6

La petite histoire #59: le hamburger

Vous souvenez-vous des délicieux gourmets burgers de King Marcel ? Aujourd’hui on va rester sur le thème des hamburgers mais on va s’intéresser à son histoire. D’où vient-il ? L’Allemagne ou les États-Unis me répondrez-vous ? Eh bien, perdu ! Remontons entre le 7ème & le 8ème siècle, à la découverte de ce sandwich venu des steppes de l’Asie centrale.

 

©King Marcel

Chevauchée à travers l’Empire mongole

©Wikipedia

Vers 1155, Temudjin, plus connu sous le nom de Gengis Khan, voit le jour. Cet impitoyable personnage et ses descendants fondent l’Empire le plus vaste jamais connu, l’Empire mongol. Attention petit lecteur, ne te méprend pas, la légende de Mulan Hua intervient elle avant le 6°siècle. Alors, pour en revenir à cette immensité établie par « l’empereur de tous les empereurs », la preuve en image.

©Histoire pour tous.fr

L’immensité ça doit donner faim quand même non ?

Personnellement, j’ignore comment ils ont réussi, enfin si mais bon, tout est histoire de pouvoir. Allez, trêve de plaisanteries et passons à table maintenant ! Alors pour se sustenter, pas de pause pour les guerriers. Ainsi, ces derniers instaurent le glissage de fines lamelles de viande sous leurs selles pour les attendrir. Ça ne sera donc pas « siffler en travaillant » des 7 nains mais « manger en chevauchant » des guerriers mongols. Puis de là, j’arrive à ce que nous pouvons communément appeler un bide historique. En effet, toutes les recherches nous amènent à conclure que la viande débitée en petits morceaux conquit elle, l’Europe au fur et à mesure.

©historine.blogspot

Avant le caviar il y a eu le tartare !

Les Russes seront les premiers friands du bœuf haché cru. Et connaissez-vous la traduction d’origine du mot tartare ? Je vous le donne en mille, les tatars aussi nommé tartares qui étaient un peuple nomade d’Asie centrale. Alors avant de continuer, enlevez-vous vite de la tête l’idée que le « ham » de hamburger vient de la traduction « jambon ».

©Le Petit Carron

Ham comme Hambourg, citée portuaire d’Allemagne

Ah… la « deutsche qualität », elle va nous l’emmener au-delà de tous les océans notre petit sandwich ! Les allemands, plus connus pour la qualité de leurs voitures (je vais éviter l’humour noir aussi c’est mieux) que pour leurs exploits culinaires vont, pour une fois dans l’histoire, contribuez à celle de la gastronomie. Enfin, nous parlons d’un morceau de viande entre deux miches de pain « buns », pas du Bocuse d’or non plus ! Bref, dans cette grande et magnifique citée portuaire d’Hambourg la recette est adaptée et adoptée pour alors garder son nom, le steak haché d’Hambourg soit le Hamburger. Les condiments s’y rajoutent, le tour est joué.

©Erasmusu, Hambourg

Embarquement immédiat de la HAPAG vers la « Grosse Pomme »

©Hapag Lloyd

La HAPAG est la ligne maritime reliant Hambourg à New York où le « Hamburg style steak », le hamburger, est servi. Salé et souvent fumé pour conservation lors des traversées, la recette évolue. Au 19ème siècle, les vagues de migration vers le nouveau monde étant massive, la success story mondiale commence ! Des fonds de calle au port en passant par les coins de rue de New York, les marchands ambulants prospèrent, le hamburger devient alors un avènement économique du mode de consommation. Les immigrants juifs contribueront pleinement à cette expansion d’Est en Ouest qui leur rappellera tout simplement leur pays d’origine. Sachez que le « Hamburger day » est fêté tous les ans au pays de l’Oncle Sam le 28 mai ! Quand au reste de l’histoire, il s’agira de celle du fast-food. Mais, en ma chère ville de Lyon, capitale de la gastronomie, grâce à un acteur du marché tel King Marcel, le « fast-good » est en phase de se muter et ce, dans la France entière.

En route vers le rêve américain

©Red bubble

These little town blues, are melting away
I’ll make a brand new start of it
In old New York
And
If I can make it there
I’ll make it anywhere
It’s up to you, New York, New York

Interprète Franck Sinatra, New York, New York, 1977, musique composée par John Kander avec les paroles de Fred Ebb.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !