Like

Comment survivre à un Noël en famille sans totalement perdre son âme d’enfant ?

Il y a dix ans, mes cadeaux me plaisaient toujours invariablement, j’avais les joues roses, le souffle court, il neigeait parfois. On a grandi, ça a bien fini par arriver, le fait de se retrouver tous ensemble créant tension et manque d’attention, une connexion un peu perdue, quelques rires quand même et pas mal de sourires forcés. 

Cette année, on fait un effort, on va manger sa mandarine chocolatée avec gaieté et sans lourdeur de cœur. Quelques astuces d’une allergique aux réunions familiales :

  1. Se trouver un allié. Un frère, un oncle marrant (pas raciste nuance), une sœur ou votre chat. Quelqu’un avec qui lever les yeux aux ciel plus ou moins discrètement, avec qui murmurer des plaisanteries toujours très fines, avec qui cracher sur le gaspillage occasionné par les fêtes de fin d’année. Franchement, fêter encore Noël en 2018, est-ce bien éthique ? T’as compris.
  2. Manger des fruits. La morosité peut s’alimenter évidemment de mauvais Ferrero rochers, de pâte d’amande aux pastels écœurants ou de rillettes gélatineuses. Vous sentez une montée d’angoisse grimper de votre ventre en fusion. Attrapez donc une mandarine qui traîne (il y en aura toujours une), ça vous fera du bien.
  3. Eviter les sujets houleux. Les gilets jaunes, les études qui ne relèvent pas du droit ou de la médecine, le cousin zadiste, ton piercing à l’oreille, ce genre de choses. On ne s’engouffre pas sur ce terrain glissant, on respire et on sourit en finissant son verre, ce qui m’amène au point suivant.
  4. Boire. La pression est trop forte, vous peinez à vous rappeler pourquoi vous êtes piégé ici, même l’argument filial vous semble trop faible. L’alcool est une bienheureuse porte de sortie, le champagne coule à flot entre le 24 et le 25, ça part, en plus le grand-père a la main lourde et c’est tant mieux.
  5. S’échapper. Si par malheur l’atmosphère est définitivement anxiogène, entre questions sur l’embryon de votre carrière professionnelle ou sur votre palpitante vie amoureuse, sortez ! Prenez l’air, fumez une clope (désolée :/), prenez des photos, faites des blagues avec vous-même. Pour les chanceux à la campagne, enfilez-moi ces bottes et allez sauter dans des flaques.

Pardonnez mon humour grinçant et gardez la tête haute, la famille, c’est quand même important, les étrennes aussi.

Rendez-vous sur Hellocoton !