2

Pourquoi Blanche-Neige ne se réveille pas ? et autres contes recyclables, quand les contes se mobilisent pour notre planète.

L’équipe du Ticket mode a pu assister à la représentation de « Pourquoi Blanche-Neige ne se réveille pas ? et autres contes recyclages », une pièce de théâtre actuellement jouée au théâtre de la Contrescarpe.

Photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Drôle, ludique et toute en couleurs, cette pièce nous emmène dans les contes de notre enfance les plus connus : Blanche-Neige, La Petite Sirène ou encore Pinocchio. Mais attention, on mélange le tout avec une pincée de Sherlock Holmes et nous voici partis enquêter en compagnie de Atessoué, Eduquenat et Ravi, comparses de Blanche-Neige pour sauver les habitants du pays des contes, dévasté par la pollution et autres déchets.

Cette pièce de théâtre porte un message fort et engagé en faveur de l’écologie dans laquelle petits et grands s’y retrouvent. La preuve en est, Chloé, 13 et ½ (voire ¾, c’est important, vous savez pas vous), était également notre envoyée spéciale pour Le Ticket Mode.

 

Et voici son avis !

 L’histoire parle de trois nains Atessoué, Eduquenat et Ravi qui voulaient sauver les pommes de Blanche-Neige car elles étaient devenues bleues. Et pourquoi bleues ? Bah à cause des pesticides ! Résultat, Blanche Neige ne se réveille pas et ne peut pas rencontrer son prince charmant. Ma grande sœur me souffle dans les oreilles, qu’elle n’a pas besoin d’un prince pour se réveiller, qu’elle est sa propre princesse et que les bolo- mais euh, elle oublie que c’est moi qui raconte la pièce de théâtre.

Alors.

Les nains, compagnons de Blanche-Neige décident de mener leur enquête : une fois le Journal des contes consulté, c’est la panique. Les mondes enchantés ne sont plus accessibles. Atessoué et Ravi se décident donc de voyager à travers d’autres contes: La Petite Sirène et Pinocchio.

Une partie de l’équipe rend d’abord visite à La Petite sirène, elle aussi victime de la pollution. Elle est complètement retenue prisonnière dans son royaume, entièrement rempli de détritus et de plastiques. Mais je ne vous raconte pas tout, un peu de suspense ! Après cette visite dans les océans, l’équipe de nains enquêteurs part au pays de Pinocchio, lui aussi en plein détresse écologique. Pendant ce temps, Blanche-Neige n’est toujours pas réveillée… Ah j’ai oublié de vous dire que tout cette bérézina, c’est de la faute d’un certain Toutéfini… Mais ne vous inquiétez pas, tout est bien qui finit bien. Je ne veux pas trop en dire.

L’espace chaleureux de la salle a permis de participer et d’aider les personnages, parce que oui, nous faisions partie des enquêteurs. Notre mission : sauver le pays des contes et sauver la planète des déchets, de tous les déchets !

Les personnages étaient très drôles, et les déguisements très bien réalisés avec des couleurs partout, parce qu’on peut être écolo avec style. Je ne suis pas la sœur de ma sœur pour rien, désolée ! 

Chloé.

 

Nous rejoignons cette reporter en herbe, à tous les niveaux.

Et si vous en doutez encore, voici 3 points essentiels pour ne pas passer à côté de Pourquoi Blanche-Neige ne se réveille pas ? et autres contes recyclables.

 

  • L’amour des mots et du bon mot : la compagnie « Le vent se lève il faut vivre » trouve le bon ton pour mettre en lumière les différents problèmes écologiques. Et ce ton est celui de l’humour. Porté par les trois nains de Blanche-Neige, le discours est truffé de jeux de mots du champ lexical enchanté et de références actuelles.

 

Photo Fabienne Rappeneau, tous droits réservés. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

 

  • Les yeux qui pétillent (et pas uniquement à cause des déchets) : Emilie Letoffe et Amandine Rousseau, co-metteuses en scène ont su tirer profit de la scène du théâtre de la Contrescarpe. Visuellement, l’espace a été apprivoisé de manière simple et ingénieuse. Le décor, principalement composé de 3 cubes, devient le terrain de jeu des personnages et permet de changer d’univers en un clin d’œil. Mention spéciale pour l’univers de la Petite Sirène qui a réussi à rendre une mer de déchets presqu’ instagramable ! A l’image d’une pièce haute en couleurs, les différents costumes des personnages nous en mettent également plein les yeux.

 

  • Louer l’écologie oui, mais en rap et à l’ère d’’Instacrab » s’il vous plait : la force de Pourquoi Blanche-Neige ne se réveille pas ? et autres contes recyclables réside aussi dans sa modernité ! Les références sont simples et ingénieuses, comprises et appréciées de tous : la Petite Sirène sur « Instacrab », les nains entonnent un rap écolo aux paroles entêtantes qui restent dans les oreilles des spectateurs, même bien après la fin du spectacle.

 

Pas de plastiques dans l’océan Atlantique

Pas de déchets dans la Méditerranée

Pas de produits chimiques dans le Pacifique

Arrêtons de rendre zinzins les poissons des fonds marins 

 Pas besoin d’en rajouter. Ah si : à chanter en faisant du beatbox, merci.

 

Alors « Nainsitez-plus », Pourquoi Blanche-Neige ne se réveille pas ? et autres contes recyclables est jouée en ce moment, les mercredis 20 et 27 novembre à 15h30 et les samedis à 16h30. Pour les retardataires, ne vous « nainquiétiez » pas, vous pourrez y assister les mercredis 4 et 11 décembre à 15h30et les samedis 7 et 14 décembre à 16h30.

Rendez-vous sur Hellocoton !