance le plus important, c’est avant tout vous. Alors si une paire de chaussettes vous fait du bien allez y, sinon continuez comme vous êtes !

Rendez-vous sur Hellocoton !