3

Nos Vignes, quand le rêve devient réalité

Qui n’a jamais rêvé de posséder quelques petits pieds de vigne ?

Qui n’a jamais rêvé de protéger le patrimoine viticole ?

Qui n’a jamais rêvé de bons vins ?

Qui n’a jamais rêvé d’une agriculture raisonnée, éthique ?

Souvenez-vous l’année dernière Le Ticket Mode vous emmenait chez Hubert & Bénédicte Montigny-Piel, au fameux domaine du Clos Saint Fiacre. Et bien cette fois-ci, partons à la découverte de Nos Vignes, jeune entreprise innovante, de talent avec un concept original, qualitatif et surtout, respectueux de la nature.

© Nos Vignes

Au pays des merveilleuses grappes

Loin de l’utopisme, Nos Vignes permet réellement d’acquérir une parcelle d’un vignoble, peu importe son expertise dans le domaine. Du connaisseur à l’expert en passant par l’amateur, il est désormais possible d’inscrire son nom au patrimoine de la viticulture.

© Nos Vignes

7 étapes pour un rêve

  1. Choisissez votre formule : découverte, prestige, privilège ou encore la spéciale fête des pères ;
  2. Réception d’un coffret dégustation ;
  3. Informations régulières du domaine ;
  4. Invitations aux événements privés ;
  5. 1 fois l’an dégustez votre propre vin bio ;
  6. Accédez à des cuvées de prestige, à des tarifs raisonnables, normalement destinées à de restaurateurs gastronomiques ou étoilés ;
  7. Mais surtout, enfilez la panoplie du parfait vigneron !

© Nos Vignes

Direction le Beaujolais !

Au cœur du beaujolais, dans le domaine du Bois de Chat, venez participer à la conversion en bio d’un jeune vigneron de talent, Jérémy Bally. Mais pas seulement, au gré des 4 saisons vous pourrez vous initier à la taille des vignes, à la floraison, aux fameuses vendanges et enfin à la mise en bouteille au sein du domaine. Imaginez-vous découvrir le rythme de la vie de la nature elle-même.

 

 

 

 

 

© Nos Vignes

Dégustation avec le créateur, Mr Pierre Chartier

© Nos Vignes, Pierre Chartier à droite

Pierre comment vous est venue l’idée Nos Vignes ?

Pierre : Je viens à la base d’une famille d’agriculteurs, éleveurs de charolais bio. Après quelques années en tant qu’expatrié dans l’industrie, j’ai voulu m’impliquer dans un projet plus terre à terre (dans le bon sens du termes), renouer avec la nature, retrouver mes racines.

Cela n’a pas été difficile de trouver un domaine ?

Pierre : Si effectivement cela s’est avéré très compliqué surtout lorsqu’on n’est pas vigneron. Nos Vignes, c’est un peu aussi parti de ce constat : je voulais simplifier l’accès à ce terroir que j’ai eu tant de mal à atteindre.

Combien de temps cela vous a pris finalement pour trouver LE domaine ?

Il a fallu 1 an et demi pour le dénicher mais aussi  finaliser les accords juridiques. Au départ nous avons acheté 2 hectares de vieilles vignes de plus de 80 ans pour le compte de notre métayer, Jérémy. Puis, nous avons adoré sa méthode de travail et avons réellement souhaité pouvoir développer notre concept avec lui. En effet, il collabore avec des restaurants haut de gamme, gastronomiques : Le Clarence, Le Royal Monceau, Phillippe Faure Brac élu meilleur sommelier du monde 1992, et cela nous permet de démocratiser l’accès aux vignes, d’en faire un rêve accessible.

Et au niveau de l’expansion, cela pourrait être possible d’acheter ou de louer des parcelles à des vignerons pour développer cette activité ?

Pierre : Au départ notre but est vraiment d’accompagner les vignerons dans leur transition vers le bio soit en leur achetant des parcelles soit en leur apportant de nouvelles possibilités de développement. En mars dernier, nous avons réalisé une campagne de financement participatif par le biais de Miimosa, la 1ère plateforme du genre pour les projets agricoles en France, et elle a atteint ses 100%.

Pour vous qui avez une expérience de l’international, développer ce concept en dehors de nos frontières est-ce possible et relativement aisé ?

Pierre : Dans un premier temps nous nous concentrons sur le développement en France en étant présent dans les principales régions viticoles. Nous verrons plus tard pour promouvoir nos valeurs vers une clientèle internationale… Mais nous y songeons.

Palette aromatique de Pierre Chartier

© Nos Vignes

Pierre Chartier, si vous étiez…

Un blanc ? Un Saint Véran

Un rouge ? Un  Juliénas

Un domaine viticole ? Le domaine Marcel Lapierre dans le Beaujolais

Une saison ? L’automne

Un chef restaurateur ? Anne-Sophie PIC

© Nos Vignes

Vous reprendrez bien un verre ?

Une barrique de vin peut réaliser plus de miracles qu’une église pleine de saints. Proverbe italien

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à suivre Nos Vignes sur les réseaux sociaux et de penser à cette belle entreprise pour vos cadeaux personnels ou professionnels.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Rendez-vous sur Hellocoton !