2

Slow Food : bon, propre et juste

Reprendre le goût des fruits/légumes, réapprendre à consommer de qualité, comprendre les saisons et la biodiversité, (re)découvrir les origines des aliments, voici les grands préceptes qui dictent le Slow Food.

Selon une étude Kantar Media, 37% des Européens pensent que la restauration rapide est mauvaise pour la santé. Une prise de conscience bien présente dans les esprits des consommateurs tandis que les investissements publicitaires dans le secteur alimentaire en Europe continuent leur progression, surtout sur les produits gras et sucrés.

Slow Food : une ambition

Slow Food est une organisation fondée en 1989 en Italie par Carlo Petrini. Elle lutte contre la “disparition des traditions alimentaires locales et l’expansion de la culture fast-food”. Le mouvement prend très vite de l’ampleur et agit à l’échelle internationale impliquant plus de 160 pays. En 1989, Slow Food devient alors un mouvement international et publie un Manifeste Slow Food.

Approche ludique de la biodiversité.
Alessandro Vargiu / Slowfood

Chaque pays a pour mission d’œuvrer pour un accès à une “nourriture bonne, propre et juste”. Pour ce faire pas moins de 1 500 groupes locaux, œuvrant à la sauvegarde du patrimoine alimentaire et de la biodiversité agricole, et 2 400 communautés “nourricières”, du réseau Terra Madre pour une agriculture et une pêche durables, sont implantés partout dans le monde.

Slow Food promeut une nourriture bonne, propre et juste pour tous : bonne parce que saine en plus d’être exemplaire d’un point de vue gustatif ; propre parce qu’elle veille à l’environnement et au bien-être animal ; juste, parce que respectueuse de celui qui la produit, la trans-forme et la distribue. Slow Food s’engage à dé-fendre la biodiversité des espèces sauvages et cultivées, ainsi que certains modes de culture et de production.”

https://slowfood.fr/

Du producteur au consommateur

Slow Food voue une importance particulière à la protection du patrimoine alimentaire issus de l’agriculture locale. Il est essentiel aussi de protéger et soutenir les petits producteurs.

Ils s’engagent à corriger les dysfonctionnements du système alimentaire en se fondant sur l’ “agro-écologie“. Cette méthode consiste à “concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes”. Son objectif est de diminuer les pressions sur l’environnement et préserver les ressources naturelles. La nature devient le facteur de production des aliments sans effets nocifs sur ses capacités de renouvellement

Pour se faire, Slow Food a plusieurs missions :

  • Sensibiliser les consommateurs et modifier leurs habitudes de consommation
  • Encourager les modèles de consommation et régimes alimentaires plus durables et écologiques
  • Transformer la production alimentaire et orienter les production vers de l’agro-écologie
  • Modifier les politiques relatives à l’alimentation tant sur l’échelle locale, que nationale ou internationale

Pour aller plus loin dans ce combat, Slow Food s’engage dans la lutte contre le changement climatique. Lancée en octobre 2017, la campagne de communication et de financement Food for Change met en exergue le lien entre nourriture et changement climatique. C’est pour cela qu’ils soutiennent et encouragent les modes de production respectueux du climat car “en commençant par ce que l’on mange, chacun de nous peut et doit faire la différence“.

“Il est inutile de forcer les rythmes de notre existence. L’art de vivre consiste à apprendre comment dédier du temps à chaque chose.”

Carlo Petrini, fondateur de Slow Food

En janvier 2019, Food for Change a ressemblé pas moins de 5 000 personnes relevant le défi “Pas de viande pendant une semaine” ! Résultat près de 63 tonnes de CO2 économisés. Ce défi expose au grand jour les nuisances écologiques dues aux élevages intensifs.

Eataly Paris, le nouveau temple Slow Food ?

C’est la dernière adresse des foodistes parisiens. Eataly est une chaîne italienne de grandes épiceries née dans le Piémont. S’installe alors le premier établissement Eataly à Paris. Cette chaîne italienne souhaite s’inscrire dans le mouvement du Slow Food en proposant des aliments issus des circuits courts avec une juste rémunération des producteurs mais également une agriculture raisonnée avec des produits sourcés. C’est le lieu où “la nourriture s’achète, se mange et s’étudie” !

Osteria del Vino d'Eataly Paris Marais
https://www.eataly.net/fr_fr/magasins/paris-marais/archive-paris-marais/eataly-paris-marais/
Rendez-vous sur Hellocoton !