Like

Overthinking : Allo ? Ici ton cerveau, t’es occupé ?

Overthinking ou trop réfléchir est devenue une affection mentale à laquelle nous n’hésitons plus à accorder temps et énergie… C’est quoi l’overthinking ? Et comment s’en débarrasser ?

Les chants de votre inconscient

Il est 19 heures, vous venez de rentrer… La paix commence à s’installer mais un vacarme se prépare. Dans votre tête, le dialogue intérieur que vous avez entamé ce matin n’est pas prêt à s’arrêter. Encore mieux, il décide de reprendre de plus belle. Place à  notre invité, j’ai nommé : overthinking !


“Bon, je relirai mes mails tout à l’heure”
“ Quoi ? Il me reste deux paires de chaussettes ? Je ferais ma lessive après avoir lu mes mails… Ou demain matin, yolo “
“Je crois qu’il n’y a plus de parmesan”
“J’espère que ma braguette n’était pas ouverte”
“Je comprends pourquoi Yoda ne voulait pas entraîner Anakin”
“Ce jean me fait un boule d’enfer, time to squat again!”
“ Si je ne suis pas mon corps, que je ne suis pas mes pensées… Mais qui suis-je ?”
“ Je veux un chien”
“ Si j’achète trois avocats et de la mâche, il me restera assez pour le saumon et le riz brun“
“Ce t-shirt me fait de ces bras…”
“Elle était en train de me sourire”
“Il a liké ma photo sur Insta…Yes!”
“Ah je sais où j’ai laissé mes clés ! “
“Si je passe 2 heures à la salle par jour, il me faudrait 3000 calories à ingurgiter”
“ Je l’interromps là ou j’attends un peu… Bon on va attendre un peu… Heureusement que j’ai attendu”.

Vous pouvez continuer à sourire, parce que vous avez probablement reconnu ces phrases comme si vous les aviez déjà pensé. Oui, le doux son de votre propre voix qui vient vous distraire. Vous avez tellement utilisé vos fonctions x-ray avec la demoiselle d’en face que vous avez oublié qu’elle avait un visage ? ( oui, je parle à vous messieurs…). Cette personne loge dans votre cerveau depuis un bon bout de temps et il impossible de vous en débarrasser ?

Monologue incessant, débat enivrant, vous êtes tout simplement incapable d’arrêter les pensées qui défilent et vous n’êtes plus maître de votre cerveau depuis un bon bout de temps. C’est comme ça ! Vos yeux voient tout, vos oreilles se nourrissent de tout et votre cerveau analyse et recycle à longueur de journée. Une véritable machinerie qui se passe là-haut !

Avec autant de temps et d’énergie perdue dans votre tête, on se demande comment vous faîtes pour faire autre chose…

source : pinterest.com

L’overthinking : le virage inattendu du cerveau

Deepak Chopra et the National Science Foundation annoncent la couleur : notre cerveau manie entre 70 000 et 600 000 pensées par jour ( pour les neuro-sceptiques parmi vous, je vous invite à déterminer les champs de possibilités par vous-mêmes ! ).

Entre le moment où j’ai rédigé ces mots, où j’ai regardé l’heure et tapé sur mon clavier, il y a bien plus de 20 pensées qui ont traversé mon esprit ( sans compter ces pensées inconscientes qui sont sourdes comme le vent… Je pourrais vous guider pour ouvrir cette magnifique boîte de Pandore, vous savez les 16 dimensions de votre conscience ? Ah Les magnificences de notre cerveau ! Mais on n’a pas le temps aujourd’hui… Une prochaine fois peut-être ? ).

Enfant, je passais mes journées d’été sous le soleil à vélo ou en roller.
Les genoux écorchés, enfin au lit, toujours pas fatiguée, je trouvais encore l’énergie de revivre chaque moment de la journée.
Oh ! Mais que c’est épuisant de tout répéter, de tout décortiquer…
Et voilà que l’overthinking emporte plus de la moitié de nos capacités mentales, comment ?

Quand vous réfléchissez trop :

  • Vous commencez par perdre 30 minutes quotidiennement et puis un jour vous perdez 2 voire 3 heures de sommeil. Peu de temps après, en bon disciple que vous êtes devenu, vous accueillez l’insomnie ( bien évidemment vous trouvez des moyens pas très louables pour la faire déguerpir, mais ça empire très vite votre situation )

  • Vous ne savez plus ce que c’est de vivre juste là, maintenant ( pas dans deux minutes, pas il y a deux minutes ), vous êtes en soirée, en pleine conversation animée. Vous commencez à déréaliser et vous vous demandez en même temps si vous avez bien répondu à ce mail.

  • Vous accueillez n’importe quelle guerre dans votre tête et vous ne pouvez plus trouver une réponse à une question simple. ( Allez sérieusement 2+9 ça fait combien ? ). C’est simple vous êtes incapable d’agir ou de résoudre quelconque problème, parce que vous êtes trop occupés à penser qu’il faudrait peut-être agir… Pire encore vous ne savez pas par où commencer !

  • Vous passez votre temps dans le vide ou dans l’indécision la plus complète. Vous vous inquiétez pour tout et les conseillers d’orientation ont réalisé la prophétie que vous craigniez le plus : vous passez votre temps à vous projeter, à douter de votre futur et même de vous-même. Sous peu, vous devenez un enfer pour vous et votre entourage.

source : themetapicture.com

Alors bien sur, pour les sceptiques 

En fait il ne faut plus réfléchir du tout ? Non, non, ce n’est pas ce que je m’apprête à dire, je dis juste que tout soupeser et tout réfléchir ne doit pas entraver votre existence. Vous savez quand vous avez imaginé tous les scénarios possibles et que vous êtes toujours incapable d’agir. J’ai également une bonne nouvelle pour vous, si vous avez déjà intensément réfléchi sur la moindre chose, ça veut bien dire qu’on a vous a distribué un cerveau ! Souriez vous n’êtes pas un(e) idiot(e) fini(e) !

Si vous êtes un fervent adepte du overthinking et que vous êtes face à un désordre mental ( consciemment ou inconsciemment ) parce que l’anxiété s’est logée dans votre tête, dans ce cas là, cet article devrait être une amorce pour adresser votre problème…

On dompte la machine : to handle with caution !

Apprenez à vous re-concentrer : Recommencez à faire une chose à la fois. A la prochaine pause déjeûner, enlevez vos écouteurs, regardez la nourriture devant vous et appréciez-là, ré-apprenez à mâcher et arrêter de tout avaler ( n’y pensez même pas ). Privilégiez les moments où vous écoutez plus que vous ne parlez quand vous êtes à plusieurs. Arrêtez de préparer votre prochaine phrase.( pour les filles qui ne peuvent pas s’empêcher de prendre en snap tout ce qu’elle font, essayez de vous limiter à un snap/repas ).Accorder de l’attention intensément pour chaque chose que vous faîtes rendra vos prochaines 24 heures bien plus intéressantes ( on s’entendra uniquement si vous vous concentrez vraiment à prendre le prochain snap…)

Evitez d’échapper vos responsabilités : Arrêtez de tout reporter, faîtes le maintenant ! Oui vous pouvez bien prendre une bière pour vous détendre, aller planer dans d’autres contrées ou bien finir cette partie de jeux vidéos…Mais ne reportez pas sans arrêt une chose qui doit être faîte dans l’immédiat.
Etablissez des priorités avec les gens et vous-mêmes, prenez au moins une heure par jour, avec vous-même.
Ré-apprenez à ne plus réfléchir : Faîtes du sport, jouez d’un instrument, cuisinez, mettez vous à la peinture, rendez vous à une exposition et restez béat devant une oeuvre pendant quelques minutes.

Domptez votre volonté  : On va faire un petit exercice.

Pour les prochaines secondes, je vous interdis de penser à une pomme verte…

Je suis prête à parier ce que vous voulez qu’une pomme verte vient d’apparaître dans votre esprit. Eh bien ! Il va falloir retravailler votre volonté !

Vous avez dit méditation ? Inspirer, expirer ? New age ? L’Univers et ses mystères ? Vous avez assez entendu ces termes, je sais. Il est peut être temps de se joindre à la conversation et de tester par vous-même, non ? Pour la petite histoire, je pratique la méditation depuis presque un an… Habituellement, assez suspicieuse et beaucoup trop pragmatique, j’ai fini par me faire séduire et démystifier mes croyances sur le yoga. Surtout quand vous découvrez vraiment ce que c’est la méditation avec Sadhguru, guru mystique. Oui ce gars qui a plus de 60 ans, qui dort 4 heures par jour, entrepreneur, qui a plus de business à son actif que vous n’en n’aurez jamais ( bah ça dépend de vous, vous ne pensez pas ? pardon, vous ne croyez pas ? ). Il a passé son enfance dans la jungle, il fait copain-copain avec les serpents et sa clique c’est 3 millions de volontaires engagés dans l’éducation et les problématiques de l’environnement. Ah oui, il est aussi chef cuisinier, conférencier, motard, poète, golfeur. Et lui, l’overthinking, il en dit ça :

source : https://www.youtube.com/watch?v=CmVQuiT0OTw&t=17s

Oui je sais, il en parle de manière tellement nonchalante, que c’est presque frustrant… Vous êtes alors obligé de trouver une manière de vivre à la hauteur de votre potentiel, parce que vous savez que votre temps n’est pas infini et qu’un jour la fête prendra fin. Et on sait tous les deux que vous avez vraiment beaucoup de choses à accomplir. Donc arrêtez de vous prendre la tête et de rendre la vie plus compliquée qu’elle ne l’est !

On se retrouve bientôt, j’espère ?

Un peu comme ça ?

source : https://www.youtube.com/watch?v=bWHR0fS9jvQ

Des bisous !