Like

Une Piña Colada et un massage, s’il vous plait !

Après une dure journée, une longue semaine, une dispute, ou tout simplement, juste pour le plaisir, rien de mieux qu’un verre ou un resto entre amis. Rien de mieux, vraiment ? Ok, on la refait.

Après une dure journée, une longue semaine, une dispute, ou tout simplement juste pour le plaisir, rien de mieux qu’un verre ou un resto entre amis ET un massage. Et les deux en même temps, s’il vous plaît ! Impossible, vous dîtes ? Et pourtant, c’est le concept proposé par Nomad’s, une plateforme qui met en relation des masseurs et des bars/restaurants parisiens. Alexandra, qui a importé ce concept berlinois à Paris, nous en parle.

Pouvez-vous nous décrire précisément le concept de Nomad’s ?

Le concept est de proposer des massages dans les bars et restaurants branchés de la capitale. Par équipes de deux ou plus, les masseurs et masseuses vont de table en table dans nos bars partenaires et proposent aux clients de profiter d’un massage bien-être assis de 10 minutes, directement sur place.  Les clients peuvent tranquillement continuer à boire leurs verres, à discuter s’ils le souhaitent, et se détendre en même temps. C’est seulement après le massage que le client peut décider de lui même combien il souhaite payer.

L’idée est de démocratiser le bien-être, de rendre le massage accessible à tous avec non seulement une politique de prix libre, mais aussi en l’amenant directement aux gens qui n’ont pas forcement ni le temps, ni l’argent pour aller se faire masser dans un salon.

Nomad’s propose également des massages bien-être assis pour les événements et les entreprises : l’inauguration du nouveau TGV l’Océane, le Festival Marmites Artistique, des vide-greniers, événements sportifs, EVJF… nous sommes partout et ouverts à tout !

 

D’où vient ce concept ?

L’idée du massage Bien-être assis dans les bars et restaurants me vient de Berlin où j’ai vécu pendant 18 ans. Pendant 8 ans, j’ai moi même proposé des massages dans les bars branchés à Berlin pour une entreprise allemande, et je me suis découvert une vraie passion !

En arrivant à Paris il y a un peu plus de 2 ans, j’ai d’abord travaillé en tant que traductrice free-lance, puis dans le luxe, avec toujours en tête (depuis Berlin!) de créer moi-même un jour ma propre entreprise de massage. J’ai enfin commencé à y réfléchir en janvier 2016, et j’ai dû faire mes premiers massages en mai.

Le réel avantage pour tous nos masseurs, c’est que j’ai fait leur travail pendant 8 ans… Mon expérience sur le terrain m’a permis de savoir exactement ce dont ils ont besoin, et d’avoir l’oeil sur tout !

Nous nous définissons plus comme un collectif qu’une entreprise, car les masseurs sont indépendants, et les décisions sont prises, pour la plupart, en commun. L’idée est d’avoir une transparence totale envers eux, et une ouverture à toutes les propositions et les critiques… ce sont eux qui sont sur le terrain tous les jours, ce sont donc eux qui savent le mieux comment optimiser leur travail.

Le massage que nous proposons a été spécialement développé pour être réalisé sur chaise normale, et avec très peu d’espace. Le massage Nomad’s s’inspire du massage thai traditionnel, ainsi que du shiatsu et du californien. C’est, bien sur, un massage bien-être et absolument pas thérapeutique ou médical. Nous faisons très attention à ne masser que les gens pour lesquels il n’y a aucune contre-indication.

© Nomad’s

Où et à quel moment de la journée les parisiens peuvent-ils vous trouver ? 

En semaine, nous sommes tous les jours dans différents bars et restaurants dès l’heure de l’apéro jusqu’à… ce que tout le monde soit détendu ! Le weekend nous proposons également des massages pour des brunchs, et en soirée.

Nous avons des partenaires hebdomadaires : La Recyclerie, Les petites gouttes, Le pavillon Puebla,  25 degrés Est, One More, Café du Commerce, Le Barlu, Le 153, etc.

A partir du printemps, nos partenariats des beaux jours reviennent ! L’année dernière, nous avons sillonnés les terrasses éphémères et les rooftops : Point Ephémère, La javelle, la Dame de Canton, L’asile, le Grand Train, la Friche Richard Lenoir…

Notre carte des bars partenaires sur notre site permet à nos clients de savoir où et quand nous trouver toutes les semaines ; et pour les événement ponctuels, nous les communiquons sur Facebook.

Comment se passe concrètement un massage dans un bar ou un restaurant ?

Le massage a lieu directement à la place du client, pas besoin de se lever ni de se déplacer. C’est un massage du haut du dos, de la nuque et des épaules qui dure environ 10 minutes. Nous massons les clients pendant l’apéro, avant ou après manger, ou pendant les soirées les weekends dans des lieux plus festifs.

C’est après le massage que le client décide du prix qu’il souhaite payer, et nous prenons même la carte bleue.

© Nomad’s

Quelle est la réaction des parisiens vis à vis de ce concept ? 

La réception est superbe ! La conscience du corps et l’importance du bien-être prend de plus en plus de place dans l’esprit des français, et les parisiens qui souvent sont très stressés sont plus que ravis de pouvoir profiter d’un massage. Souvent nous rencontrons des clients qui n’ont jamais reçu de massage professionnel, et qui sont ravis de pouvoir le découvrir.

Même ceux qui ne souhaitent pas de massages ont des réactions très sympathiques et positives vis à vis du concept, c’est donc vraiment agréable de travailler à Paris.

Les parisiens sont-ils aussi réceptifs que les berlinois ?

Je dirais même qu’il le sont plus ! C’est peut être aussi parce que nos lieux partenaires sont choisis avec soin, et sont tous dans un état d’esprit ouvert aux animations, à la nouveauté, et au bien-être.

A Berlin, l’entreprise pour laquelle je travaillais était plus sur un domaine de bars et restaurants luxueux, et donc dans un état d’esprit assez différent. Et, à titre personnel, je trouve que les parisiens sont plus souriants et sympathiques que les berlinois.

Le concept va t-il s’exporter en province ?

Nous prévoyons effectivement d’exporter le concept dans d’autres villes de France à partir de l’année prochaine. Notre approche de la « start-up » est plutôt différente de ce qui se fait en ce moment : nous privilégions la lenteur et la qualité à la croissance pour la croissance. Avant de s’exporter dans les autres villes de France, nous avons encore une partie de Paris à conquérir !

Par contre, nous sommes en train de préparer une action Nomad’s éphémère pour l’été à Montréal. L’occasion s’est présentée, alors autant foncer !

Comment sont sélectionnés les masseurs ?

Notre équipe de masseurs est essentiellement composée d’étudiants (dont beaucoup d’étudiants en kinésithérapie et en théâtre, qui travaillent avec le corps et les massages), de freelances et de plusieurs secteurs de masseurs à plein temps de tous domaines confondus (spa, shiatsu, thaï, Amma etc).

L’avantage, c’est que ce que nous proposons attire exclusivement des personnes déjà très ancrées dans le bien-être et la santé. Beaucoup se sont déjà formées au massage, ou sont par exemple très actifs sur le domaine de la nutrition, du sport, du yoga etc… Tous ceux qui souhaitent participer à l’aventure ont un vrai lien au massage et au corps, et surtout aiment le partage et les gens.

La sélection se fait tout d’abord sur entretien, puis à la suite d’une formation Nomad’s en deux parties (formation client et formation massage).

Combien sont-ils aujourd’hui à Paris ?

Aujourd’hui, nous avons environ 50 masseurs Nomad’s, mais en ce moment nous recrutons à fond pour l’été. Nous pensons arriver à environ 80 masseurs pour cette période, mais cela peut plus ou moins varier en fonction de la demande.

Rendez-vous sur Hellocoton !