Like

Rencontre avec Amira Sliman, créatrice de bijoux contemporains

AUJOURD’HUI, LA RÉDACTION PRÉSENTE Amira sliman, UNE CRÉATRICE qui a lancé sa marque éponyme. Depuis plus de dix ans, elle CONFECTIONNE DES bijoux contemporains. LA CRÉATRICE NOUS PARLE DE SA MARQUE ET DES SES CRÉATIONS.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours, et ce qui vous a amené à devenir créatrice? 

Depuis l’âge de 13 ans, j’ai été attirée par la fabrication de bijoux, je bricolais des boucles d’oreilles que je faisais porter par mes sœurs. En Tunisie, pays où j’ai grandi et poursuivi mes études, je me suis dirigée vers les beaux-arts, avec une maitrise en Design produit,  puis un passage d’une année en Allemagne m’a permis de faire plusieurs stages en fabrication de bijoux, cela m’a confortée dans mon désir d’en faire mon métier. Fin 1995, je m’inscris à l’AFEDAP à Paris, durant ces deux années, j’ai acquis les fondamentaux. En 2000, je deviens « artiste libre » et  je commence à fabriquer mes premières collections que je distribue sur les salons de créateurs. Et fin 2003, j’ouvre ma galerie atelier (galerie Wenge) dans le bas Montmartre. Je me suis battue pour faire ce métier et je n’ai jamais envisagé ma vie professionnelle autrement qu’en créant des bijoux. C’est un peu bizarre mais c’est comme ça. 

Pouvez-vous nous présenter votre marque?

Je crée des bijoux contemporains que je construis comme une architecture à porter. Ce sont des petites séries en argent ou en or, entièrement fabriquées à la main dans lesquelles,  je taille et j’insère des pierres fines, bois, nacre, galalithe, plumes aux couleurs naturelles. Je puise dans ma mixité culturelle (germano- tunisienne) les racines de la créativité.  J’envisage le bijou comme moyen d’expression, de ma personnalité mais aussi de celle de leur porteur. Cela conduit à créer des pièces épurées, intemporelles, que je sublime par des couleurs apportées en touches, grâce aux pierres fines, en bois précieux  ou encore aux plumes et à la galalithe.

Source photo: galleriewenge.com

Pouvez-vous nous parler de vos collections ?

Je vais parler de ma dernière collection, «  ELEMENTS II» celle qui sera présentée lors de la Paris Design Week. Pour cette collection,  je continue ma réflexion autour des contrastes.  Les colliers se déploient littéralement autour du corps, comme une sorte d’extension. Les boucles d’oreilles, de plus en plus grandes  allient bois ou pierres et se posent sur le lobe de l’oreille à des fils d’argent aux formes géométriques. Les bagues, alliages d’argent et de matériaux naturels taillés, sont comme des architectures à porter. Des bijoux forts pour des personnalités qui s’affirment.

Quelle est la particularité de vos bijoux ? 

Peut-être le confort. Quelle que soit le bijou que je fabrique, je pars du principe qu’on doit « l’oublier » sur le corps. Peut-etre aussi la simplicité aussi.  Un bijou n’est pas un objet anodin,  on le reçoit en cadeau, on se l’offre pour marquer un évènement ou un moment de sa vie. Il est censé nous accompagner longtemps, être posé, oublié et redécouvert. Pour cela il faut des formes simples et intemporelles.

Source photo: Amira Sliman

Comment travaillez-vous ?

J’aime travailler dans le calme, les meilleurs moments sont ceux où je peux m’isoler dans l’atelier, de bon matin ou le dimanche, jour de fermeture de la galerie. J’aime de plus en plus les challenges : créer une piece particulière pour un client ou réparer un bijou ancien me fait me confronter à de l’inattendu. C’est stressant mais j’aime ça parce que j’apprends beaucoup en expérimentant.

Source photo: Amira Sliman

Quelles sont vos inspirations ? 

Mes inspirations viennent de mon quotidien : une rencontre, une exposition ou même un concert. Elles permettent de projeter des formes. Une prochaine piece unique (une bague fabriquée en quartz taillé dans la masse) est née d’une exposition au Grand Palais.  Elle sera visible lors de l’exposition A-TE-LIER que j’organise dans le cadre du Parcours bijoux, du 12 au 28 octobre prochain, à la galerie Wenge. 

Et pour terminer, avez-vous des projets à venir pour la marque ?

A l’occasion de la Paris Design Week, ma galerie se transforme en showroom durant 10 jours (du 8 au 16 septembre). Je présenterai ma nouvelle collection et j’invite Laia Varela, créatrice de bijoux et Aîda Mhadebi, de Tunisie, designer pour sa marque Aîda & Adel Design Hub.

Le vernissage aura lieu le 12 octobre et le cocktail avec blogueurs et blogueuses se tiendra  le 14 septembre prochain. 
Rendez-vous sur Hellocoton !