1

Rencontre avec Valérie Moënne, créatrice de la marque Marie-Antoilette

Le Ticket Mode est parti à la rencontre de Valérie Moënne, jeune créatrice de Marie Antoilette, une marque française dédiée aux collants et à la mode fantaisiste, “adaptée selon la morphologie féminine“. Dans quelques jours, elle s’envolera pour Tokyo afin de présenter sa nouvelle ligne capsule “Guillemette”.

 

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

J’ai tout d’abord suivi des études au conservatoire de musique et dessin à Lyon avant de  rencontrer une compagnie de théâtre musical dans laquelle je me suis intégrée en tant que graphiste. J’ai alors réalisé des illustrations pour des spectacles musicaux. J’ai aussi créé des affiches des décors, des marionnettes, des pochettes de disques, des films d’animation en pâte à modeler. Par la suite, j’ai cessé les spectacles musicaux, et créé un atelier où de nombreux enfants sont venus expérimenter cette discipline. L’envie de réaffirmer mon univers graphique est progressivement revenu.  C’est en 2011 que je découvre l’impression textile en sublimation thermique, je me plonge alors avec délectation dans cette nouvelle aventure.

Pouvez-vous nous présenter votre marque ?

Créée en 2011 « Marie Antoilette » est une petite entreprise familiale située depuis 2 ans à Fleurieu sur Saône, près de Lyon, où est produit le bleu Guimet, thématique de la nouvelle collection. L’équipe est composée de cinq personnes. Nous créons et imprimons à moins de 70km de notre atelier et distribuons nos produits en France et dans toutes les grandes villes du monde.

 Que trouve-t-on chez Marie Antoilette?

« Marie Antoilette » est une marque d’accessoires de mode Made in France imprimés et colorés. Nous sommes spécialisés dans le collant selon la morphologie féminine et nous venons de décliner notre univers sur du prêt-à-porter: kimono, robes et tshirts. Les collections s’adressent aux femmes éprises de liberté et de fantaisie. Loin des diktats de la mode, l’accessoire comme le collant permet de galvaniser une petite robe noire en lui apportant cette petite touche personnelle qui impose un style très personnel, propre à chacune !

Kimono Coquelicots – Source photo- Marie Antoilette

Pourquoi ce nom ?

Je souhaitais créer une marque pleine de couleur, de joie de vivre, de poésie et qui reste élégante. Je voulais un nom qui caractérise la liberté, l’indépendance et qui soit une référence française avec  beaucoup de légèreté et d’humour.

Marie Antoinette est un personnage qui représente bien cet état d’esprit. Le changement du « n » en « l » ajoute cette petite pointe de ton qui ne se prend pas au sérieux que je recherchais avant tout.

Quelle est la force de votre marque ?

 La communication entre toutes les personnes qui gravitent autour de ce projet. Mais aussi une envie générale d’aller  à chaque fois vers le meilleur tant au niveau de la production interne, que de nos fournisseurs et partenaires.  Je pense que le fait que nos produits soient entièrement fabriqués en France facilite cette cohésion et cette bonne communication.

 Quelles sont les valeurs que vous souhaitez faire transparaître ?

Nos accessoires se veulent porteurs d’une démarche écologique et durable, la marque veille aux qualités environnementales et sociales de ses créations. Elle fait appel aux savoir-faire français pour la fabrication. Nous recyclons aussi une grande partie des éléments qui servent à notre production de collants et d’accessoires. Autre valeur, la bonne humeur au quotidien.

 Quel est le processus de fabrication ?

Les différents modèles de la collection intègrent une innovation technique : l’impression par sublimation thermique, capable de reproduire sur un tissu polyester ou polyamide, la finesse des graphismes et l’éclat des couleurs.

Avez-vous une clientèle type ?

La marque s’adresse à toutes les femmes qui désirent sortir des sentiers battus et qui sont à la recherche d’une pièce originale forte dans  leur dressing. J’observe les femmes de mon entourage, celles rencontrées dans la rue, dans le métro et imagine leur univers.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Ce qui me plait est avant tout la démarche de création des nouveaux modèles qui est très excitante et le retour du public, toujours très positif.

Coussins Marie Antoilette- Source photo-Marie Antoilette

 

 Vous sortez votre nouvelle création « Guillemette », pouvez-vous nous la présenter ?

La nouvelle collection se compose de collants  graphiques et japonisants, dans les tons bleus, ornés de fleurs et d’estampes. Les 4 kimonos sont la grande nouveauté: ils sont réversibles pour des looks insolites et décontractés, fabriqués en polyester, assez légers et résistants. Pour cet hiver, nous proposons également des mitaines réversibles qui s’adaptent à toutes les mains et racontent de curieuses histoires.

D’où vient l’inspiration ?

Cela fait 2 ans que nous sommes installés dans ce cadre historique de Guimet. J’ai passé mon enfance à m’émerveiller au musée Guimet de Lyon.  Il me fallait parler du bleu Guimet. J’ai donc choisi d’extraire les points les plus inspirants pour moi de cette aventure humaine.  Tout d’abord le voyage en Asie et surtout la découverte magique du Japon. Il  y avait une très belle exposition au Musée Guimet cet hiver des croquis de ce voyage, ce fut une visite éblouissante qui m’a énormément inspirée.

Vous partirez au Japon très prochainement pour présenter la nouvelle collection, un beau projet ?

Un incroyable projet et une manière encore de saluer monsieur Guimet à notre façon ! Toute l’équipe part début juillet à Tokyo pour présenter la collection au Salon GIFTEX, qui a sélectionné Marie Antoilette

Nous sommes en pleine effervescence et joie !

 Enfin, quels sont les futurs projets pour la marque ?

Nous présenterons la nouvelle collection au salon Maison & Objet en septembre avec bien sûr nos accessoires de mode habituels mais aussi des coussins pour la maison, car nous lançons  cet automne, une ligne de décoration maison.

Rendez-vous sur Hellocoton !