Like

Moi moche et méchant 3 : un peu plus d’amour, et des licornes !

Le tant attendu Moi moche et méchant 3 est enfin sorti sur les grands écrans le 5 juillet dernier. Forcément, Le Ticket Mode n’a pas pu s’empêcher d’aller le voir, et vous donne son avis d’admirateur de minions !

 

C’est en 2010 que nous avons suivi pour la première fois les aventures de Gru, un méchant (mais pas trop quand même) qui met au point d’affreux stratagèmes pour anéantir le monde. Après avoir voulu voler la lune,  adopté 3 enfants, s’être marié, et être devenu un agent secret, que pouvait-il encore lui arriver ? Comme chaque dessin animé avec plusieurs volets, on ne savait pas réellement à quoi s’attendre de la part d’Universal Pictures International. Top ou flop ?

Comme un air de famille

C’est un visage familier qui va faire son apparition dans ce troisième volet de Moi moche et méchant : un deuxième Gru, un poil plus chevelu, blond, l’air nié, et terriblement attachant. Dru est le frère jumeau de Gru, et a été élevé par leur père, tandis que Gru lui, vivait chez sa mère. L’histoire de Moi moche et méchant 3 reste vraiment centrée sur cette relation naissante entre les deux frères, leurs différences, mais aussi les liens puissants de la famille. Gru, en pleine hésitation, penche définitivement pour le bien, Dru apprend à être un méchant, et Lucy devient une mère.

Les minions, un peu absents

Si on met Agnès de côté, les autres grandes stars de Moi moche et méchant sont bien évidemment les Minions, qui ont d’ailleurs eu droit à un dessin animé centré sur eux (un deuxième volet est d’ailleurs prévu pour 2020). Dans ce volet, ils sont pourtant un peu moins mis en avant et pour cause : ils sont en grève, ce qu’ils veulent, c’est revoir le Gru qu’ils ont connu. Cela n’empêche que leurs apparitions restent toujours aussi hilarantes, et qu’on ne peut s’empêcher d’encore plus les aimer.

Un méchant plus “bad” que jamais

Balthazar Bratt est le méchant atypique tout volet confondu. Avec ses airs d’éternel adolescent, Balthazar souhaite prendre une revanche contre Hollywood qui l’a rejeté dans sa jeunesse. Un “bad-boy” mi-ringard mi-cool, qu’on ne peut s’empêcher d’apprécier malgré tout, ne serait-ce que pour sa culture musicale qui nous rappelle les soirées beauf qu’on faisait chez notre copine Marie au collège. Balthazar Bratt, c’est aussi l’incarnation de Michael Jackson à la fois dans l’attitude, et dans les pas de danse.

Y a t’il un Moi moche et méchant 4 à l’horizon ?

Il faut avouer que si Moi moche et méchant 3 est passé, un quatrième volet serait de trop. Après avoir épuiser toutes les ressources possibles, faire une suite engrangerait une répétition, ou une dénaturation des personnages, on a déjà Gru trop, beaucoup trop changer. En revanche, son frère Dru pourrait, pourquoi pas, prendre la relève. Dans tous les cas, pour les fans de la saga, Moi moche et méchant 3 reste à voir. Il s’agit d’un moment agréable à passer seul, entre amis ou en famille dans l’humour et l’autodérision.