Like

La petite histoire #7: les escarpins

Aujourd’hui, la rédaction de Le Ticket Mode, vous raconte la petite histoire de l’escarpin, la petite chaussure à talon ultra féminin.

“Comment les dames peuvent marcher avec leurs talons hauts”… c’est la question que Marcel Mauss s’est longtemps posée. Alors que certains se questionnent toujours sur le sujet, il ne faut pas oublier que les escarpins sont nés, il y a très longtemps déjà …

Fin du XVème, la mode des escarpins est lancée, les petites chaussures à talons se répandent très vite jusqu’au siècle de Catherine de Medicis, à Venise. Bien évidemment, à l’époque leur forme et leur style sont bien différents de celles qu’on connait maintenant. Elles ressemblaient à des sandales et des petites chaussures de bois surélevé entre 10 et 12 cm. Les petites « chopines » sont comparables aux sabots mais attention elles étaient exclusives aux femmes. Ce n’est qu’à partir de 1553 que les hommes portent des talons, pourtant habitués aux traditionnels sabots… Et oui, à l’origine, les chaussures à talons étaient destinées aux hommes !

chaussure-re

Source image: aeschne.wordpress.com

Difficilement praticables, les escarpins sont signes de noblesse et d’appartenance à la bourgeoisie. Les talons marquent la hauteur et servent de différenciation. Les escarpins, des chaussures à bannir pour le travail, difficile pour la classe ouvrière et populaire de travailler en étant perché sur des talons hauts de parfois 12 cm.

Années 20, le renouveau des escarpins:

Exit, les escarpins  pour les hommes, à présent ils sont entièrement réservés aux femmes. Celles-ci sont plus libres de se vêtir et se chausser différemment, la mode se modernise, elles portent des jupes et des robes plus courtes. Le début des années 20 marque progressivement une certaine émancipation de la femme et des habitudes de vie. Les escarpins sont beaucoup plus bas et sont plus confortables.  Le style, la forme, la matière et les couleurs changent et séduisent les femmes. Leur utilisation n’est également plus vraiment la même, si auparavant, l’escarpin représentait la noblesse, désormais, les jolies chaussures à talons se portent lors des soirées, bals dansants, balades en ville…

Au fur et à mesure des siècles, la mode de l’escarpin n’a cessé d’évoluer, les plus grands créateurs et les plus grandes marques ont imaginé de multiples modèles d’escarpins, toujours plus glamours, plus modernes et plus tendances, il y en a pour tous les gouts. La première marque à laquelle on peut penser est sans doute la célèbre marque Louboutin.

En 1991, Christian Louboutin a imaginé l’escarpin à la semelle rouge, véritable identité de la marque, le créateur a expliqué au GQ Magazine en décembre 2012, son choix pour la couleur rouge, “trouvant les chaussures trop noires, il a tenté de peindre la semelle… au vernis rouge“. Le verdict tombe très vite, les semelles des escarpins seront rouges. Le créateur ouvre sa première boutique dans le 1er arrondissement de Paris. Très vite, le succès international est au rendez-vous, les paires d’escarpins s’exportent aux Etats Unis et les stars américaines en sont très vite fans.

christianlouboutin-pigalle-3080680_bk01_1_1200x1200_1477584725

Source photo: eu.christianlouboutin.com

Les françaises moins adeptes aux escarpins que les allemandes et les italiennes ?

En 2012, le site Zalando a publié une enquête sur l’usage des escarpins, celle ci a été réalisée auprès de 1000 françaises, allemandes et italiennes, le but était d’étudier le rapport que les femmes ont avec les escarpins. 24% des françaises considèrent que 5cm de talons sont suffisants contrairement aux autres qui préfèrent 10cm. Ce n’est pas tout, les françaises adorent les escarpins certes, mais 76% admettent avoir une paire de ballerines lorsqu’elles portent des escarpins.

escarpins-talons

Source photo: fashionmauritius.com

Grace au phénomène de mode, la petite chaussure à talon est parvenue à se démocratiser, elle orne les vitrines des magasins et a inspiré de nombreux créateurs: Yves Saint Laurent, Atelier Mercadal, Valentino, Fendi…