Like

Ôboem, la culture avant la pub

Attendre le bus : quatre affiches publicitaires. Prendre le métro : une vingtaine d’affiches publicitaires dans les couloirs et une dizaine sur les quais. Se balader : une affiche publicitaire à chaque coin de rue. Notre espace public est une véritable ode à la consommation. Nous sommes envahis par des publicités et ne semblons pas avoir d’autres choix que de nous y résoudre. Et pourtant…

Ôboem vole à notre secours

« Ôboem ». Derrière ce nom poétique se cache une start-up fondée par Olivier Moss et Marie Toni qui nous propose de changer notre rapport à notre environnement quotidien et de détourner les affiches publicitaires en les remplaçant par des œuvres d’art. Attention, rien d’illégal. Il ne vous sera pas demandé d’aller, dans la nuit, déchirer les affiches d’Ikea ! C’est une méthode plus pacifiste qui est utilisée : le mécénat participatif.

Chacun peut y participer, tout se fait par internet. Il suffit de se rendre sur le site ôboem.com et choisir l’œuvre qu’on souhaite voir exposer ainsi que le montant de sa participation, qui peut varier entre 10 et 100€. Vous recevez ensuite chez vous une reproduction de l’œuvre choisi sous un format spécifique selon le montant de votre participation. Par exemple, une participation de 10€ vous permettra de recevoir votre œuvre sous forme de carte postale, pour 100€ vous recevez un tirage Fine Art.

© Ôboem

© Ôboem

Un double objectif

Évidemment, il n’est pas possible de choisir d’exposer un Picasso ou un Dali. Ce sont des œuvres d’artistes inconnus du grand public qu’Ôboem souhaite montrer, leur permettant ainsi de pouvoir être exposés et se faire connaître.

© Ôboem

© Ôboem

© Ôboem

© Ôboem

© Ôboem

Une inspiration sud américaine

C’est au Chili, plus précisément à Valparaiso qu’est née l’idée d’Ôboem. La ville possède un quartier qui est un véritable musée de street-art à ciel ouvert. Un quartier où la culture est reine, où les artistes peuvent s’exprimer et s’exposer au grand public.

© Upscape

© Mademoiselle voyage

130 personnes ont déjà participé à l’opération, et 4500€ ont été récoltés. Cette somme permettra l’affichage de 17 œuvres sur plus de 70 panneaux publicitaires. Rendez-vous du 18 au 25 octobre prochain à Bordeaux pour voir le résultat !

Marie Toni et Olivier Moss
© Ôboem