5

“Nihon he yokoso”, bienvenue au Japon

Paris-Tokyo, 14h de vol avec une escale un dépaysement qui opère dès l’entrée dans l’avion. Des plateaux repas aux spécialités locales (pas toujours très réjouissants), un mélange de langues asiatiques qui se confrontent dans les rangées de l’avion, un décalage horaire qui se fait ressentir dès les premières heures de vol, bienvenue à bord direction le Japon.

Après 10 jours passés au Japon, circulant dans les trois plus grandes villes du pays (Tokyo, Kyoto et Osaka) on oublie vite les a prioris qu’on avait à notre départ. Retour sur les 5 faits marquants et étonnants observés au pays du soleil levant.

Le pays des temples et des jeux vidéos

La culture japonaise est un savoureux mélange de modernité et de tradition. Il n’est pas anodin de trouver un temple au milieu d’un centre commercial. L’exemple marquant est le quartier d’Akihabara, un contraste fort entre une religion ancrée dans la société et la place que représente les jeux vidéo. Véritable poumon du jeu vidéo, ce quartier est l’un des plus vivant de Tokyo.

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Le pays de la frange

On ne le dit pas assez mais le Japon est définitivement le pays de la frange. A la rédaction on est très attaché à cette “culture” de la frange, et dieu sait que c’est une véritable culture. Des kits “coupe frange” au peigne à frange, on peut y trouver tous les accessoires nécessaires pour vivre en parfaite harmonie avec sa frange.

Des franges plutôt ratées au frange bien droite, tous les styles sont présents. Mais au moins on est sur d’une chose, les franges sont bien les dernières à passer par le bistouri.

Cheveux Frange Coupe à effiler Coupe support avec Clear Protector Shield (cisea

https://www.ebay.fr/i/263709436384?chn=ps&dispItem=1

Le pays du poulet frit

Qui a dit qu’au Japon on ne mangeait que des sushis ? Sachez que le Japon est indubitablement le pays du poulet frit. Servi avec une salade de choux, une sauce sésame et un thé matcha, le poulet frit éveille les papilles et prend toute sa saveur en bouche.

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Mais le poulet frit n’est pas la seule spécialité appréciée au Japon. On y découvre du poulet au curry, des ramens (bien entendu), de la soupe au sésame noir, oyakodon (un bol de riz et poulet aux oeufs japonais)  et des dumplings (bien connu sous le nom de gyozas).

Oyakodon (bol de riz et poulet aux oeufs japonais)

Il faut savoir qu’au Japon les desserts se font assez rares. Quelques spécialités sont néanmoins appréciées comme les “petits poissons” à base soit de pâte de haricots rouges ou de crème pâtissière.

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Le pays de la fripe

On rêve tous de ramener des vêtements made in Japan, mais les magasins “locaux” se font rares. On retrouve très vite les grandes enseignes occidentales comme Zara ou H&M. Autant vous dire qu’on ne fait autant d’heures de vol pour ramener des vêtements qu’on pourrait trouver en France. Notre envie d’évasion nous pousse à chercher de nouvelles enseignes et quoi de mieux que de s’orienter vers les friperies.

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Sachez qu’au Japon les friperies pullulent dans les rues. Et c’est sans regrets qu’on atterrit tout naturellement dans les magasins de la chaine 2nd street. Cette enseigne propose des vêtements de qualité, propres et bien rangés (loin des friperies françaises). Vous pouvez aussi dénicher de belles marques dans les rues de Kôenji Harajuku et Shimokitazawa à Tokyo. 

Le pays des transports en commun

Ce n’est plus vraiment un secret mais les transports en commun sont une attraction à eux seuls au Japon. Pas de retards, pas de bousculades, pas de saleté, … On est bien loin de la ligne 13 le lundi matin dans les couloirs du métro parisien.

Là-bas même les contrôleurs sont conviviaux et chaleureux ! Et oui … A chaque passage dans les wagons, le contrôleur remercie et salue les voyageurs présents dans la rame. Un respect qui se remarque dans tous les recoins du Japon Des magasins, aux transports en passant par les petites épiceries,  les Japonais signent leur respect pour toutes occasions.

Dans les cabines d’essayage, interdiction de rentrer avec ses chaussures ou de déposer du maquillage sur les vêtements, à l’entrée on vous donne une sorte de capuche pour le visage à mettre obligatoirement lors des essayages de vêtements.

Crédit photo : Marjorie Bordenave

Rendez-vous sur Hellocoton !