5

Le Ticket Mode se livre #6

L’un des petits bonheurs simples, lorsque le Printemps revient, est celui de pouvoir se poser à la terrasse d’un café ou dans un parc et de profiter du retour du soleil pour se plonger dans une nouvelle lecture. Pour vous accompagner, nos passionnés de livres vous ont sélectionné leurs coups de cœur littéraires pour le mois de mars.

Le choix de Jess

Psychopathe de Keith Ablow

Quand on a découvert un auteur et que l’on a apprécié son roman, on aime s’aventurer à lire un autre titre de sa bibliographie. C’est souvent le cas, comme vous aurez pu le voir lors des précédents articles, avec Amine Maalouf, Gilbert Sinoué… Nous avons déjà présenté Keith Ablow avec Suicidaire, aujourd’hui place à “Psycopathe”.

Venez découvrir une nouvelle enquête du docteur Frank Clevenger psychiatre qui travaille en collaboration avec le FBI.

Jonah est un psychiatre émérite qui a la capacité de soigner les cas les plus complexes. Nomade, allant d’hôpital en hôpital à travers le pays, il mène une vie sans attache, vivant pour son travail… Mais, chaque nuit, il ressent le besoin de prendre sa voiture pour rouler sur l’autoroute et tuer des conducteurs. Jonah est ce que l’on appelle un psychopathe, celui que l’on surnomme le “tueur des autoroutes”.

Dans ce thriller rondement mené, on vit un combat interposé entre deux psychiatres ; chacun essayant de manipuler l’autre et de rentrer dans son esprit notamment par voie de presse.  Le temps est compté, les victimes augmentent et le docteur Clevenger fait face à l’affaire la plus difficile qu’il est connue jusqu’à présent…

Ne dis rien… de Cathy Glass

Changement d’ambiance avec ce témoignage terrifiant de Cathy Glass. Mère d’accueil, elle a l’habitude de recevoir des enfants chez elle et de s’en occuper avec ses deux filles. Un jour, on lui demande de s’occuper de Reece, sept ans. Dernier d’une fratrie de six enfants, tous placés, il ne parle pas, est déscolarisé et présente de nombreuses troubles du comportement. Pourquoi tant de violence ? Que se cache t’il derrière son comportement ? Cathy va le découvrir et l’aider à se reconstruire et lui permettre d’oublier ses démons qui le poursuivent.

Un récit bouleversant comme chaque livre de Cathy. Nous avons un très grand respect pour cette dame.

Graziella vous conseille

Un monde après l’autre de Jodi Taylor : voyager dans l’Histoire

Il s’agit du premier tome d’une saga anglaise de neuf romans. Après un succès planétaire, la maison d’édition française HC a décidé de la publier de l’autre côté de la Manche. Et elle a bien fait ! C’est un véritable coup de cœur, avec tous les ingrédients nécessaires à un roman de qualité. Des voyages dans le temps, des trahisons, de l’amour, du suspens, de l’amitié, une héroïne forte et à l’humour terriblement sarcastique ! On n’a pas fini de décrypter les nombreux mystères de l’Histoire… et du genre humain !

La jeune historienne Madeleine Maxwell (surnommée Max) vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais, en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, Max comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre.

Derrière la façade très académique de l’institut, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent. Max découvre alors les possibilités qui s’offrent à elle. Des tranchées de la Première Guerre mondiale à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

Les deux tomes suivants sont déjà sortis, et le quatrième arrive en automne prochain !

La sélection de Fanny

Block 46 – Johana Gustawsson : un polar glaçant

La première page à peine tournée, un sourire c’est affiché sur mon visage. Johana Gustawsson m’avait dédicacé son livre au Quai du Polar en 2016. Après lecture, je regrette d’avoir mis tant de temps à le lire… De sa main, elle signe « Scandinavement votre » et rien ne colle mieux avec cet univers glaçant qu’elle a su créer. L’enquête est menée par un duo féminin, ce qui est rare, et j’adore ! Bon ok, il y a des enquêteurs omniprésents mais l’histoire est tout de même centrée sur ces deux jeunes femmes pétillantes, qui forment un duo étincelant. Le roman est bien pensé, avec une alternance de temps dans les chapitres : présent de l’enquête, présent du meurtrier et passé. Ce type d’écriture peut être casse-gueule, car l’on peut se perdre très facilement mais ici Johana Gustawsson a très bien manié sa plume. En toile de fond, les atrocités des camps de concentration, plongeant le lecteur du côté le plus sombre de l’Humanité. N’attendez pas et laissez-vous envelopper par l’air glacial de la Suède.

Résumé :

Falkenberg, Suède. Le commissaire Berström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.

Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.

Etrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…

En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Le Passeur de temps – Mitch Albom : une leçon de vie

Laissez-moi vous dire que ce livre m’a agréablement surprise. En lisant le résumé, je ne m’attendais à rien en particulier, et voilà qu’au fil des pages, l’intention de l’auteur s’éclaircit et l’histoire fait sens. Ici, nous avons trois personnages, trois histoires, trois destins qui, réunis, nous donne une seule et unique leçon de vie. Dans son écriture, Mitch Albom joue avec le temps, la réalité et l’espace, et ce, avec originalité. « Le passeur du temps » expose des vérités simples ; On ne cessera jamais assez de le répéter, il faut profiter de l’instant présent, de ce que l’on a et de ce qui nous entoure, car ici, la notion de perdre son temps prend tout son sens. Le temps est précieux, saurez-vous l’utiliser comme il se doit ?

Résumé :

Exilé dans cette caverne, il doit écouter toutes les suppliques du monde – encore quelques minutes, quelques heures, quelques années, encore du temps. Il est ici depuis une éternité. Il a abandonné tout espoir. Mais quelque part, en silence, une horloge tourne pour chacun d’entre nous. Et même pour lui. Bientôt, Père Temps sera libre. De retourner sur Terre. Et d’achever ce qu’il a commencé.

Article co-écrit par : 

Jess : http://www.leticketmode.xyz/author/jess/

Graziella : http://www.leticketmode.xyz/author/graziella/

Fanny : http://www.leticketmode.xyz/author/fanny/

Rendez-vous sur Hellocoton !