Like

Quand le métro parisien s’humanise

Photographe et reporter, Yann Arthus-Bertrand nous a, à de nombreuses reprises ébloui par ses clichés aussi esthétiques qu’engagés. Après les photos, les livres (“La Terre vue du ciel”) ou encore les films (“Home”), c’est dans le métro parisien que nous pouvons aujourd’hui le retrouver. En effet, la RATP a choisi d’exposer des clichés du projet “Human”, extraits de l’exposition qui se tient actuellement à la Fondation Goodplanet, elle-même inspirée du film sorti en 2015.

Human, un film engagé

Je suis un homme parmi 7 milliards d’autres. Depuis 40 ans, je photographie notre planète et la diversité humaine et j’ai le sentiment que l’humanité n’avance pas. On n’arrive toujours pas à vivre ensemble. Pourquoi ? Ce n’est pas dans les statistiques, dans les analyses que j’ai cherché la réponse, mais dans l’homme.” C’est ainsi que Yann Arthus-Bertrand nous explique son projet. Il est allé à la rencontre d’Hommes de différents pays, différentes cultures et religions, différentes classes sociales afin de recueillir leurs témoignages. Ainsi, ce sont 60 pays qui ont été visités, 2020 interviews dans 63 langues différentes qui ont été recueillies. Chaque personne s’est vue poser les mêmes questions : Vous sentez-vous libre ? Quel est le sens de la vie ? Quelle est l’épreuve la plus difficile que vous avez dû affronter et qu’en avez-vous appris ? Quel est votre message pour les habitants de la planète ?

Souvent, le questionnaire passe à la trappe, laissant place à un tout autre échange. Les interviewés se livrent, oubliant la caméra. Ce sont ces moments qui font la force du film. Le scénario se créé au fur et à mesure des rencontres et rend le film plus authentique que jamais. Homophobie, guerre,  immigration, plusieurs thèmes polémiques y sont abordés. Yann Arthus-Bertrand a fait le choix d’un film engagé, mais pas que. Des thèmes tels que l’amour, le bonheur s’y retrouvent.  “J’ai rêvé d’un film où la force des mots résonnent sur la beauté du monde.” . Pari utopiste mais pari réussi.

Human, l’exposition humaniste

Depuis le mois de mai, les visiteurs de la Fondation GoodPlanet peuvent découvrir l’exposition “Human”, inspiré du film éponyme. 500m2 répartis sur deux étages ont été mis à disposition afin de permettre au public de découvrir ce projet et lui propose une immersion au coeur de l’âme humaine.

Goodplanet.org

En déambulant à travers les 6 salles du premier étage, le visiteur découvre des témoignages de centaine d’hommes, de femmes et d’enfants, évoquant leurs conditions de vie, leurs visions du monde, les épreuves qu’ils ont eues à traverser, se livrant sur les espoirs, leurs peurs. On se rend compte que l’autre est différent. Mais pas vraiment. Mais quand même. On comprend ce qui nous différencie. On est étonné par les similitudes. Une vraie prise de conscience, une bonne claque.

Le deuxième étage est davantage centré sur film. On est immergé les coulisses, on découvre le making-of : la confrontation des interviewés aux questions de l’équipe du film, les réponses données. La bande son est également mise à l’honneur avec l’exposition des instruments d’Armand Amar, compositeur de la musique du film. Une véritable immersion dans l’envers du décor.

Human dans le métro : une prise de conscience de l’autre

Depuis le 20 octobre, les voyageurs empruntant le métro parisien peuvent découvrir différents portraits, tirés du film “Human”. Un véritable voyage est proposé par la RATP à travers cette opération. 12 stations accueillent ainsi, jusqu’à fin mars, les clichés : Saint Denis-Porte de Paris, La Chapelle, Madeleine, Châtelet, Bir-Hakeim, Luxembourg, Nanterre Universités, Jaurès, Pyramides, Hôtel de Ville, Saint-Michel et Gare de Lyon.

RATP

Etre affiché dans le métro est une véritable fierté pour Yann Arthus-Bertrand. Cette démarche suit la logique de son projet de découverte de “l’autre” :

“Depuis près de 20 ans, ma démarche est d’aller à la rencontre des autres, de faire rentrer dans la lumière celles et ceux qui ont l’habitude d’être dans l’ombre. Chaque homme, chaque femme rencontrés sur cette planète m’ont fait avancer, m’ont rendu plus intelligent. Et quel meilleur lieu pour faire résonner ces milliers d’images et de visages recueillis à travers le monde que le métroque l’on emprunte tous les jours en croisant des milliers de visages sans jamais s’y attarder ? Pour une fois, prenez le temps de vous arrêter un instant et de vous plonger dans chacun de ces portraits, vous y trouverez certainement un peu de vous-même. »

Rendez-vous sur Hellocoton !