Like

Tous ensemble avec La Mafia K’1 Fry

Tout seul on va plus vite, a plusieurs on va plus loin ! Le fait que l’on écrive en « équipe » montre que l’on partage cet état d’esprit. On vous a présenté des groupes, des featuring, de grands solistes aussi. Mais ces derniers sont rarement seuls sur scène. Car la musique se partage. Le temps d’une chanson, d’un album, d’un concert. Et quel plaisir d’écouter la musique entre « frères » et de bouger la tête dans le même sens. Le groupe, la famille que l’on va vous présenter est peut être la plus connue du rap français. 113, Rohff, Kery James, chacun vous parle. Mais connaissez vous la Mafia K’1 fry ? 24 potes (en globalité) d’enfances, d’Orly à Vitry en passant par Choisy. Sur l’air de Thug Life, partons découvrir l’équipe qui a « le plus souffert ».

La Mafia K’1 Fry: son identité

Les années 90 sont considérés comme l’âge d’or du rap français. Le hip hop s’installe de manière durable dans l’Hexagone. De grands noms sortent des morceaux et des albums qui marqueront à jamais l’histoire de cette “musique de jeunes”.

1995. Un collectif de hip hop est fondé: la Mafia K’1 Fry. Il regroupe principalement des rappeurs issus du Val-de-Marne. Une volonté commune de faire du son associée à des styles différents et on se retrouve avec une production musicale originale et de qualité. On peut citer des noms connus comme Kery James ou encore Rohff et les membres du groupe 113.

Le collectif prend sa notoriété de son authenticité. Les textes sont crus et au plus près des réalités de la jeunesse et de la société de l’époque. L’évolution des membres est, elle aussi, une partie de la notoriété du groupe. En effet, certains continuent leur carrière en solo comme Kery James; d’autres décèdent comme Las Montana et encore d’autres arrêtent le hip hop.

Source : Youtube

La Mafia K’1 Fry est orienté hip hop dans sa globalité. Nous vous disions dans Rhythm And Poetry: Rap, vous avez dit Rap? que le hip hop regroupe plusieurs disciplines dont le rap ou la danse. C’est ainsi que dans le collectif ainsi créé, on retrouve des breakeurs (comme Mokobé ou Teddy Corona), des graffeurs (avec Douma par exemple), de backeurs sur scène (comme Las Montana et OGB), de beatboxeurs (Mista Flo) et de DJ (DJ Mehdi, DJ Mosko).

Si tu roules avec la Mafia K’1 Fry

« La Mafia K’1 Fry c’était un projet, un état d’esprit, un mode de vie et de survie ». Kery James débitait leur histoire à cœur ouvert dans l’un de ses meilleurs solos présentés en introduction de Thug Life . Notre entrée dans les années 2000 à dix ans s’est fait en air max et en étant fan de NTM et IAM. Mais voilà ces derniers étaient les groupes des grands frères.

Une certaine volonté d’émancipation semblait s’exprimer et nous voulions à notre tour leur présenter un groupe. A cette époque, les weeks ends famille avec des cousins du même âge ou aînés d’un ou deux ans. On a grandi ensemble comme frères et sœurs, à faire les quatre cents coups, à partager beaucoup de choses dont les sons de la Mafia. C’était l’époque des téléchargements, ou tu essayais de découvrir des exclusivités « au hasard ». Et voilà que l’on tombe sur Invasion  de l’album Légendaire. Une première claque !

Source : Youtube

Puis l’envie de les découvrir davantage devient de plus en plus présente et voilà que l’on est à fond sur Rêves perdus ou encore On débarque.

L’album et surtout l’équipe est validé. Hormis cet album, un autre concept nous a passionné au vu du nombre de visionnages: le reportage “Si tu roules avec la Mafia K’1 Fry“. Ce documentaire écrit par Mokobé a eu le mérite d’introduire le fameux album La cerise sur le ghetto avec les classiques que l’on ne présente plus …

Source : Youtube
Source : Youtube

… mais il a aussi présenté chaque membre en retraçant leur histoire. Ce qui était novateur à l’époque. Ils ont su nous introduire dans leur vie et faire de nous des “Mafia K’1 Fry”. Nous vous conseillons de voir ce reportage qui vous fera voyager au delà de la musique.

“Seul, on va plus vite….à plusieurs, on va plus loin!”

Cette phrase, reprise par beaucoup de rappeurs ou chanteurs, illustre clairement la force de la Mafia K’1 Fry.

Nous vous parlions des séjours de vacances adaptés pour adultes handicapés. On y retrouve une équipe dont un responsable de séjour qui s’occupe d’un groupe de personnes en situation de handicap. La force du groupe y prend tout son sens car elle rend le travail plus efficace et l’accompagnement plus sécurisé.

Un autre exemple de collaboration est l’équipe pédagogique que forment les enseignants d’un collège ou d’un lycée. C’est ainsi que chaque enseignant, en partant du professeur de mathématiques au professeur de français ou de sport, fait partie d’une équipe avec comme objectif commun la transmission du savoir à leurs élèves.

Dans la musique, les collaborations sont monnaie courante. Tout le monde a déjà entendu parler du featuring. Mélanger des styles ou des musiques est le plus souvent un pari qui paie car “seul, on va plus vite…à plusieurs, on va plus loin”.

La Mafia K’1 Fry a regroupé des personnes de différentes origines qui avaient la même passion et une volonté commune de la partager. Ils ont proposé des productions qui ont marqué les populations de différents horizons.

Le succès ou l’amitié?

Que ce soit La Cerise sur le Ghetto en 2003 ou Jusqu’à la mort en 2007, la Mafia a su conquérir le public et marquer son empreinte dans le rap, c’est indéniable. Les pulls à effigie du groupe étaient portés par beaucoup et toute la banlieue connaissait leurs sons. Cependant comme expliqué précédemment, leur vie n’a pas été un long fleuve tranquille et chacun a voulu mener sa carrière en solo ou en groupe. Mais quand on est une bande d’hommes, de banlieusards, les conflits arrivent. C’est pourquoi Rohff avait quitté la Mafia, que certains prêtaient des histoires entre Dry et Demon one, une embrouille entre RIM-K et Mokobé…

Comme si le succès et l’amitié n’étaient pas compatibles ? Preuve en est avec les Beatles, la Sexion d’Assaut, NTM… Rare est de voir la longévité d’un groupe sans accroc. Parfois ce n’est qu’une question d’argent, dans d’autres cas de choix de carrière ou d’affaires personnelles. Il est toujours compliqué de ne pas perdre la tête face au succès… Ce qui est bien dommage car on rêverait tellement d’un nouvel album de la Mafia… Soyons encore un peu patient qui sait ? Mais une chose est sûr, rien ne vaut l’amitié, la famille. Pas même une carrière à la Mike Jagger !

https://urlz.fr/9TvT

La Mafia K’1 Fry est l’illustration même qu’ensemble, on peut proposer plus que tout seul. Le collectif a marqué toute une génération aussi bien dans la musique que dans le style de vie. On se souvient du fameux logo du collectif sur les t-shirts ou les pulls. Leur musique parle aux gens et le public le leur rend bien. Intemporels, les morceaux de la Mafia continuent d’extasier nos oreilles. On se pose encore une fois cette question qui est sur beaucoup de lèvres: “le Rap, c’était mieux avant?”. Un vrai débat que cette simple phrase. A la rédaction, nous nous contenterons de dire: “Merci la Mafia K’1 Fry pour votre oeuvre”


– Article co-écrit par Jess et Ric –

http://www.leticketmode.xyz/author/jess/

http://www.leticketmode.xyz/author/ric/


Rendez-vous sur Hellocoton !