Like

Noël, bien dans ses baskets !

« Noël, joyeux Noël,la la la la la », tu peux y aller Andréas, ouvre tes cadeaux. Oh ! Merci Maman, merci Papa. Une paire d’Air Max 97, je suis tellement heureux. Quoi de plus beaux que les yeux émerveillés d’un enfant?

Vous connaissez ces moments de fête, en famille ou entre amis. Vous faites plaisir aux gens que vous aimez et vous ressentez le plaisir d’offrir. A l’approche des fêtes de fin d’années, vous courrez les magasins, cherchez l’idée qui fera sensation, qui rendra vos proches heureux.

Certains diront que ce n’est qu’un énième événement marketing comme Halloween ou la SaintValentin et, vexé, vous répondrez que c’est un égoïste, un aigri qui n’aime pas partager et faire la fête. Mais en êtes-vous sûr ? Connaissez-vous le quotidien des gens qui vous entourent ? Car comme le disait Pierre-Jules Stahl « tout le monde juge par l’extérieur : il est trop peu de gens voyant jusqu’au fond et qui ne se laissent point prendre aux apparences ».

Joyeux Noël à tous !

Le décompte est lancé, les cases du calendrier de l’Avent s’ouvrent jour après jour. Les rues sont décorées et magnifiques. Votre sapin est prêt. Plus que neuf jours avant le réveillon et dix avant noël ! Petits comme grands, vous êtes impatients. Cette fête d’origine romaine, est célébrée la nuit du 24 au 25 décembre ainsi que toute la journée du 25.

Dans la Religion chrétienne, elle symbolise la naissance de Jésus. Mais pour beaucoup c’est la fête des enfants, l’occasion de se réunir en famille et de partager un bon repas. Comme on aime le dire « le vrai esprit de Noël ». Seulement, force est de constater que depuis des années cet esprit s’atténue et laisse place à une course à la concurrence entre les magasins de jouets, les personnes qui comparent leurs cadeaux et la valeur de ces derniers. Vous est-il déjà arrivé de connaitre cette gêne quand c’était à votre tour de répondre à la question « Tu as eu quoi pour noël ? ».

Un Noël pour tous

Le ticket mode

Vous avez pu voir que nous étions de grands amateurs de sneakers au sein du magazine comme vous avez pu le lire dans l’article de sur le pressing pour chaussuresles converses, ou encore sur la customisation de ces dernières. Nous avons décidé de partir du constat que la sneaker est omni-présente dans la société, pour observer la façon dont cette dernière est utilisée à l’occasion des fêtes de fin d’année. Je parle personnellement pour cette ligne, ne pouvant compter le nombre de paires que j’ai dans mon placard.

Samedi dernier, nous nous baladions le long du Boulevard Haussman. La beauté des Galeries, la foule, les décorations, quelle belle journée.  Puis direction le Citadium, un magasin spécialisé dans les vêtements streetwears et sneakers, qui accueille les petits comme les grands dans un numéro revisité de la pêche à ligne « la pêche aux Sneakers ».

Le ticket mode

Le ticket mode

Un évènement convivial et bien pensé. D’ailleurs on peut s’interroger sur le nombre de chaussures qui seront offertes pour les fêtes et à quel prix ? Vous arrivez tout fier avec vos nouvelles Nike Cortez, alors que votre camarade a eu les Nike Requin… déception ! Mais avez pensez aux autres ? En effet, en parallèle de cette magnifique période, Libération publiait par l’intermédiaire de Marie Piquemal l’article poignant « Elèves : le système D des profs contre la pauvreté » .

On y lit des constats alarmants et tristes, à savoir qu’un enfant sur dix vit dans une extrême situation de précarité. Jusque-là rien de nouveau malheureusement… Mais quand vous y lisez « Pas de chaussures » et que l’on y apprend que certains enfants sont contraints de venir en claquette en plein hiver, faute de moyens, vous comprenez où nous voulons en venir… Certes, cela parait dérisoire face à la misère dans le monde, observée En Jordanie, au Sri Lanka, au Vietnam ou dans d’autres pays que vous avez pu avoir eu la chance de parcourir. Certes, ce n’est pas là l’essentiel, face à la fin, à la soif, à un toit, mais…

La magie avant tout

Ce petit exemple révèle malheureusement les maux de notre société. Attention, nous ne sommes en aucun cas moralisateurs, journalistes, sociologues ou économistes, nous ne voulons pas susciter votre culpabilité ou vous mettre mal à l’aise à l’approche des fêtes. Nous ne ferons pas de publicité pour les associations car vous les connaissez, et le choix de faire des dons est personnel. Mais n’oubliez pas vos souvenirs d’enfance, votre joie rien qu’à l’idée de revoir vos grands-parents ou vos cousins venus exprès de Province pour vous voir. N’oubliez pas que Noël n’a pas de vocation commerciale, ni de compétition, mais simplement la joie de se retrouver et de partager un moment. Les meilleurs moments ne s’achètent pas ils se vivent. Car comme le disait Aristote « Le bonheur est bien un présent divin ». Soyez heureux et profitez de vos proches.
Nous vous souhaitons un joyeux Noël à tous en espérant que 2018 vous sera agréable !

Google