1

Le Retour du héros : Jean Dujardin tire parti du mensonge 

Puisque les cérémonies des Oscars et des César ont boudé le rire en accordant les statuettes du meilleur film à Robin Campillon pour 120 battements par minute (Césars) et au Mexicain Guillermo del Toro pour La Forme de l’eau (Oscars), Le Ticket Mode a décidé de vous parler de la nouvelle comédie de Laurent Tirard, avec Jean Dujardin et Mélanie Laurent : Le Retour du héros. 

« Là d’où je viens j’étais un déserteur, ici je suis devenu un héros ». La réplique de Jean Dujardin donne le ton. Dans Le Retour du héros, il joue le rôle du capitaine Neuville, mobilisé par la garde napoléonienne après avoir demandé la main de Pauline. Il part au front en promettant de lui écrire. S’en suivent des mois d’attente interminable pour la jeune fille qui n’a aucune nouvelle de son fiancé. Pour sauver sa soeur d’une dépression mortelle, Elisabeth (Mélanie Laurent) se fait passer pour Neuville en lui écrivant des lettres sur ses aventures imaginaires.

Trois ans plus tard, le capitaine Neuville est de retour, méconnaissable, saoul et puant. Il a déserté et compte bien profiter des mensonges d’Élisabeth. Les deux personnages vont alors se livrer à une bataille des plus comiques.

Une première en comédie pour Mélanie Laurent

Le duo Mélanie Laurent – Jean Dujardin fonctionne bien. L’actrice, plus habituée aux drames qu’aux comédies, est très à l’aise dans le rôle d’une jeune femme rebelle et indépendante. Ses répliques sont volontairement théâtralisées. Pour un premier rôle comique, elle provoque le rire aisément. La comédienne ne tarit pas d’éloges concernant son acolyte. «  C’est le meilleur partenaire que je puisse trouver. C’est un homme brillant, très intelligent, un merveilleux être humain qui m’a offert sa main. Il m’a complètement guidé. On s’est aimé de suite » a- t-elle confié sur Europe 1.

Jean Dujardin fait son retour en comédie après le succès mitigé de Brice 3. Avec ses costumes d’époque et ses mimiques à la OSS 117, il est irrésistible dans son rôle du trouillard menteur. Les personnages secondaires réservent également de belles surprises comme Noémie Merlant dans le rôle de Pauline. Hystérique et nymphomane, son personnage est de loin le plus burlesque.

L’attachement à ses personnages imaginaires

Aux éclats de rire pour des gags et des répliques parfois un peu téléphonés s’ajoute vite un deuxième niveau de lecture, plus fin, mais tout aussi prenant. En faisant de son héros le héros de fiction d’Elisabeth, Laurent Tirard  analyse subtilement son propre métier :  celui de conteur d’histoires. On comprend, à travers le personnage brillamment incarné par Mélanie Laurent, toute la difficulté, la fierté, la frustration, l’exaltation qui s’attachent à la création d’un personnage et l’affection que son créateur peut éprouver à son égard. En filigrane, cette histoire ne nous parle pas simplement de héros, d’amour et de mensonges, mais aussi de la relation passionnée qu’entretiennent les auteurs avec leur œuvre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !