2

SKIP-CARE : la routine beauté qui vous veut du bien ?

Tout droit venu de Corée du Sud, le Skip-Care (littéralement sauter des soins) s’annonce comme la nouvelle routine beauté de la jeune génération d’Asie de l’Est… Oui oui, celle-là même qui prônait il y a peu le layering – technique qui consiste à appliquer un grand nombre de couches de cosmétique. Vantée par les beauty addicts et autres Youtubeuses, cette pratique a également suscité de vives critiques. En réponse à une routine longue et coûteuse, c’est donc un retour au naturel qui s’annonce avec le Skip-Care. Explications.

Le Skip-Care, qu’est-ce que c’est ?

Marie Kondo vous connaissez ? Cette japonaise a mis au point une méthode de rangement qui vise l’épanouissement personnel en se débarrassant du superflu et de l’inutile. Cette adepte de l’ordre partage dans son best-seller La Magie du rangement (éditions Pocket) des techniques pour épurer ses intérieurs, en ne gardant que les choses essentielles et qui nous procurent du plaisir. Le principe du Skip-Care est le même, appliqué à notre salle de bain. On fait le tri, on sélectionne les produits indispensables au soin de notre peau… et on se débarrasse du reste. A l’opposé du layering, l’objectif est d’adopter une routine beauté simple et épurée. Pour le plus grand bonheur de notre peau, de notre compteur de sommeil… et de notre portefeuille !

skip-care la nouvelle routine beauté

Instagram : @mariekondo

OK… mais on garde quoi ?

On privilégie les soins home-made (par ici les astuces de grand-mère) et on regarde les étiquettes, pour identifier les produits dangereux. On garde l’essentiel : un nettoyant, un exfoliant une ou deux fois par semaine, et une crème ou sérum hydratant, adapté au grain de notre peau. Celle-ci a besoin de respirer, c’est au naturelle qu’elle sera la plus éclatante. Et bonne nouvelle, comme dirait Cristina, le maquillage trop chargé, « C’est pas tendance ma chérie !».

Pourquoi l’adopter ?

Bon -on l’avoue- on est un peu perdu avec toutes ces tendances qui se contredisent. Des cosmétiques nocives aux tendances contouring… On ne sait plus qui écouter. D’un point de vue économie, le Skip-Care ne vous veut que du bien ! Restreindre le nombre de produits, c’est diminuer votre budget make-up ou le concentrer sur les produits de qualité. Côté santé, c’est votre peau qui vous remercie : moins on en tartine, plus elle respire ! On dit oui aussi au gain de temps le matin (celles qui sont toujours en retard lèvent la main !)… Enfin, on valide le retour à une consommation moins excessive, qui permet de réduire les déchets.

skip-care la nouvelle routine beauté

Less is more…

Vraie tendance healthy beauty ou… marketing ?

Jusque là, le Skip-Care a tout bon. Oui mais (il en fallait bien un !)… On en revient souvent à une histoire d’intérêts industriels. Et ce sont bien des marques comme AmorePacific qui prônent ces valeurs du Skip-Care. Le numéro un de la cosmétique sud-coréenne vante des produits inspirés des médecines asiatiques et des techniques ancestrales naturelles. Certes des ingrédients inspirés de la nature… Mais surtout utilisés à bon escient par les services marketing d’une marque de luxe ! Idem pour la marque américaine Drunk Elephant, qui déclare la guerre aux produits nocifs pour la peau : toxines, parfums, alcools et autres produits chimiques. Sur le fond, on valide. Mais en visitant leur site, on retrouve un certain nombre de produits (assez chers !) qu’il faut mixer et combiner pour adopter sa routine personnalisée. OK pour le gain de temps du tout-en-un… mais on se demande encore où est l’économie !

Finalement, le Skip-Care est une bonne nouvelle pour notre peau et notre compte en banque… À condition de ne pas se laisser influencer par les arguments commerciaux !

Rendez-vous sur Hellocoton !