Like

Le rap, nouveau credo d’influence dans la mode

Le rap comme la mode sont contemporains : ils capturent l’air du temps. Une collaboration entre ces deux entités semble alors naturelle aujourd’hui.

Une musique, un style

Le rap c’est une apparition subite, en plein dans la fureur de vivre des 80’s, une rage qui chamboule, des mots qui crient la vérité de la misère des ghettos. Une musique d’appartenance qui rassemble et évidemment, un style vestimentaire unique, inimitable, qui renverse les codes avant d’en créer de nouveaux.

Lorsqu’il culmine à son apogée, on arrive dans les nineties, avec les chignons afro haut perchés, les cols relevés des vestes en jean, les bijoux over-sized et les foulards autour du cou, tandis que Snoop Dog et 2pac sont encensés par les foules.

Il apparaît ainsi que le rap est associé à une mode certaine, tout comme le disco et les paillettes ou la folk et les cuirs effrangés. Car le concept reste le même : une musique qui réunit = un style communautaire. Jusque là tout est logique.

Aujourd’hui, nouveaux défis

Au vu de cette histoire riche et puissante, on ne s’étonne plus des nouveaux phénomènes de nos Fashion Week actuelles : Kanye West a lancé sa propre ligne de prêt-à-porter, Adidas, avec la performance de Darryl ‘DMC’, est devenue une valeur sûre pour nos pieds de modeuses averties et Jaden Smith (fils de Will (ndlr)) après une campagne percutante pour Louis Vuitton, percute la fashion sphère en se lançant en tant que créateur de mode, avec sa propre marque de prêt-à-porter, androgyne et addictive.

On ne citera qu’une griffe pour illustrer ce lien plein de potentiel entre rap et couture : Versace. Cette marque italienne, entre excès et sulfure, est l’ultime représentation de cette musique à cœur ouvert.

Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, le rap est devenu une valeur forte dans le monde élitiste et fermé de la haute-couture, dans le violent entrelacement des notes piquées à travers les lourdes jupes damassées.