Like

Noël ailleurs

Plus de deux milliards de chrétiens dans le monde et des centaines de manières de fêter la venue du petit Jésus sur Terre. Même si Noël tend à s’émanciper de son aspect religieux pour devenir un événement commercial et familial, il offre un métissage entre culture locale et tradition religieuse, aux coutumes parfois très diverses et insolites !

Dans l’hémisphère sud, c’est l’été à Noël. Les grandes vacances pointent le bout de leur nez. Difficile d’imaginer le Père-Noël avec son grand manteau rouge. Pourtant Noël n’en est pas moins une fête traditionnelle, fêtée avec engouement.

Manger, se baigner et dépenser !

En Nouvelle-Zélande…

Les “Kiwis” restent très attachés à leur coutume. Même si le climat est estival et que les Pohutukawas et ses fleurs en forme de pompon rouge décorent les rues, on ne tarde pas à voir les marchands ambulants vendre leurs sapins de Noël. Les néo-zélandais commencent les festivités le 25 décembre. Certains vont à la messe de minuit. Le traditionnel repas de Noël ? La dinde rôtie agrémentée de kumara (patates douces) au four. En dessert, le fameux pavlova, à base de meringue et recouvert de crème et de fruits frais.

L'éclat rouge de cette plante qui poussent à Noël en Nouvelle-Zélande

L’éclat rouge de cette plante qui poussent à Noël en Nouvelle-Zélande

Après le repas, direction la plage si le temps le permet, baignade, surf, bronzette, bodyboard sont au programme. C’est aussi l’occasion pour les néo-zélandais de se relaxer dans le « bach » familial. Une maison de vacances en bord de mer.

Le lendemain de Noël, la journée est fériée, c’est le Bowing day durant lequel on fait des achats. Les commerçants font jusqu’à 75% de remise sur leur stock.  Les festivités de fin d’année se prolongent avec la préparation de la Saint-Sylvestre et durant tout le mois de janvier. Les manifestations sont nombreuses en attendant la reprise du travail et la rentrée scolaire au début du mois de février.

Vivre ses croyances

Au Mexique …

Du 16 au 24 décembre, dans les villages, on organise la Posada. Littéralement « auberge », cette  tradition qui remonte au XVIe siècle commémore le voyage de Joseph et Marie, de Nazareth à Bethléem, avant la naissance de Jésus. L’histoire raconte, qu’ils demandèrent l’hospitalité à de bons samaritains pour passer la nuit pour arriver sains et saufs à Bethléem. Pendant neuf jours, les mexicains rejouent le voyage de Joseph et Marie. Les habitants de la communauté  se réunissent en petits groupes et se rendent chez un voisin.  Cette tradition illustre le sens de l’hospitalité mexicain. Les Posadas font aussi la joie des enfants. Après la prière, ceux-ci peuvent briser la fameuse piñata. À l’origine des pots en terre cuite, les piñatas sont aujourd’hui de grosses boules de papier mâché, ou de carton décorées, avec à l’intérieur toutes sortes de fruits et de friandises.

Fête de la piñata au Mexique

Fête de la piñata au Mexique (DR)

 

La chance : à qui le tour ? 

En Espagne…

Depuis 1812, le 22 décembre a lieu la Loterie de Noël (Sorteo de Navidadad) organisée par la Loterias y Apuestas del Estado. Elle est considérée comme la plus grande loterie du monde par l’ampleur de ses gains et de ses participant (2,31 milliards d’euros en jeu).  Chaque année, associations de quartier,  clubs de sport,  familles, achètent puis revendent des billets engrangeant quelques bénéfices. Cette loterie se caractérise par sa forte implantation sociale et locale. Une chance sur 7 de gagner !

La loterie de Noël en Espagne vu comme le plus grand loto du monde (DR)

La loterie de Noël en Espagne, vue comme le plus grand loto du monde (DR)

Une crèche … originale

En Catalogne … 

En France, nous connaissons la tradition des santons provençaux. En Catalogne, figure parfois dans la traditionnelle crèche sous le sapin, un personnage pas très orthodoxe:  Le « Caganer », littéralement « chieur », est une figurine déféquant, la culotte aux genoux. On voit parfois même le petit cadeau, très chic. Ce personnage n’existe dans aucune autre crèche. L’origine de cette tradition remonte au XVIIeI siècle. Vêtu avec un costume traditionnel catalan (ceinture et béret), pantalons baissés et fesses à l’air, le caganer fertilise la terre avec ses excréments. Il est placé dans un coin à moitié caché. Dans la culture catalane, il est symbole de chance et de prospérité et nous rappelle que nous sommes tous égaux. Mais depuis, il est dérivé de multiples façons (star, politique, sportif).

Le Caganer à toute sa place dans la crèche catalane, il représente la fertilité et rappelle que nous sommes tous éguaux, (DR)

Le “Caganer” a toute sa place dans la crèche catalane, il représente la fertilité et rappelle que nous sommes tous égaux, (DR)

http://www.leschieurs.com/fr/ cette tradition se répercutent sur les star qui ont-elles-aussi un caganer à leur effigie.

Un moment à deux

Au Japon…

Dans la culture nippone, Noël est surtout la fête des amoureux, une sorte de deuxième Saint Valentin durant laquelle les couples célèbrent leur amour en s’offrant des cadeaux. Les fêtes débutent le 24 décembre et s’achèvent le 3 janvier. Les japonais fêtent aussi Noël en famille surtout lorsqu’il y a des enfants en bas âge. Le Père-Noël, Saint Nicolas ou Santa Karushu, offre également des cadeaux. Sa particularité ? Il aurait les yeux derrière le dos ! Ce n’est pas Halloween Mr Santa Karushu, c’est Noël !

Au Japon, Noël est aussi une fête pour les amoureux (DR)

Au Japon, Noël est aussi une fête pour les amoureux (DR)

La plupart du temps, les hommes invitent leur fiancée dans un restaurant ou dans un bar chic. C’est donc un événement très romantique. Dans les deux cas, la fête n’est pas religieuse au Japon, c’est une fête commerciale importée, comme Halloween. Les mets traditionnels ? Le poulet frit Kentucky, il est d’ailleurs recommandé de réserver à l’avance pour le jour de Noël. Le nouvel an est plus important au Japon, car c’est un événement religieux et familial. Elle s’étale sur trois jours lors d’un grand nettoyage de la maison pour la purifier et distinguer l’an qui passe de la nouvelle année.

Une assiette bien remplie !

En Norvège…

Fêter Noël en Norvège et plus généralement dans les pays scandinaves, revient à s’immiscer dans un véritable conte merveilleux. La plupart des gens décorent le sapin et regarde “Dinner for One” à la chaîne nationale, le 23 décembre. Si un Français veut comprendre ce que représente ce court-métrage pour un Norvégien, il n’a qu’à penser au film Le Père Noël est une ordure.

De la neige, du froid et du ski pour fêter Noël ! (Photo Andrea Kristin Edlund)

De la neige, du froid et du ski pour fêter Noël en Norvège ! (Photo Andrea Kristin Edlund)

Le Père Noël n’habite pas trop loin, par conséquent il passe distribuer les cadeaux cette même nuit, et le 24 décembre, au bon matin tous les enfants trouvent une chaussette pleine de bonbons et de sucreries pour manger en regardant les films de noël traditionnels. Les croyants vont à l’église dans la matinée. Pour le déjeuner, le repas traditionnel de la veille de Noël est le porridge au riz. Une recette à base de riz, de lait, d’amandes et de liqueur de cerise ou de framboise. Le soir, on mange c’est « Pinnekjøtt » (prononcé pinnecheutte), des côtes de mouton préalablement séchées et salées. Ou la « Smalahove », pour faire court, il s’agit d’une demie-tête de mouton. Le plat principal est accompagné par de pommes de terre, des saucissons, des boulettes de viande et de la choucroute. Pendant tous le repas de Noël, il est courant de boire de l’aquavit, une eau-de-vie de céréales ou de pomme de terre parfumée avec différents arômes comme l’anis, le cumin, le fenouil ou encore la cannelle. Très utile pour faire passer le gras. L’ouverture des cadeaux se fait en fin de repas au moment du dessert.

Il est bien évident que les traditions ne sont pas toutes appliquées à la lettre ! Il est tout de même fabuleux de voir qu’une fête parvient à rassembler, le temps d’une ou plusieurs soirées, afin de partager de véritables moments de convivialité. Cette diversité et les particularités de chaque région font de Noël une des fêtes les plus célébrées dans le monde ! Joyeux Noël à tous !

 

 

Sources : https://blog.frogs-in-nz.com/noel-en-nouvelle-zelande/

http://journalmetro.com/monde/684034/10-traditions-de-noel-dans-le-monde/

Rendez-vous sur Hellocoton !