6

“Slow life” le flow du mieux vivre ?

Et elle cooouuuuroooouuurrrrt toute la journée,

Elle cooouuuuroooouuurrrrt de décembre en été (…) (JJG – Elle a fait un bébé toute seule)

Vous vous reconnaissez dans ces paroles ? Le temps passe, inexorablement mais le voit-on ? Oui répondrez-vous. Mais le voyez-vous pour de bonnes raisons. Métro / boulot / dodo and co. Bref on s’essoufle, on s’épuise et cette perte d’énergie participe à l’amoindrissement quotidien de notre qualité de vie.

Alors que faire ? Partir sur une ile déserte pour se “déconnecter” de tout et de tout le monde ? Heureusement, pas besoin d’une solution aussi extrême. Suivez le flow du slow life et vous verrez que l’on peut vivre mieux sans tout abandonner.

Slow life kezako ?

Comme sa connotation anglaise vous le suggère, ce n’est pas un mode de vie né chez nous, mais bien sur un autre continent : les États-Unis. Voilà déjà plus de 30 ans que cette tendance a vu le jour. En gros, elle prône le lâcher prise, ou plus exactement le ralentissement de nos activités. L’idée maitresse : vivre réellement et pleinement l’instant présent. STOP à la course effrénée pour tout faire en même temps. PRENDRE SON TEMPS on vous dit ! Et c’est bien la clé de ce mouvement qui doit s’inscrire dans chaque sphère de votre vie : travail, famille – amis, voyages, repas (ben oui, manger lentement est toujours plus sain, on le sait tous !) etc.

Vivre au ralenti ne veut pas dire que vous devez vous transformer en baba cool. Il s’agit juste, encore une fois,  de prendre son temps, savourer chaque instant, vivre chaque journée entièrement. C’est presque bouddhique tout ça.

Ok, on a compris, mais quid dans la pratique ?

FAQ @Pixabay

Petit guide de la slow life attitude

Ralentir, sur le principe, c’est sympa. Mais dans la pratique, vue notre société actuelle, est-ce possible et accessible à tous ?

  • 1er conseil : avant de vous dire que ce n’est pas possible, pensez que ça l’est ! 🙂
  • 2e conseil : ne tentez pas de tout ralentir tout de suite. Faites le par petites touches, de-ci de-là, dans certaines sphères de votre vie.

Par exemple, au lieu de ne prendre que 20 minutes pour manger sur un coin de table, ou manger tout en tapant votre rapport d’une main en tenant votre sandwich de l’autre (sandwich que vous n’appréciez même pas) octroyez-vous une vraie pause. À l’impossible nul n’est tenu. Et puis, il a été prouvé que les personnes qui savaient prendre des pauses, au final, étaient plus efficaces… Vous voyez, même votre patron y trouvera son compte.

Autre exemple : pas besoin de mener de front 12 activités en même temps. Choisissez un sport (en évitant ceux qui boostent l’esprit de compétitivité) ou alors une activité créative comme la peinture, la calligraphie japonaise ou encore des cours de Ukulélé (et pourquoi pas ? 😀 ). Le but est d’avoir un temps pour vous, rien que pour vous.

De même, lors de départ en vacances, pourquoi se speeder ? Le tout est d’arriver à bon port… Non ? Alors, si vous le pouvez, laissez-vous transporter au lieu de prendre votre voiture. Car, train, bateau, avion … Une autre manière de lâcher prise et, en plus, qui peut permettre d’admirer le paysage. Et si vraiment vous voulez prendre votre voiture, alors optez pour un départ un jour plus tôt ou un jour plus tard. Il y a des bouchons ? Profitez-en pour flâner dans un petit village bucolique qui se trouve justement sur votre route et déguster une des spécialités locales. PRENEZ VOTRE TEMPS, RALENTISSEZ LE RYTHME et ADMIREZ CE QUI VOUS ENTOURE !

Arrêter le temps @Pixabay

Prendre son temps @Pixabay

  • 3e conseil : sachez vous déconnecter !! Exit réseaux sociaux, mails pro, messageries instantanées and co. Le portable : KO. Retrouvez le chemin du bon bain chaud, du roman à parcourir, de votre jardin un  verre à la main.
  • 4e conseil : votre égo va en prendre un coup mais “personne n’est irremplaçable” alors sachez déléguer ou, et oui, remettre au lendemain.
  • 5e conseil : là vous passer au stade 2 de la slow life attitude : accordez-vous au moins un moment de farniente par jour. À vous de décider lequel, mais faites-le. Difficile au début, cela deviendra normal après quelques jours, voire quelques semaines pour les plus durs aux changements.

Nous pourrions vous donner maintes autres conseils, mais testez déjà ceux là.

Bref, vous l’aurez compris, le slow life ce n’est ni plus ni moins qu’une question de tempo de vie. Plus lent, mais plus profond, plus serein … une reconnexion au présent.

Rendez-vous sur Hellocoton !