1

Le Paris mystérieux, un pari ingénieux !

Suite de l’épisode “redécouvrons Paris”. Si nous avons su vous montrer que la capitale pouvait être belle, verte et exotique, il sera question de tout autre chose dans cet épisode … Ses mystères, ses légendes mais aussi ses histoires font de Paris ce qu’il est aujourd’hui. Le saviez-vous ?

Source : YouTube.

L’homme rouge des Tuileries

Avis aux accros aux forces mystiques, cette histoire attirera forcément votre attention : avez-vous déjà entendu parler du petit “homme rouge” ?

©france-pittoresque.com

L’histoire commence il y a de ça des années, au XVIème siècle plus précisément. A l’époque, Catherine de Médicis avait un certain attrait pour la magie noire, et pratiquait d’ailleurs des rituels avec son ami Jean l’écorcheur, un voyant de renom qui connaissait tout de la vie de la reine. Ce qui devait arriver arriva : un jour il tenta de lui extorquer de l’argent en échange de son silence. De colère et de crainte que le malheureux n’en dise trop, la reine décida de faire exécuter son voyant, qui ne mourut qu’après plusieurs coups de poignards, après avoir scandé “je reviendrai”.

Source : ©media.giphy.com

L’histoire raconte que peu de temps après, son bourreau, Neuville, se suicida. Le pauvre homme racontait qu’un fantôme vengeur le suivait partout. Quelques jours plus tard, la reine fit venir son astrologue qui lui conta qu’un homme en sang était venu en tant qu’oiseau de mauvaise augure : selon lui, la reine mourrait prochainement près de St Germain, et le malheur s’abattrait sur les habitants du palais des Tuileries, et le palais lui même.

La reine est morte à Blois après l’apparition d’un fantôme de sang, rendant son dernier souffle près de son prêtre Laurent de Saint Germain. Vous connaissez la suite de l’histoire concernant le palais des Tuileries et ses habitants.

Depuis, le petit homme rouge serait apparu à bien des personnes pour leur annoncer des mauvaises nouvelles : Louis XVIII, Marie-Antoinette, Napoléon … La rédaction vous souhaite de ne jamais le croiser.

Les cœurs humains du Louvre

Intérieur de cuisine – Martin Drolling – Source : ©louvre.fr

C’est bien connu le cœur humain possède de nombreuses vertus… Et peut-être pas celles auxquelles vous pouvez penser en premier lieu. Le saviez-vous ? Notre cœur est le seul à sécréter une matière organique appelée “munie”, qui avec un peu d’huile faisait naitre une peinture unique en son genre.

Ainsi, au XVIIIème siècle un “trafic” de cadavres avait parfois lieu : venant du Moyen Orient, ils permettaient aux peintres de réaliser un glacis unique contre une belle petite somme. Depuis le XVIIème siècle, les membres de la famille royale avaient d’ailleurs pris l’habitude de déposer leur cœur dans une chapelle.

Lors de la Révolution, ces cœurs ont été dispersés par les sans-culottes dans toute la France, et trouvèrent de nombreux acquéreurs … Parmi eux Martin Drolling qui (il parait), réalisa son tableau Intérieur de cuisine grâce à l’un d’entre eux.  D’autres tableaux du Louvre pourraient eux aussi être peints grâce à cette même matière.

Les maisons closes

Source : ©matricien.wordpress.com

Avant leur interdiction, Paris étaient rempli de maisons closes, appelées aussi “maisons de tolérance”. Le 13 avril 1946, de nombreuses prostituées se retrouvent à la rue, et 195 bordels ferment… Mais ont-ils réellement disparu ? Vous pourrez reconnaître les endroits où des maisons closes se situaient en observant les plaques de numéros de rues : elles étaient plus grosses afin d’attirer l’attention.

Où trouver des anciennes maisons closes dans Paris ?

– 36 rue Saint-Sulpice
– 15 rue Saint-Sulpice
– 9 rue Navarin
– 122 rue de Provence
– 50 rue Saint-Georges
– 12 rue Chabanais
– 32 rue Blondel
– 6 rue des Moulins
– 33 rue Radziwill

Le 32 rue Blondel est aujourd’hui un immeuble constitué de multiples logements. Si vous avez un jour la chance (et l’envie) de vous y aventurer, vous pourrez y apercevoir à l’intérieur la mosaïque “Aux Belles Poules”, souvenir d’une ancienne Maison Close.

Source : blogspot.com

Suite dans le prochain épisode du Paris méconnu !

Rendez-vous sur Hellocoton !