2

Miriam Makeba, musicienne d’exception

La musique est un art qui permet de s’évader, de faire la fête, d’oublier une rupture et aussi de faire passer un message. Le rap, le reggae, , Médine, tous ces poètes et ces genres de musique ont revendiqué des causes avec leurs plumes. A chacun son combat avec comme sujet la rue, l’esclavage ou encore les revendications sociales. L’un des grands combats du vingtième siècle fut l’apartheid en Afrique du Sud. Quand on évoque ce sujet, on l’associe forcément à Nelson Mandela dit « Madiba ». Mais, il ne s’est pas battu seul. Beaucoup ont milité pour le droit des Noirs. On pense notamment à Rosa Parks avec son fameux « refus d’obtempérer » ou encore Miriam Makeba avec sa musique engagée. Ca y est, vous avez le sujet de notre rubrique du mois! On se souvient de ce sourire magnifique, de sa voix mais pas que! Elle n’a cessé de se battre pour son pays, son continent, sa planète tout en parcourant le monde. Des scènes européennes aux discours à l’ONU, focus sur une grande femme de ce dernier siècle!

Mama Makeba, sa vie

Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama est née le 4 mars 1932 en Afrique du sud. Seuls les plus connaisseurs savent que le prénom de Miriam est un nom de scène donné par les Cuban Brothers avec qui elle commence à chanter à ses 20 ans. Mais rien de grave, nous sommes là pour vous la présenter ! Car en effet, elle ne se destinait pas à une carrière de chanteuse ni même à devenir l’emblème de la lutte contre le racisme qu’elle a incarné pendant des années.

Résultat de recherche d'images pour "miriam makeba"

Un père décédé dès son enfance, elle essaye de s’en sortir avec sa mère. Cette dernière est « bonne d’enfants » dans une famille blanche. 1952, elle devient choriste des Manhattan Brothers. Puis 1956, la révélation et rapidement le succès avec le titre phare « Pata Pata ».

Source: Youtube

S’en suit une grande carrière pour celle que l’on surnomme « Mama Afrika ». Car outre sa voix sublime et ses prestations scéniques, elle est surtout connue pour être celle qui s’est engagée contre l’apartheid et qui n’a jamais lâché le combat même en étant interdit de séjour dans son propre pays.

Entre temps, elle se mariera plusieurs fois, voyagera énormément avant de finir sa vie en Italie à la suite d’un ultime concert…

Mama Makeba, sa musique

Miriam Makeba chante l’Afrique en général et son pays natal l’Afrique du Sud en particulier. Elle est surnommée « Mama Afrika » ou encore « Mama Makeba ». Elle chante dans les langues africaines comme le lingala ou les langues traditionnelles sud-africaines mais aussi dans les langues occidentales comme l’anglais, le français ou le portugais. Son crédo: chanter et que toute l’audience comprenne et s’amuse.

Source: Youtube

Miriam Makeba commence à chanter très tôt. Sous l’impulsion de son frère, elle interprète des chants traditionnels sud-africains. Elle exerce ses talents de chanteuse dans différents groupes. Son interprétation majestueuse de Lacouxonilinga dans le film Come back, africa de en 1956 lui ouvre les portes du monde. Mama Makeba  découvre ainsi l’Europe et surtout les États-Unis où elle s’installera pendant des années.  Elle ne se vouait pas à devenir l’une des voix pour la lutte contre l’apartheid. Elle dit avoir tout simplement dit le vérité sur les conditions de vie dans son pays et ne pas avoir voulu faire de politique.

Mama Makeba, sud-africaine de sang et citoyenne du monde de cœur

Comme nous vous le présentons au préalable, Miriam n’a cessé de se battre pour la cause noire et contre l’apartheid qui a gangréné son pays durant des décennies… L’Afrique du Sud coule dans son sang. Elle s’est engagée pour lui, pour la liberté de ses frères et sœurs. Malheureusement, son engagement et surtout son apparition dans le film anti-apartheid « Come Back, Africa« , de Lionel Rogosin la contraindra à l’exil.

C’est pourquoi, on la considère comme citoyenne du monde, car elle a beaucoup voyagé et s’est fait un nom dans le monde entier. Vivant aux Etats Unis puis en Guinée ou encore en Europe. Elle sera même proclamée Citoyenne d’Honneur en France en 1990. Elle rentrera ensuite chez elle à la demande de Nelson Mandela la même année.

Focus sur l’apartheid

Prenons des mots simples pour commencer pour expliquer ce régime politique qui a sévi en Afrique du Sud en grande majorité mais aussi en Namibie qui fut la gouvernance de ce pays.

Source: Youtube

L’apartheid est un régime politique qui est l’exemple direct quand on parle de ségrégation par la couleur de peau.

Mama Makeba est une artiste musicienne engagée. Avec sa musique, elle a mis un accent sur l’apartheid en Afrique du Sud mais plus généralement sur la condition de l’Homme Noir. Avec sa voix douce et posée, elle a su se faire écouter pour devenir une figure incontournable de la scène musicale mondiale. Elle a une place de choix dans le coeur de tous les africains car elle a donné une voix à tout un continent. Son charisme et sa connaissance de grands dirigeants des pays lors de la période des indépendances lui a valu d’avoir 9 passeports de différents pays. Elle a ainsi pu se déplacer librement dans toute la planète pour faire connaitre. Une grande dame au grand cœur, voilà qui est Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama!


– Article co-écrit par Jess et Ric –

Rendez-vous sur Hellocoton !