2

La petite histoire #36 : le poisson d’avril

Dans quelques jours, avril pointera le bout de son nez. Comme chaque année, le premier jour de ce mois sera consacré aux blagues (pas très drôles) pour le plus grand plaisir des farceurs. Mais d’où vient la tradition du poisson d’avril ? Qui devons-nous blâmer lorsque nous nous rendons compte que nous avons passé la journée avec un poisson en papier accroché au dos ? Réponses, par ici !

Une origine controversée

Personne ne sait vraiment pourquoi la date du premier avril a été choisie. Enfin, pour être précis, disons que plusieurs possibilités s’offrent à nous quant à l’explication du choix de cette date. L’origine la plus plausible date de 1564 lorsque le Roi Charles IX, via l’Edit de Roussillon, décide de, tout simplement, changer le calendrier (oui, il est comme ça Charles !).

Charles IX – Charlie pour les intimes

L’année qui, jusqu’alors débutait le 1er avril, commence, depuis cet édit, le 1er janvier, modifiant également la date des échanges de cadeaux. Puisque oui, à l’époque, il était d’usage de s’offrir des cadeaux pour se souhaiter la bonne année. Mais, au XVIè siècle, l’information ne circulait pas comme aujourd’hui. Certains habitants n’étaient donc pas informés de cette décision et continuaient d’offrir des cadeaux le 1er avril. Pour se moquer de ces “ignorants”, des petits malins leur faisaient des blagues en leur offrant de faux cadeaux.

Et le poisson dans tout ça ?

Charlie a certes modifié la date du début de l’année mais il n’a pas touché au calendrier religieux. La période de carême était donc toujours en mars-avril, période durant laquelle l’alimentation se composait principalement de poisson. Pour cette raison, mais aussi par manque de moyen, les cadeaux du Nouvel An que s’offraient les habitants entre eux étaient souvent… du poisson ! En revanche, après le changement de date, il était impensable d’acheter un vrai poisson pour les blagues… Les faux cadeaux étaient donc des faux poissons !

Le 1er avril coïncidait également avec la suspension de la pêche pour laisser libre court à la reproduction des poissons. Pour se moquer des pêcheurs qui ne pouvaient donc plus exercer à partir de cette date, il était de coutume de leur offrir un hareng. Par la suite, une tradition a voulu qu’on accroche de vrais poissons dans le dos des gens. Par chance, cette pratique a évolué et nous n’accrochons aujourd’hui que des faux poissons !

© Le blog d’Isabel

Le poisson d’avril à l’international

Bien que son origine soit française, le poisson d’avril se fête aujourd’hui partout dans le monde. Lors du “April’s fool day”, les Anglais ne peuvent faire leur farce que le matin. Les personnes piégées sont surnommées des “nouilles”. Chez les Ecossais, deux jours sont dédiées aux blagues.

C’est le Mexique qui remporte le poisson le plus mignon puisque, au lieu d’accrocher un poisson dans le dos d’une personne, les farceurs doivent lui piquer une des ses affaires et lui laisser des bonbons, ainsi qu’un petit mot lui indiquant qu’elle s’est fait avoir !

 

Qu’on l’aime ou pas, nous serons tous victimes d’une manière ou d’une autre du poisson d’avril, puisqu’aujourd’hui, même les medias s’y mettent en publiant de faux contenus, qui seront démentis dès le lendemain.

Mais bonne nouvelle : cette année ce n’est pas le poisson qui aura la vedette le 1er avril mais le lapin, ou la poule, ou les oeufs, bref tout ce qui prendra une forme de chocolat puisque le 1er avril 2018 est également le jour de Pâques !

Rendez-vous sur Hellocoton !